L’euro atteint 1.30 dollar dans un marché calme

Recommandation : Vente de l’euro
Taux Spot : EUR/USD
Cours au 27/11/2012 : 1 EUR = 1.2980 USD

L’Euro a connu une progression relativement forte entre le 13 et le 23 novembre, il est passé de 1.27 $ à 1.2983 $ à la clôture vendredi soir dernier. Depuis le début de la semaine, la tendance est relativement stable en dessous de la barre des 1.30 $, que l’Euro peine à franchir.

Actualités

Dans la nuit de lundi à mardi, les créanciers de la Grèce ont réussi à trouver un compromis. Après trois réunions en deux semaines, les ministres de finances de la zone euro ainsi que la directrice du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, et le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Mario Draghi, se sont entendu après treize heures de tractations sur le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide à la Grèce. En contrepartie, la dette devra être ramenée à 124 % du PIB d’ici 2020, contre 120 % initialement prévus, et un allégement de dettes d’environ 40 milliards d’euros sur les huit prochaines années a été décidé. L’aide débloquée devrait atteindre 43.7 milliards d’euros dont 34 milliards qui pourraient arriver dès le 13 décembre.
Du côté américain, le temps commence à presser avant la mise en place automatique du « Mur budgétaire », comprenant des réductions de dépenses et des hausses d’impôts. En effet, il ne reste plus que quatre semaines aux républicains et aux démocrates pour trouver un accord afin d’éviter cette situation.
Concernant les indicateurs économiques, l’indice allemand du climat des affaires IFO est sorti en hausse de 1.4 point à 101.4 alors qu’une baisse était attendue, le PIB du pays a été confirmé stable à 0.2 % pour le troisième trimestre, alors que les perspectives des affaires progressent de 2 points à 95.2. En revanche, le climat du consommateur recul légèrement à 5.9 (-0.2) alors que hausse était prévue. Les taux d’emprunt espagnol et italien à dix ans poursuivent leur baissent à respectivement 5.61 % et 4.75 %.

Macroéconomie

Le marché des changes a connu une activité relativement faible ces derniers jours avec notamment l’attente concernant le résultat de la réunion de la Troïka des créanciers de la Grèce. Bien qu’un résultat positif ait déjà été intégré par les marchés, avec un euro frôlant les 1.30 $, les cambistes étaient dans l’attente.
L’accord a finalement été trouvé dans la nuit et n’a pas entraîné de fortes fluctuations de la paire euro dollar. Une issue négative à cette réunion aurait par contre permis un retournement de la tendance avec un retour de l’euro à une valeur plus basse. Le FMI a reculé concernant le maintient de la dette à 120 % d’ici 2020, désormais à 124 %, mais dans l’ensemble le plan de rigueur suit son cours ainsi que le déblocage des tranches d’aides.
La nervosité des cambistes est également due à l’urgence d’un compromis américain concernant le budget. Mais un appétit pour le risque est globalement présent actuellement, soutenu par les bons chiffres des affaires allemandes.

Risque

L’euro est actuellement à un niveau plus élevé qu’il ne devrait l’être en raison de relativement bons résultats économiques de la zone euro et d’un optimisme qui règne depuis plusieurs jours. Un retour à la réalité entrainera une forte chute de la monnaie unique, un retour à sa « vraie valeur ». Ce renversement peut-être dû à une baisse de confiance en Europe, après de mauvais indicateurs, ou aux États-Unis si la situation du Budget se tend avant la fin de l’année.

Agenda de la semaine

Les cambistes suivront ce mardi le discours de président de la Fed, Ben Bernanke, ainsi que les commandes principales de biens durables, qui sont attendues en baisse de 0.5 % après une hausse de 2 % le mois dernier. La confiance des consommateurs américains devrait être annoncée en hausse de 0.8 point à 73 et les ventes de logements neuf devrait rester stables à 390 K.
En Europe, l’indice allemand des prix à la consommation mensuel devrait être publié en baisse à -0.1 % et l’offre de monnaie (M3) de la zone est attendu en légère hausse à 2.8 %.

Conclusion

Le marché des changes n’a pas connu de fortes fluctuations durant les derniers jours du fait de l’attente d’un accord concernant la Grèce. Cet accord est arrivé durant la nuit de mardi à mercredi, mais n’a pas entrainé de réactions vives car une issue positive avait déjà été intégrée au marché. Les cambistes sont actuellement dans un optimisme qui permet à l’euro d’être au-dessus de sa « vraie valeur ».
Un retour à la normale devrait survenir dans les prochains jours voire dans les prochaines semaines si l’actualité reste calme et en faveur de la monnaie unique ; de plus l’euro semble avoir atteint un plafond à 1.30 $ qu’il semble difficile à dépasser. Le conseil est donc à la vente de l’euro avec un objectif de moyen terme.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *