Publicis : entreprise solide, en attente du 3ème trimestre 2012

Le CAC40 est le 10/09/2012 cotée à 3506.29 points soit en baisse de 0.39%. Cette baisse vient d’une baisse très probable de l’activité (-0.1% de PIB) économique de la France au 3ème trimestre 2012. Cette baisse rompt avec la tendance haussière de la semaine dernière. Dans ce contexte, l’action Publicis est cotée à 42.98 € soit en hausse de 0.80%. L’action a augmenté de 3.19% depuis 1 semaine et de 20.95% depuis le 1er Janvier 2012.

Environnement

Publicis est une société spécialisée dans la communication et apparait aujourd’hui comme une référence mondiale (3ème groupe mondial). L’entreprise est présente dans tous les domaines de la communication : presse, TV, nouvelles technologies,… et possède de nombreuses marques : Digitas, Rosetta, Publicis, Burrell, Razorfish,… Le président du directoire est Maurice Lévy et les actionnaires majoritaires sont Elisabeth Badinter (9.20%), Thornburg Investment Management (8.15%) avec un capital qui reste flottant à 73% environ. Le chiffre d’affaire se reparti à 50% dans les prestations de services marketing, 31% dans la conception et la réalisation de campagnes publicitaires et 19% dans les travaux de conseil aux médias. L’entreprise est très présente dans le digital avec 30.6% de son activité dans ce domaine et dans les pays émergeants (24.3% de son revenu). Publicis est présente à travers le monde avec une présence dans 109 pays dont 32.2% en Europe, 46.8% en Amérique du Nord, 11.9% en Asie et 9.1% dans les autres pays. Cette diversité est l’une des forces de l’entreprise et lui permet aujourd’hui de compter 53 800 collaborateurs à travers le monde.

Actualités

L’actualité de l’entreprise a été dense au second trimestre 2012 avec de nombreuses acquisitions. Le 18/06/2012, Publicis acquiert le groupe BBR Group et devient l’un des géants de l’Israël. Dans le même temps, elle annonce une prise de participation dans Zoom Advertising et devient le premier groupe de communication à s’implanter en Palestine. Le 11/07/2012, elle rachète le groupe allemand CNC qui regroupe des services de conseil financier et qui possède un volume d’affaire de 180 milliards d’euros. Le 07/08/2012, Publicis acquiert l’agence indienne Resultrix qui est une référence sur les marchés indiens et le marché étatsuniens.

L’autre actualité vient du changement de direction probable. En effet, Maurice Lévy est président du directoire depuis 1987 et à renouveler son contrat jusqu’en 2014 mais des rumeurs annoncent que face aux mauvaises résultats, une décision pourrait être prise dès Septembre. HSBC a remonté sa note de « neutre » à « surpondérer » et à réaffirmer sa confiance dans la stratégie du groupe. Ces nombreuses acquisitions ainsi que le soutient du système financier démontre la confiance des investisseurs dans cette entreprise et sa capacité à surmonter la crise.

Analyse Financière

Les résultats du second trimestre 2012 sont bons même si la croissance organique apparait en nette baisse. En effet, la croissance organique n’est que de 1.6% alors qu’elle était de 4.1% au premier trimestre. Cette baisse est notamment due à une situation économique toujours aussi difficile. En revanche, la marge opérationnelle est de 415 millions d’euros (+14.0%), le résultat net de 275 millions d’euros (+19%) et le taux de marge opérationnelle est constant. Ces indicateurs dans le vert montrent la force de l’entreprise et Maurice Lévy a d’ailleurs confirmé les objectifs de la fin d’année malgré une croissance organique en baisse car pour lui les résultats du 3ème trimestre devraient être plus en adéquation aux attentes.

Le coût de l’endettement financier reste négatif (-56 000) et le ratio d’endettement (3.15) relativement faible. La trésorerie et équivalent de trésorerie est correct et s’établit à 2.174 milliards d’euros mais les capitaux propres sont faibles et s’établissent à 3.931 milliards d’euros. Ces capitaux propres faibles correspondent à une politique d’acquisition agressive même si le niveau des capitaux propres reste inquiétant pour une entreprise du CAC40.

Gouvernance

Publicis a effectué un remboursement anticipé des obligations à 3.125% qui avait comme échéance 2014 afin d’améliorer les comptes consolidés. Le probable changement du président peut affecter l’entreprise car Maurice Lévy dirige sa société depuis 25 ans et guide réellement la stratégie de l’entreprise. En revanche, Elisabeth Badinter reste l’actionnaire majoritaire (15.93% des droits de vote) malgré l’augmentation du capital de Publicis.

Les dividendes sont annoncés en faible hausse pour les années 2012 et 2013 et le PER est annoncé à la baisse pour l’année 2012.

Conclusion

L’objectif à 3 mois est une action à 45.50 € soit un gain potentiel de 5.92%. Les indicateurs sont dans le vert même s’il faut souligner la baisse d’activité du second trimestre 2012 et des capitaux propres faibles. La tendance est donc au renforcement des positions sur ce titre.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *