Passif Économique

Le passif économique désigne l’ensemble des sources de financement d’une entreprise. En effet, une entreprise à besoin d’investir, le passif désigne ce qui finance son actif, autrement dit son investissement.

Détails
Les éléments du passif sont classés dans l’ordre du moins urgent à rembourser en cas de problème au plus urgent à rembourser.

A sa naissance, et tout au long de son évolution des investisseurs amènent des capitaux. Ils forment l’argent dans lequel ont investit les différentes personnes pour que l’entreprise puisse investir, ses capitaux s’appellent les fonds propres ou capitaux propres. L’objectif d’un investisseur est que l’entreprise puisse croître, ce qui générera des bénéfices et qui seront soit réinvestit ou rémunéreront les investisseurs. Les détenteurs de capitaux propres sont donc les propriétaire de l’entreprise.

Ensuite viens ce qu’on appel passif non courant. En effet, Une entreprise n’a souvent pas assez d’argent pour investir comme elle le souhaite, soit par fautes d’investisseurs, soit parce qu’un emprunt peu parfois s’avérer plus avantageux. Elle emprunte donc de l’argent, celui-ci est profitable uniquement si la rentabilité de son investissement est supérieure au taux d’actualisation. Si cet objectif n’est pas atteint, il aurait été plus efficace que l’entreprise prête de l’argent au même taux. Celui-ci se traduit par l’émission d’obligation et d’emprunt longue durée à la banque, excédent 12 mois. Ensuite on retrouve les provisions qui forment la somme d’argent qui servira à payer les impôts. Ceux-ci sont vus comme un investissement dans l’état qui offre ses services aux citoyens et aux entreprises.

Puis, vient le passif courant qui regroupe les petites dettes inférieures à 1 an, tel que les crédits fournisseurs et les emprunts sur de courtes durées.

Une grande partie du passif peut être transférer à des investisseurs et des créanciers sur les marchés financiers. L’avantage est que l’on peut facilement y trouver des investisseurs ou des créanciers. L’inconvénient est que l’on met la valeur de l’entreprise au cœur de la spéculation, ce qui peut parfois causer la perte du contrôle de l’entreprise ou bien sa faillite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *