Volatilité

La volatilité d’un titre est le pourcentage de variation que le titre a eut durant une année ou qu’il sera susceptible d’avoir prochainement. La volatilité d’un titre indique si celui-ci peut prendre beaucoup de valeur en peu de temps, bien qu’une volatilité importante soit synonyme de forte espérance de gain, le risque s’accroit également. Cependant lorsque celle-ci est trop basse le capital investit est immobilisé inutilement.

Détails
La volatilité est surtout utile lorsqu’il s’agit d’établir le prix d’une option (ou warrants). En effet, puisqu’une option à pour objectif de fixer un prix à l’avance de ce que l’on souhaite acheter ou vendre, plus le risque que le prix soit différent est important et plus l’option sera chère. Plus la volatilité est importante et plus le risque que le vendeur d’option perde de l’argent est important, il a donc intérêt à vendre chère ce droit.

On distingue deux types de volatilité :

  • La volatilité historique : Il s’agit de la volatilité passé, calculée sur un an. Cette information permet de renseigner sur le comportement du titre dans le passé, sa limite est qu’il ne prévoit pas ce qu’il se passera dans le futur.
  • La volatilité implicite : Elle représente l’anticipation du marché sur les variations futures du titre. Elle est renseigné avant tout par le prix de l’option correspondant au titre, plus celui-ci est chère et plus les variations futures du sous-jacent seront supposé comme importante. Souvent les anticipations de variations à la hausse sont accompagnées d’une plus faible volatilité que les anticipations à la baisse.

Une date lointaine de maturité de l’option alliée à une forte volatilité implicite du sous-jacent, implique un prix important de l’option. Si la maturité est plus proche, alors à même volatilité, le prix de l’option sera plus faible. En effet, sur une longue durée une forte volatilité aura plus de répercussion sur le prix du sous-jacent qu’une faible durée. Pour estimer correctement la volatilité implicite du sous-jacent en fonction du prix de l’option, il faut également prendre en compte le taux d’intérêt sans risque, en effet, une variation à la hausse de celui-ci modifie le prix de l’option et n’est donc pas un signe de volatilité supplémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *