Retour au sommet d’Alstom ?

Le CAC40 a clôturé à la hausse le 05/06/2012 en repassant au-dessus des 3000 points (3006.80) et cette hausse continue le 06/06/2012 (+2.60%). L’action Alstom a oscillé autour de 24 € aujourd’hui pour clôturer à une valeur proche de 25 € (24.965 €). Cette tendance rompt avec la tendance baissière de ces derniers jours mais l’action reste encore loin du mois de Mars 2012 où sa valeur était de 31.75 € (baisse de 21.37%) et de sa valeur en Juillet 2011 (42.26 € soit une baisse d’environ 41%).

Environnement

Alstom est une société industrielle spécialisée notamment dans les infrastructures de transport ferroviaire, de production et de transmission d’électricité. Elle est aujourd’hui leader du marché des trains à grande vitesse et à très grande vitesse et est présidée par Patrick Kron. Elle axe sa politique de développement sur l’environnement. Par exemple, d’ici 2015, la société souhaite réduire sa consommation d’énergie et d’eau, sa production de déchets et les émissions de composés organiques volatiles. Pour remplir ces objectifs, elle utilise l’innovation et créée des partenariats de long terme. Ces partenariats de long terme lui permettent aujourd’hui d’avoir une garantie de production durable mais aussi de développer un climat de confiance entre les différents pôles. La diversité de ses activités est l’une des forces d’Alstom avec 54% du CA dans les équipements et services de production d’énergie, 25.9% du CA dans les équipements de transport ferroviaire et 20.1% du CA dans les équipements de transport et distribution d’électricité. Elle est actuellement présente dans 100 pays et embauche 92 600 salariés même si la majorité de son activité est en Europe (42.3%).

Elle ne possède que 18% de part de marché et donc Alstom doit faire face à la concurrence féroce de nombreuses entreprises : Hyundai Rotem, Bombardier, AnsaldoBreda, Siemens Transportation Systems,… Pour faire face à cette concurrence, Alstom s’appuie sur sa clientèle en essayant d’anticiper les demandes et d’y répondre aux mieux.

Actualités

Le 10/05/2012, la société investie 12 millions d’euros en Egypte avec EETC, le 11/05/2012, Alstom est retenue pour construire les nouvelles rames du métro de Lille (ligne 1), le 24/05/2012 elle signe un partenariat avec Eurotunnel pour assurer la maintenance de 17 locomotives et le 29/05/2012 Alstom revient sur le marché du gaz en Chine. L’entreprise connait aussi des échecs lorsque le 05/06/2012,  Alstom et le FSI (Financement Structurel d’Investissement) ont vu leur offre rejeter sur l’achat Translohr. Ce refus entraîne le dépôt de bilan de la société Lohr et le licenciement de 960 personnes. Ces différentes actions confirment la politique d’Alstom de se développer sur le long terme en renforçant ses positions déjà existantes et en s’implantant sur de nouveaux marchés par l’intermédiaire de nouveaux partenariats.

Standard & Poor’s a annoncé le 05/05/2012 qu’elle risquait d’abaisser la perspective de stable à négative et pourrait abaisser la note BBB en raison de la hausse de la dette du groupe. L’agence de notation souligne le développement de l’entreprise en Chine mais reste inquiète du fait qu’Alstom reste dépendante des gouvernements (maintenance des centrales nucléaires) et l’apparition de concurrents chinois risquent de peser sur les marges à long terme de l’entreprise.

Analyse financière

Son chiffre d’affaire 2012 apparait en baisse de 5% par rapport à 2011 et s’élève 19.934 milliards d’euros. Ce recul vient du Thermal Power (-10%) et des Transports (-8%) mais l’agenda des commandes est rempli avec un carnet de commandes de 49.268 milliards d’euros, une augmentation de 14% des commandes par rapport à l’année 2011 et le groupe estime que les commandes seront suffisantes pour les trois prochaines années. Le résultat opérationnel de l’entreprise est en net progrès passant de 764 millions d’€ en 2011 à 1.072 milliards d’€ en 2012 (hausse de 40.31%) et le résultat net passe de 490 millions d’€ à 744 millions d’euros (hausse de 34.14%).

Il faut néanmoins souligner la hausse important du coût de l’endettement financier, la marge opérationnelle est de 5.38 soit une baisse de 35.10% par rapport à 2010 mais une hausse de 47.39% par rapport à 2011. La rentabilité financière est positive (16.78) mais reste loin de son niveau de 2010 (29.38). Le ratio d’endettement repart nettement à la hausse depuis 2 ans après trois années dans le rouge avec un ratio de 66.04 en 2012 contre un ratio de -55.2 en 2009.

Gouvernance

Il faudra surveiller l’Assemblé Générale du 26/06/2012 pour connaître les dividendes de l’année en cours et aussi l’annonce des résultats du premier trimestre (Juillet 2012). Les bénéfices par action pour les années à venir apparaissent en hausse : 3.01 en 2011 et annoncés à 3.68 en 2013. De plus, Siemens vient d’attaquer Alstom en référé sur l’octroi du métro lillois et le groupe Rafako réclame 89.5 millions d’€ à cause de retard dans la construction d’une centrale.

Les dividendes de l’entreprise sont annoncés à la hausse sur les prochaines années passant de 0.8 € en 2011 à 1.10 € en 2013 avec un rendement en hausse de 1.5 points sur les deux prochaines années.

Conclusion

Le PER de l’action devrait être constant sur entre 2011 et 2012 puis subir une légère baisse en 2013. La juste valeur est estimée à 50 € et est donc sous cotée de 100.28%. L’objectif sur les 3 prochains mois est une action autour de 35.25€ soit un potentiel de gain d’environ 40% et donc la tendance est à l’achat ou aux renforcements des positions sur cette action.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *