STMicroelectronics: une société dans le rouge

Cours 4.02 €

Le cours de l’action STMicroelectronics est actuellement de 4.02 €. Le titre a perdu de la valeur durant le mois d’avril, il valait alors plus de 6.40 €. Depuis le début du mois de mai la tendance est globalement stable autour de 4 €.

Environnement

STMicroelectronics est une entreprise d’origine franco-italienne spécialisée dans la production et la commercialisation de puces électroniques (semi-conducteur). La majorité du chiffre d’affaires (CA), 57.3 %, est réalisée par l’activité de circuits analogique pour les automobiles, les télécoms et l’informatique. Le reste du CA provient de l’activité de microcontrôleurs : protection, transistors et radiofréquence.
En 2012, la demande mondiale de semi-conducteurs devrait baisser, les investisseurs comme STMicroelectronics revoient leurs investissements à la baisse. Seules les entreprises Samsung et Intel augmentent leurs investissements afin de faire face au marché des Smartphones et des tablettes tactiles.

Actualités

Le 30 avril dernier, l’agence de notation Moody’s a abaissé la perspective de la note du groupe de « stable » à « négative ». La note restait néanmoins à Baa1. L’agence Fitch a décidé de dégradé la note de crédit de long terme de BBB+ à BBB le 29 mai. Le niveau du free cash flow, la volatilité du secteur, les perspectives macroéconomiques et de nouvelles pertes pour sa co-entreprise mobile ST-Ericsson sont autant de raisons qui ont poussé à l’abaissement.
Néanmoins, le même jour ST-Ericsson a annoncé la signature d’un contrat avec China Unicom et Yulong Telecommunication. La filiale de STMicroelectronics équipera le nouveau Smartphone chinois, le Coolpad CP7728.
Après un contentieux avec la firme NXP Semiconductors, STMicroelectronics a été condamnée à verser 59 millions de dollars le 10 avril dernier. L’action a perdu 5 % dans la foulée et le groupe a décidé de revoir à la baisse ses résultats pour le premier trimestre 2012. Le 24 avril, STMicroelectronics a effectivement publié ses résultats en baisse. Le groupe a perdu 176 millions d’euros au premier trimestre 2012 contre un gain de 170 millions l’année précédente. Le chiffre d’affaires a reculé de 8 % à 2.02 milliards d’euros.

Analyse financière

Le chiffre d’affaires du groupe a connu un repli durant l’année 2009 à 6.5 mds d’euros contre 7.5 mds l’année précédente. En 2010 il est reparti nettement à la hausse à 7.9 mds avant de rechuter en 2011. Le résultat net du groupe est positif depuis deux ans, mais il était plus faible en 2011 qu’en 2010 (642 K puis 503K)
Les premiers résultats de 2012 suivent cette tendance baissière.
Les ratios financiers ont suivi les mêmes variations, la marge opérationnelle était de -12 en 2009, 4.6 en 2010 et 0.7 l’année suivante. La rentabilité financière était de -16 en 2009 puis 6.4 et 1.9 en 2011. Enfin le ratio d’endettement s’est creusé depuis 2008, il est passé de 12.3 à -9.5.

Gouvernance

STMicroelectronics est un groupe tourné vers l’international, il réalise 50.8 % de son chiffre d’affaires à Singapour. C’est une société de droit hollandais, elle y réalise d’ailleurs 19.8 % de son CA, d’origine française (1.8 % du CA) et Italienne (1.6 %). Les autres marchés sont les États-Unis (11.5 %) et le Japon (5.1 %).
Du côté des dividendes, les versements sont en constante augmentation depuis 2001, ils étaient alors de 0.03 €. Depuis 2007, les versements se font de manière trimestrielle pour un montant total de 0.36 € en 2011. En 2012, le dividende par action sera de 0.40 €, présentées lors de l’assemblée générale annuelle 2012 des actionnaires.

Conclusion

Le secteur de l’électronique est en mutation rapide et est très concurrentiel. STMicroelectronics connait un ralentissement depuis 2011 qui semble se poursuivre en 2012. De plus, malgré des contrats signés notamment avec la Chine, le groupe prévoit une baisse des investissements pour cette année.
Le consensus prévoit une baisse du bénéfice par action pour 2012 passant de 0.34 € à 0.27 €. Le rendement devrait rester stable à 5.71 %, alors que le PER, qui représente la cherté de l’action, devrait augmenter allant de 14.8 à 18.6. Des améliorations seront toutefois possibles en 2013.
Le conseil est donc à la conservation du titre, voire à l’allégement. L’objectif de cours à trois mois diminue à 4.5 €.

Colin ROUSSELOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *