Encore la Grèce…

Cours 1 EUR =1.322 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.322 $. En fin de semaine dernière l’euro a repris de la valeur face au dollar, il valait alors 1.303 $ ; cette hausse s’est poursuivie à l’ouverture du marché ce lundi.

Actualités

Lundi, les contrats de défaillances (CDS) portant sur les obligations grecques ont été liquidés. Après deux phases d’adjudication, le taux de recouvrement est ressorti à 21.75 centimes par euro de valeur nominale. Selon des calculs de Reuters, les détenteurs de contrats CDS souscrits sur de la dette publique grecque devraient recevoir un montant total de 2,5 milliards de dollars, soit 1.9 milliards d’euros.
La Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé lundi, qu’elle n’avait pas acheté d’obligations la semaine dernière dans le cadre de son rachat d’actif (Security Market Program, SMP). Elle avait racheté 27 millions d’euros d’obligations la semaine précédente.
Du côté des indicateurs, le compte courant des exportations européennes a augmenté pour le dernier trimestre, passant de 3.4 milliards d’euros à 4.5 milliards. En revanche, les commandes industrielles italiennes reculent de 7.4 % après une hausse de 5.2 % le mois dernier et l’indice des prix à la production allemand passe de 0.6 % à 0.4 %.
En fin de semaine dernière, l’indice des prix à la consommation (IPC) aux États-Unis a atteint 0.4 %, tandis que l’IPC hors énergie et alimentation a reculé à 0.1 %. Le sentiment des consommateurs, mesuré par le Michigan index, a reculé de deux points à 74.3. Enfin, la production industrielle du pays pour le mois de février a stagné à 0 % après avoir augmenté de 0.4 % le mois précédent.

Macroéconomie

L’euro profite actuellement de moins bons indicateurs aux États-Unis pour reprendre de la valeur. En effet, durant les dernières semaines, les États-Unis ont affiché de très bons résultats, notamment concernant l’emploi dans le pays entraînant un retour des capitaux vers le dollar.
La situation en Grèce et en Europe semble également s’améliorer. Les obligations d’état en Grèce ont été liquidées, les marchés réagissent positivement à l’opération de rachat. De plus, le non-rachat d’obligation par la BCE cette semaine laisse espérer que le marché obligataire serait en train de se stabiliser.
Les investisseurs ont actuellement un regain de goût pour le risque, ils se tournent donc à nouveau vers l’euro. La monnaie européenne reprend également de la valeur face au yen, elle a dépassé la barre des 110 ¥, son plus au niveau depuis août 2011.

Risque

La situation grecque à court terme semble stabilisée, la première échéance de 14.5 milliards d’euros arrive à échéance aujourd’hui et devrait être remboursée du fait du plan d’aide de 130 milliards d’euros accordé récemment.
Les projecteurs se tournent désormais vers l’Italie du fait des nouvelles mesures de gestion de la dette qui vont être proposées dans les prochains jours.
L’Espagne et le Portugal sont également surveillés car leurs taux à 10 ans progressent depuis plusieurs jours.
Agenda de la semaine
Dans la journée de ce mardi, les chiffres des permis de construire et des constructions de logements devraient être annoncés stable à 0.7 million. Demain le nombre de ventes de maison existante sera publié, il est attendu en hausse de 4.57 à 4.61 millions
Le président de la Fed, Ben Bernanke, effectuera un discours en fin de journée. Tandis que Mario Draghi, président de la BCE, effectuera le sien jeudi prochain.
Au cours de la semaine, les indices PMI manufacturiers en France et en Allemagne sont attendus en légère hausse. En revanche, les nouvelles commandes industrielles de la zone euro devraient continuer leur repli à -2.1 %. Les chiffres du chômage aux États-Unis sont attendus en légère hausse pour la semaine écoulée.

Conclusion

L’euro reprend actuellement de la valeur face au dollar du fait de moins bons indicateurs Outre-Atlantique et d’un regain de confiance dans la situation européenne. Les investisseurs ont à nouveau goût pour le risque mais cette tendance pourrait s’inverser si la situation en Italie, Espagne ou Portugal venait à s’enliser.
Dans les prochains jours, les États-Unis devrait recommencer à publier de bons indicateurs notamment concernant l’immobilier dans le pays.
La tendance haussière de l’euro pourrait rapidement se retourner. Néanmoins, la volatilité n’est actuellement pas très importante, l’euro devrait rester entre 1.31 $ et 1.33 $ dans les prochains jours

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *