Delta

Le delta d’une option est un indicateur (ou « grec ») de sensibilité qui renseigne à un moment donné sur les variations de l’option en fonction de celles du sous-jacent. Plus le delta est proche de 1 et plus la variation du prix de l’option sera égale à celle de l’action. Par exemple si la variation d’un sous-jacent est de 2 alors la variation d’un call de delta égal à 1 sera de 2. Tandis que si le delta avait été égal à 0,5 la variation du prix de l’option aurait été de 1.

Détails
En effet le prix d’une option dépend de plusieurs paramètres, la valeur intrinsèque d’une option qui elle reste stable ne pose pas vraiment de problème. La valeur temps, elle, dépend de l’estimation de la rémunération future de l’option. Le delta augmente ou diminue en fonction des paramètres influant cette estimation. Les paramètres principaux sont, le cours du sous-jacent, en effet, si nous somme très « in the money », le delta sera proche de 1. En effet, si le sous-jacent d’un call est très au-dessus du prix d’exercice, alors la probabilité qu’il y redescende sera proche de 0 (à autres paramètres égaux) donc son delta, lui, sera proche de 1.

La volatilité du sous-jacent influence également positivement le delta car une forte volatilité augmente la probabilité que le sous-jacent aura pour franchir le prix d’exercice.

Le détachement du dividende ou du coupon (dans le cas d’une obligation) provoque une chute de l’action qui est prise en compte dans le delta.

Le taux d’intérêt sans risque, augmente la valeur de l’option dans le cas d’un call. En effet, celui-ci représente le loyer de l’argent et lorsque l’on possède un call, on à un droit d’acheter plus tard une option, cela revient donc à l’emprunter au prix d’exercice. L’argent que l’on possède, en attendant, peut être placé en banque au taux sans risque, chose que l’on ne pourrait pas faire si on possédait le titre. Il faut donc prendre en compte cette somme d’argent dans le prix du call. Dans le cas d’un put, le phénomène est inversé, puisqu’on a un droit de vente il est à supposé que l’on possède l’action actuellement donc on ne peut pas placer d’argent. On perd donc ce que le taux d’intérêt nous aurait fait gagner sans posséder l’action. Dans ce cas on diminue d’autant le prix du put.

Dans le cas d’un put, le delta s’approchera de -1, dans le cas favorable ou de 0, dans le cas défavorable. En effet, c’est le put permet de spéculer à la baisse donc en multipliant par -1, on transforme une diminution de la valeur du sous-jacent négative en augmentation positive du put.

Toutes ces données sont résumées dans le delta. A valeur égale, l’option dont le delta est supérieur à une autre est donc à priori plus profitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *