Véga

Le véga indique l’influence qu’a la volatilité d’un sous-jacent sur le prix de l’option. Pour décrire cette influence, le véga donne l’écart de prix pour une variation de 1% de la volatilité implicite. Par exemple, j’ai une option qui coûte 10 euros, si la volatilité augmente de 3% et que le véga est de 0,5, alors le prix de l’option sera de 11,5 euros. Plus on est proche du prix d’exercice de l’option et plus le véga est grand. En effet, c’est ce prix qui indique si l’option vaut le coût d’être achetée ou non, à ce niveau là, la volatilité a toute son importance car elle renseigne sur la probabilité de dépasser le prix d’exercice. D’où son influence.

Détails
Il faut prendre en compte que le prix d’une option est le moins cher lorsque le cours de son sous-jacent est proche de la valeur du prix d’exercice. Dans le cas d’une prise de position longue, autrement dit lorsqu’on est acheteur d’option, le véga est toujours positif puisqu’une variation de la volatilité est synonyme de probabilité de gains plus importante. Dans le cas d’une prise de position courte (à découvert), le véga est toujours négatif puisqu’une variation de la volatilité est synonyme de probabilité de gains plus importante pour mon acheteur donc de perte pour le vendeur.

Le véga d’un call est toujours égal au véga d’un put. Cela s’explique par le fait que la volatilité indique une variation sans en indiquer le sens donc une probabilité de gain équivalente pour les deux options.

Le véga dépend également de l’échéance de l’option. Plus on est loin de celle-ci et plus le véga est important car l’option à plus de temps pour dépasser le prix d’exercice ou s’en éloigner ce qui implique une probabilité de gain plus importante. Ainsi, contrairement au gamma et au thêta, le véga est une fonction croissante de la maturité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *