Reverse Convertible

Les Reverse Convertibles sont des produits dérivés qui cumulent l’avantage des actions et des obligations. Ils permettent des taux de rendements supérieur à ce qu’offre le marché des taux, c’est-à-dire supérieur à une obligation. Néanmoins, en cas de forte croissance de la valeur de son sous-jacent les gains qu’ils génèrent sont inférieurs à la plus-value d’une action.

Détails
Le sous-jacent d’un reverse convertible est généralement une action ou un indice. Le reverse convertible fonctionne comme une obligation et reverse donc un coupon à un certain taux (généralement annuel) à une fréquence déterminé. Ce qui forme la forte rémunération de ses coupons est le fait que le remboursement de l’obligation est soumis à condition. En réalité, cette condition est un prix d’exercice qui s’il est atteint à échéance de l’obligation, provoque le remboursement total de la somme de départ. Inversement, si le sous-jacent n’a pas atteint le prix d’exercice à échéance, le détenteur de l’obligation se voit rembourser en sous-jacent.

Souvent il existe également une barrière activante, dont la valeur se situe en dessous du strike. Si celle-ci est franchit, alors le strike doit être refranchis pour que l’investisseur soit remboursé sinon l’investisseur sera remboursé en sous-jacent. Autrement, si le sous-jacent ne franchis pas cette barrière, il se verra remboursé quoi qu’il arrive, même si le sous-jacent ne dépasse pas le strike.

Prenons un exemple simple, j’achète un reverse convertible à 100 euros de prix d’exercice égal à 120 euros et de barrière activante égale à 90 euros. Le taux est de 20% par an, le remboursement est annuel et sa période est de 5 ans. Pendant 5 ans, on me versera chaque année 20 euros. En ce qui concerne le remboursement de la somme prêtée, plusieurs cas doivent être pris en compte :

  • La barrière activante a été franchie :
    • A échéance, la valeur du sous-jacent est supérieure à celle du prix d’exercice. Je suis donc remboursé de la somme prêtée initialement, en plus du dernier coupon.
    • A échéance, la valeur du sous-jacent est inférieure à celle du prix d’exercice. Je suis remboursée d’une action, si le sous-jacent en est une, en plus du dernier coupon. S’il s’agit d’un indice, on me versera la somme égale à la valeur de cet indice.
  • La barrière activante n’a pas été franchie :
    • A échéance, je suis remboursé de la somme de départ que mon sous-jacent soit en dessous du strike ou non.

Ce produit financier est surtout très efficace lorsqu’on anticipe une faible croissance du sous-jacent. Le taux de rémunération de ce produit dépend de la volatilité. En effet, si celle-ci est forte risque de dépasser la barrière activante est important, donc pour trouver acheteur la valeur du coupon sera élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *