Value at Risk

La VaR (Value at Risk) est une notion développé par les grandes banques afin de déterminer quelles sont les pertes maximales possibles avec la probabilité de celle-ci et la période sur laquelle elle risque de se réaliser.

En détail
Celle-ci s’établit de manière mathématique, en utilisant surtout la théorie des probabilités. Nous allons expliquer cette notion de manière simplifiée. Plus le temps passe et plus la probabilité qu’une entreprise génère des pertes est important c’est la raison pour laquelle le temps est une valeur à définir en plus du pourcentage de perte à partir duquel on accepte plus d’accepter le risque. On renseigne également la sûreté de notre sécurité, autrement dit, si j’ai une sûreté de 99% alors j’ai une chance sur 100 que mes pertes s’élèvent à plus d’un certain montant que calcul l’ordinateur.

Les facteurs influent celle-ci sont la volatilité, la composition du portefeuille. Généralement, on cherche à l’optimiser en diversifiant celui-ci, l’objectif étant d’avoir la meilleur Value at Risk avec un rendement maximale, ce qui est toutefois contradictoire. Souvent elle ce calcul avec les données passées, puisqu’un comportement qui a eut lieu et ses répercussions sont liés.

En résumé on renseigne le temps sur lequel on désire investir, le pourcentage que des pertes se réalises, et on obtient la valeur que l’on risque de perdre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *