Swap

Un swap est un produit dérivé dont le sous-jacent est un taux d’intérêt (ou plusieurs). C’est un contrat d’échange de taux. Une partie s’assure de payer à une autre partie une certaine somme d’argent à un certain taux contre une autre qui s’assure de faire la même chose à un autre taux. Le taux peut être variable et c’est de là que vient l’intérêt d’un swap.

Détails
Un swap se défini par une partie propre à chacune des parties : le taux qu’elle s’engage à verser à l’autre partie. Mais aussi une partie commune renseignée par son notionnel (K), qui est une somme d’argent servant de base au calcul, sa durée(n), qui fixe l’échange pendant une certaine durée, sa fréquence (f), qui donne l’information de la durée entre 2 paiements, une base calendaire qui défini sur quel période s’applique le taux(exemple : 30/360, base d’1 mois, si le taux renseigné est de 5% cela fait 5% par mois). Les taux variables sont définit par EURIBOR ou LIBOR où IBOR signifie (InterBank Offered Rate, taux interbancaire offert, c’est les taux auxquels les banques se prêtent de l’argent).

Prenons l’exemple d’un swap sur 5 ans contre EURIBOR 3 mois, fréquence trimestrielle, de base 30/360 (1 mois) de notionnel K de 2000 euros a 6%, sachant que l’entreprise A paye le taux fixe à B. Alors on a :

  • L’entreprise A qui paiera tout les trois mois une somme égale à 3 fois les 6% du notionnel pendant 5 ans
  • L’entreprise B qui paiera tout les trois mois une somme égale au taux EURIBOR 3 mois fois le notionnel pendant 5 ans

Ici, nous avons pris l’exemple du swap de taux d’intérêt mais il en existe bien d’autres comme le swap de devises qui permet de s’assurer de la constance du prix d’une transaction mettant en jeu deux monnaies. Le CDS (Credit Default Swap) qui permet à une banque de s’assurer d’un défaut de paiement d’un emprunteur en échange elle rémunère périodiquement son acquéreur. Le Swap sur matière première, qui échange un prix fixe contre un prix variable d’une matière première donnée. Et bien d’autres…

Le swap permet donc à son émetteur de se protéger contre le risque de taux. En effet, une banque prête souvent de l’argent à un taux fixe mais elle-même est victime des taux d’intérêt fluctuant au cours du temps. Elle prend donc le risque de perdre de l’argent si le taux qu’elle-même rembourse est supérieur au taux des personnes ou entreprises auxquels elle prête. Le swap la protège ainsi contre ce type d’aléas. Il permet aussi d’avoir des flux de trésorerie constants et prévisibles, facilitant la gestion de celle-ci.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *