Analyse Accor: la bonne dynamique se poursuit

La valeur de l’action oscille autour de 25 € le 29/05/2012. Depuis janvier 2012 l’action a augmenté jusqu’à début Mars puis s’est stabilisée autour de sa valeur actuelle.

Environnement

L’entreprise s’est imposée comme le leader de l’hôtellerie à travers le monde en rachetant de nombreuses marques (hotelF1, Mercure, Pullman, Sofitel,…) pour se développer.  Son activité est régroupé à 58.9% dans le luxe et le milieu de gamme et 41% dans la gamme économique. Elle possède aujourd’hui 4000 hôtels et 530 000 chambres dont 26% en France, 25% en Europe (hors France) et 49% dans le reste du monde. Elle embauche actuellement plus de 60 000 personnes et s’est spécialisée uniquement dans l’hôtellerie depuis 2010 (97% de son activité) : arrêt tu traiteur Le nôtre, session de Edenred.

Les principaux concurrents d’Accor sont Holiday Inn, Carlston, Starwood,… qui sont de plus en plus rachetés par de grand groupe financier : le marché hôtelier est donc un marché concentré et qui dépend de l’activité touristique et économique.

Actualités

Le 22/05/2012, Accor cède Motel 6 et Studio 6, l’équivalent des hôtels F1, aux Etats-Unis pour 1.9 milliards de dollars. Cette vente permet une plus-value nette de 330 millions d’€ et permet à Accor d’avoir une marge de manœuvre soit pour redistribuer cette plus-value sous forme de dividendes soit pour racheter d’autres établissements plus en adéquations avec leur politique.

La politique d’Accor confirmée par Denis Hennequin (PDG Accor) est d’ouvrir de nouvelles chambres (40 000 sur 2012/2013) sous forme de franchise principalement. Cette politique est aussi conjuguée d’une volonté de développement durable au sein de l’entreprise. En effet, Accor a lancé le programme Earth Guest en 2011 (programme de recherche visant à économiser les réserves d’eau et d’énergie) et est un membre actif du programme Plant for the Planet.

Le 23/05/2012, l’agence de notation Fitch a confirmé la note d’Accor « BBB- » assortie d’une perspective stable. L’agence souligne les bonnes performances malgré la crise et la diversification des marques au sein de l’enseigne notamment dans le milieu et le bas de gamme.

Analyse Financière

En 2009, le groupe Accor voyait son chiffre d’affaire baissé de 9.1% par rapport à l’année 2008 à cause crise. Depuis le chiffre d’affaire ne cesse d’augmenter : en 2010 le CA est 5.948 milliards d’€ et en 2011 le CA est 6.1 milliards d’€. Le premier trimestre est annoncé en hausse de 4.5% par rapport au premier semestre 2011, résultat supérieur aux prévisions. Cette hausse régulière du CA confirme la bonne dynamique de l’entreprise et les efforts mis en place pour relancer son activité. En effet, la hausse du chiffre d’affaire provient notamment de la gamme économique qui enregistre une hausse de 5% sur l’année 2011 et 6.1% au premier trimestre 2012.

Les résultats nets, en revanche, subissent de plus fortes variations : un résultat net négatif en 2009 (- 265 millions d’€) puis une très forte hausse en 2011 (+ 3.6 milliards d’€) et enfin un résultat positif en 2011 (+ 29 millions d’€). La rentabilité financière évolue de manière similaire aux résultats nets avec une rentabilité financière tout juste positive fin 2011 (0.77). Le nombre de salarié a fortement chuté passant de 150 125 personnes en 2009 à 62 589 personnes en 2011 soit une baisse de 58,309% de l’effectif de l’entreprise. Néanmoins, le ratio d’endettement apparait bon malgré la crise des subprimes car il est toujours positif et fin 2011 il s’établit à 8.52.

Gouvernance

La politique des dirigeants ces derniers temps est de développer les hôtels en Asie et en Océanie car ils correspondent à des secteurs d’avenir. En effet, le fait que l’Asie ne représente aujourd’hui que 17% de leur CA alors que la moitié de la planète y est installée et que de nouveaux millionnaires apparaissent tous les jours nécessitent une adaptation de leur politique hôtelière. Dans ce cadre, Accor vient de finaliser le rachat de 48 hôtels en Nouvelle Zélande et Australie (hôtels Mirvac) et développe ses filiales en Asie (par exemple, Pullman arrive en Inde).

Accor a toujours versé des dividendes malgré la crise des subprimes. Ces dividendes étaient de 0.62 € en 2010 et devraient être de 1.15 en 2011 suite à l’assemblée générale du 10 Mai 2012 dont 0.5 € à titre exceptionnel.

Conclusion

Les analystes prévoient des dividendes de 0.68 € en 2012 et des dividendes de 0.77 € donc des versements constants par rapport aux années précédentes. La confirmation de l’entreprise Fitch sur la note « BBB- » avec une politique stable devrait renforcer la confiance des investisseurs. En effet, l’action apparait sous évaluer de 53.13% et l’objectif est d’une action autour de 30 € sur les 3 prochains mois. Le PER devrait s’établir autour de 19 pour 2012 dans la continuité de 2011 et malgré le climat d’incertitude qui règne sur les marchés la tendance est plutôt à la conservation voir aux renforcements des positions sur ce titre.

Rousseff Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *