Républicains et les démocrates en conflit sur la dette US

Cours 1 GBP = 1.6284 USD

Le taux spot GBP/USD est actuellement de 1.6284$. Après être passée de 1.59 à plus de 1.64$ entre le 11 et le 26 juillet, la Livre Sterling est en train de perdre de la valeur.

Actualités
Les États-Unis n’ont toujours pas trouvé d’accord au sujet du relèvement du plafond de la dette, actuellement à 14300 Mds$. En cas de non-accord entre les républicains et les démocrates avant le mardi 2 août, le pays se retrouvera en situation de défaut de paiement.

Jeudi, la chambre des représentants américaine a reporté un vote sur le relèvement du plafond. Néanmoins, ce vote était de toute façon voué à l’échec au Sénat, deuxième organe législatif des États-Unis.

La directrice du Fond monétaire international, Christine Lagarde, a mis en garde contre les conséquences de l’impasse si celle-ci devait se poursuivre.

Les chiffres du chômage américain se sont améliorés cette semaine. Le nombre de nouveaux inscrits est passé, pour la première fois depuis mi-avril, sous la barre de 400K ; soit une baisse de 24000 par rapport à la semaine dernière. Les demandes d’indemnisations sont passées de 3720K à 3703K.

Les ventes de logements en attentes ont connu un ralentissement moins fort que prévu : +2.40% contre -2% attendus.

Du côté britannique, l’indice de confiance des consommateurs a une nouvelle fois chuté en passant de -25 le mois dernier à -30, alors que le consensus tablait sur -26. Le montant des prêts aux particuliers a, lui aussi, diminué allant de 1400Mds à 400Mds. L’indice nationwide housing price, qui mesure les changements mensuels du prix moyen d’une maison avec hypothèque, a augmenté atteignant 0.20% alors qu’une baisse de 0.20% était attendue.

Macroéconomie
Les États-Unis ont l’obligation de trouver un accord au sujet de la dette souveraine, avant le 2 août, au risque de se retrouver en défaut de paiement, selon le Trésor américain. Les cambistes sont relativement confiants quant à un accord de dernière minute trouvé entre les républicains et les démocrates, mais ils craignent un abaissement de la note des États-Unis par les agences de notation, même si un accord est trouvé.

L’agence Fitch Ratings a tout de même annoncé mercredi que les bons du Trésor américain resteraient l’actif de référence du système financier mondial si le pays devait perdre sa note « AAA ».

Le dollar a repris de la valeur, notamment face à la Livre Sterling, grâce aux bons chiffres du chômage annoncé jeudi. Cette baisse a un impact positif sur l’économie, car les gens qui travaillent ont tendance à dépenser plus et la consommation représente une grande partie du PIB.

Risque
Le risque de défaut de paiement des États-Unis semble peu probable, mais celui d’un abaissement de la note souveraine l’est moins. Malgré l’annonce de l’agence Fitch, les cambistes et les investisseurs redoutent ce possible abaissement.

La perte du triple A pour les États-Unis remettrait en cause la suprématie du dollar dans le monde ainsi que son statut de valeur refuge.

Les investisseurs se sont d’ors et déjà tournés vers le franc suisse et l’or, qui a atteint des niveaux historiques durant le mois de juillet.

Agenda de la semaine
Les prochains jours seront marqués par l’accord entre républicains et démocrates sur le relèvement du plafond de la dette, ou dans le cas contraire du défaut de paiement, le 2 août, des États-Unis.

Les cambistes suivront également la possible dégradation de la note souveraine par une ou plusieurs agences de notation.

Dans l’après-midi de ce vendredi, le PIB américain sera publié. Il est attendu en baisse de 1.90% à 1.70%, le plus bas taux depuis le mois de septembre. L’indice des prix du PIB ne devrait, quant à lui, ne pas bouger et rester à 2%.

L’indice du Michigan sentiment, qui mesure le niveau de confiance des consommateurs dans l’activité économique, est attendu en légère hausse allant de 63.8 à 64.

Lundi, l’indice de fabrication ISM, qui détermine le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur manufacturier aux États-Unis, sera annoncé.

Enfin, du côté britannique, l’indice de gestionnaires d’approvisionnement fabricant, déterminant le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur des services, sera publié.

Conclusion
La livre sterling est actuellement en train de perdre de la valeur face au dollar du fait des bons chiffres du chômage américain. La situation est tout de même instable et dépend de la sortie de crise de la dette aux États-Unis.

Dans les prochains jours, un accord devra être trouvé et des mesures devront être mises en place afin d’éviter un abaissement de la note du pays.

En cas de sortie de crise, le dollar devrait reprendre de la valeur ; la livre sterling se rapprocherait alors des 1.60$.

Vanessa Dreyer et Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *