Résultats du troisième trimestre plus mauvais qu’attendus pour Alcatel-Lucent

Recommandation : Allégement ou vente
Cours au 29/11/2012 : 0.901 €

Depuis le début du mois d’octobre, le cours de l’action Alcatel Lucent est globalement en hausse, il est passé de 0.721 € à 0.925 € le 22 novembre dernier. L’action peine néanmoins à repasser au dessus de la barre des 1 € qu’il n’a pas franchi depuis le 17 aout.

Environnement

Alcatel-Lucent est le résultat de la fusion en 2006 entre Alcatel (fabricant français d’équipement de télécommunication) et Lucent Technologies (société américaine de télécommunication). Le groupe est actuellement le deuxième équipementier télécoms et réseaux au niveau mondial derrière l’américain Cisco System et est leader dans les réseaux haut débit fixes, mobiles et convergés, les technologies IP, les applications et les services.
Le groupe est présent dans 130 pays ce qui lui confère le titre de partenaire local avec une dimension internationale. Sa dimension Recherche et Développement est également très importante, c’est l’une des plus grandes capacités dédiée aux communications.
Il est le Premier équipementier occidental en Chine via sa coentreprise Alcatel-Lucent Shanghai Bell et gagne régulièrement des parts de marché sur son concurrent Cisco.
La fusion avec Lucent n’a jamais convaincu les investisseurs et est soumise à la parité euro/dollar ainsi qu’à la conjoncture économique américaine. L’action est donc très volatile et risquée.

Actualités

Alcatel-Lucent a conclu plusieurs accords au cours du mois de novembre. Le groupe a choisi l’opérateur coréen LG Uplus pour améliorer le débit de son réseau Internet et la qualité de ses services de télévision sur IP et de vidéo haute définition. En Afrique, Un accord avec l’entreprise Smile a été trouvé afin de développer la technologie 4G en Tanzanie et en Ouganda. La fibre optique terrestre cohérente 100G (100 gigabits par seconde) sera mise en place en Agola et dans les pays voisins suite à un accord avec Angolas cables. Enfin, Alcatel-Lucent a signé un contrat avec Togo Cellulaire afin de transformer le réseau du pays et notamment le haut débit mobile.
Le 2 novembre dernier, le groupe a publié ces résultats pour le troisième trimestre 2012. Il enregistre une perte nette de 146 millions d’euros contre un bénéfice de 194 millions d’euros un an plus tôt. C’est le deuxième trimestre consécutif de baisse, avec -254 millions au deuxième trimestre de l’année. Le chiffre d’affaires s’est établi à 3,599 milliards d’euros, en baisse de 2,8 %. Cette baisse s’explique en partie par le recul de l’activité en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.
Alcatel-Lucent a annoncé la suppression de près de 5500 postes en Europe dont 1430 en France. L’agence de notation Moody’s a récemment placé le groupe sous surveillance en maintenant sa note à B2, mais n’excluant pas une prochaine dégradation.

Analyse financière

Le chiffre d’affaire du groupe a chuté entre 2007 et 2009 de 17.8 milliards d’euros à 15.1 milliards avant de repartir à la hausse en 2010 à 16 milliards d’euros. La tendance est retournée à la baisse l’année suivante et semble se confirmer en 2012 avec deux trimestres de baisse. Le résultat net est de son côté repassé positif à 1.1 milliards d’euros après plusieurs années négatives.
Du côté des ratios, la rentabilité financière du groupe a fortement progressé ces dernières années pour atteindre + 24.86 en 2011, la marge opérationnelle repasse dans le vert à 0.76 la même année. Le ratio d’endettement progresse également, il est passé de -18.9 en 2009 à 3.17 en 2011.

Gouvernance

Le groupe a annoncé qu’il ne verserait pas de dividendes cette année. Depuis 2007 aucun dividende n’a été redistribué aux actionnaires. Les analystes ne prévoient pas de nouveaux versements dans les prochaines années.
Alcatel-Lucent poursuit ses investissements et accords avec des entreprises à l’étranger afin d’étendre sa taille et d’accroitre son chiffre d’affaire. C’est un groupe en reconstruction dont les actions ont perdu plus de 80 % de leur valeur entre juillet 2007 (10€) et janvier 2009 (2€).

Conclusion

Le groupe poursuit sa reconstruction mais voit son activité chuter dans les régions où il est déjà implanté. Les investissements et contrats dans de nouvelles régions comme l’Afrique vont permettre d’assurer à Alcatel-Lucent une croissance future.
Néanmoins, les mauvais résultats du troisième trimestre, l’annonce de suppression importante de postes en Europe et la probable future dévaluation de la note du groupe ne permettent pas à l’action de remonter.
Les analystes prévoient une poursuite de la baisse de l’activité avec un bénéfice par action à -0.13 € en 2012 et -0.08 € l’année suivante. Le conseil est donc à l’allégement de l’action avec un objectif de cours à 0.80 €.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *