Warrant

Les warrants sont des produits dérivés de type optionnel. Leurs fonctionnement est similaire à celui des options vanilles, autrement dit un call (ou put) warrant aura le même fonctionnement qu’un call (ou put) option. Cela dit ils se distinguent par leurs émetteurs, les options sont émises par Euronext et négociés sur le marché des options, les warrants sont émis par des établissements financiers (banques) et sont négociés sur le marché des titres. On exposera plus en détail les différences entre les warrants et les options vanilles ci-dessous, sachant qu’il suffira de se référer au fonctionnement des options pour avoir plus de détail.

Détails

Différences avec les options :

Puisque les Warrants sont des titres, ils se négocient comme les actions, contrairement aux options qui sont des contrats, donc se négocient sur un autre marché.

Les options sont des contrats standardisés. Autrement dit, celui qui l’émet ne choisis pas comme il le souhaite les termes du contrat, ils doivent respecter certains règlements. A l’inverse, les caractéristiques des warrants sont libres, de ce fait, ils sont émis uniquement lorsque la demande est suffisante.

Les warrants sont souvent émis sur plusieurs sous-jacent (exemple : warrant sur le CAC 40) tandis que généralement, les options se concentrent sur un produit en particulier.

Le nombre d’options est illimité, tandis que les warrants émis portant sur un sous-jacent et ayant des caractéristiques équivalentes sont limités, leur rareté est donc susceptible de s’accroître et leur valeur également.

Les warrants sont très liquides côté acheteurs, autrement dit il y aura toujours un acheteur du warrant (contrat d’animation).

Un warrant à une date limite de revente (1 semaine le plus souvent) après laquelle il n’est plus possible de s’en séparer.

On ne peut pas vendre à découvert un warrant. De cette façon les pertes restent limitées quoi qu’il arrive.

Évolution
Le prix d’un warrant dépend beaucoup du temps. Il est égal à sa valeur intrinsèque en plus de sa valeur temps. Sa valeur intrinsèque est celle qui ne dépend pas du temps, autrement dit s’il s’agit d’un call, égale au prix du sous-jacent moins le prix actuel du strike (cf. option vanille), en fait elle est égale à la plus value possible si on l’exerce maintenant. La valeur temps est égale à la plus value qu’il sera encore possible à échéance, si on pense qu’à l’échéance l’action montera de 1 euro alors la valeur temps augmentera de 1. Cela dit cela est exact seulement si on est sûre à 100% qu’elle sera de 1. Si on prend en compte le facteur risque qui est par exemple de 50% sa valeur n’augmentera que de 0,5 euros, et plus on est éloigné de l’échéance plus le risque est important (un peu comme la météo le risque qu’une prévision soit fausse est d’autant plus important que l’on est loin de la date d’échéance). En fin de vie la valeur temps du warrant s’approche de 0.

Les warrants sont des produits à fort effet de levier, une petite variation du sous-jacent provoquera une grande variation de la valeur du warrant. Exemple, si un call warrant est égal à 10 euros et le sous-jacent égal à 100 euros et si on admet qu’il passe à 101 la valeur intrinsèque du warrant augmentera de 1, son cours passera alors à 11 euros. Le sous jacent augmente de 1%, le warrant lui de 10%, c’est ce qui fait sa force mais aussi le risque que représente son achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *