Publication attendue du PIB américain

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 30/07/2010 : 1 EUR = 1.30 USD

Macroéconomie
L’Euro continuait son rallye haussier au-delà des 1.30 dollar entamé il y a bientôt deux mois. La paire EUR/USD s’est même hissée hier au-dessus des 1.31. Ce matin, la paire se consolide en s’appuyant sur son point pivot journalier à 1.3053. Mais cet après-midi, l’euro baissait face au dollar à cause d’un marché anxieux avant la publication très attendue du produit intérieur brut (PIB) américain pour le deuxième trimestre.

A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.3034 avec une baisse de 0.28% par rapport à sa clôture de la veille.

Actualités
Hier, l’agence de notation Moody’s annonçait qu’elle envisageait d’abaisser la note de la dette souveraine de l’Islande en raison des difficultés du gouvernement de Reykjavik à parvenir à une solution dans le cadre de l’affaire de la banque Icesave.

Dans la zone euro, le taux de chômage est resté inchangé à 10% contre 9.5% il y a un an. Pour détails, le taux de chômage atteint 10% en France en juin, contre 9.9% en mai, alors qu’en Espagne, il atteint la barre symbolique des 20%. Sur l’ensemble de la zone, la baisse du chômage en Allemagne, de 7.7% en mai à 7.6% en juin, a permis d’annuler l’effet de la hausse du chômage espagnol, qui est passé de 19.8% à 20%.

A noter qu’aux Etats-Unis, le taux de chômage s’est élevé à 9.5% en juin, en effet le département du Travail a enregistré la semaine du 24 juillet 457 000 nouvelles inscriptions au chômage.

Par ailleurs, ce matin nous avons appris que le taux d’inflation annuel s’accélèrerait à 1.7% en juillet contre 1.4% au mois de juin.

Risque
Les opérateurs pensent que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) va ralentir au deuxième semestre et que des défis demeurent pour la première économie du monde. Par conséquent, une baisse du PIB aurait inévitablement pour effet une vente de dollars sur le marché des changes. D’ailleurs le Beige Book de la Fed a sonné une première alerte.

Géopolitique
Hier, soutenus par l’affaiblissement de la monnaie américaine, qui rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollars, et par la bonne tenue des places boursières, les cours du pétrole enregistraient une hausse.

Par contre, aujourd’hui, les prix du pétrole reculaient début d’échanges européens, le marché reprenant son souffle après la nette hausse de la veille, faisant montre de prudence avant la publication de la première estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre.

Précisons tout de même que la reprise dont le dollar fait preuve face à l’euro cet après-midi peut désservir l’or noir, dont le billet est la devise de négociation. Une relation quasi-mécanique lie baisse du dollar et hausse du baril, et inversement.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 77.85 dollars, avec une baisse de 0.54% par rapport à la clôture de la veille 78.25.

Analyse Théorique
D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/USD reste haussière, et la paire EUR/USD s’inscrit toujours avec un canal haussier dont la borne basse se confond avec un support horizontal à 1.295. Par contre, la rupture des 1.3045 a relancé la pression vendeuse en direction des 1.2866. Un sursaut haussier est possible mais à moyen terme. Sur le marché Forex, nous sommes toujours baissiers tant que les 1.3125 ne sont pas dépassés en direction des 1.2880.

Agenda
Cet après-midi, les opérateurs seront très attentifs à la publication de l’estimation du produit brut intérieur (PIB) américain pour le deuxième trimestre. Outre l’estimation du produit intérieur brut, l’indice du sentiment des consommateurs et l’indice PMI de Chicago seront suivis de près.

Conclusion
Alors que la reprise économique américaine suscite les craintes des investisseurs et que la publication du PIB américain pourrait bien accélérer la tendance, la paire EUR/USD essaie d’approcher de sa clôture de la veille 1.3070.

Pour les heures à venir, nous émettons un avis neutre et proposons aux cambistes de rester hors du marché dans l’attente de prochains signes clairs. Cependant, on prendra soin de noter qu’un franchissement du seuil de 1.3045 raviverait la tension à l’achat en direction des 1.3125, tandis qu’une rupture des 1.2966 relancerait la pression vendeuse en direction des 1.2888. Il faudra certainement attendre la clôture du jour avant de se prononcer.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.3032 avec une variation de -0.29% par rapport à sa clôture de la veille 1.3070.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *