Les prix à la consommation profitent à l’Euro

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 16/08/2010 : 1 EUR = 1.28 USD

Macroéconomie

Ce matin, dépassant le seuil de 1.28 dollars, la monnaie unique progressait face au dollar. A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.2822 avec une hausse de +0.56% par rapport à sa clôture de la veille, 1.2751.

Actualités

La monnaie unique semble profiter des chiffres des prix à la consommation dans la zone euro. Selon l’office européen des statistiques Eurostat, les prix à la consommation dans la zone euro ont enregistré une hausse sur un an conforme aux prévisions au mois de juillet, mais le taux d’inflation reste néanmoins inférieur à l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE).

L’indice des prix a augmenté de 1.7% par rapport à juillet 2009, la progression sur un an s’explique par l’envolée des prix de l’énergie, qui ont grimpé de 8.1% en juillet. Pour l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne, les prix ont augmenté de 2.1% sur un an mais baissé de 0.2% sur un mois.

Les transports (+4.5%), les boissons alcoolisées et le tabac (+3.3%), et le logement (+2.7%) sont les principales composantes qui ont présenté les taux annuels les plus élevés en juillet dernier. A l’inverse, les taux annuels les plus faibles concernent les communications (-0.8%), les loisirs et la culture (-0.3%) et l’équipement ménager (0.5%).

Aux Etats-Unis, selon les chiffres dévoilés par le département du Travail, les inscriptions au chômage ont augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, atteignant leur plus haut niveau depuis février, alors que les analystes attendaient une baisse. Les premières inscriptions au chômage ont augmenté de 2 000 pour atteindre 484 000 en données corrigées des variations saisonnières.

Risque

Malgré sa récente progression depuis ce matin, face à au dollar. Les inquiétudes persistantes sur la reprise mondiale empêchent la monnaie unique européenne de rebondir franchement. En ce moment, les cambistes préfèrent se tourner vers les valeurs refuges que sont le billet vert et la monnaie unique. Enfin, les cambistes devraient rester prudents à la veille de la publication d’une série d’indicateurs pour juillet aux Etats-Unis, dont les prix à la production et la production industrielle.

Géopolitique

Aujourd’hui, les prix du pétrole montaient légèrement en début d’échanges européens, après avoir perdu plus de sept dollars en l’espace de quatre séances la semaine dernière, dans un marché où pesaient toujours les inquiétudes sur les perspectives de demande mondiale.

Par ailleurs, les rapports mensuels de l’Agence internationale de l’énergie et de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), publiés la semaine dernière, confortaient la nervosité des investisseurs, faisant tous deux montre de prudence sur les évolutions de la demande dans les mois qui viennent.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 75.53 dollars, soit en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de la veille.

Analyse Théorique

D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/USD reste baissière en données horaires. Mais à très court terme, le cross EUR/USD se stabilise autour de la zone 1.28, qui est dépassé depuis ce matin. Enfin la paire reste encore au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, depuis le premier juillet 2010.

Sur le marché Forex, le nouveau canal de fluctuation devrait être de 1.25-1.30.

Agenda

Dans l’agenda d’aujourd’hui, les investisseurs suivront outre-Atlantique la publication à 14h30 de l’indice manufacturier de la Fed, puis à 15h00 la publication des transactions nettes à long-terme (TIC).

Pour demain, l’indicateur de confiance économique en Allemagne, le ZEW, et surtout les prix à la production et la production industrielle outre-Atlantique sont très attendu par les investisseurs.

Conclusion

Avec des statistiques mitigées en Europe, et un commentaire de la Fed pessimiste, la semaine passée a été assez chaotique pour la monnaie unique, qui s’est dépréciée très fortement face au dollar. Même les PNB (produit national brut) allemand, français et européen, en forte hausse vendredi passé, n’ont pu inverser la tendance baissière du cross EUR/USD. Mais grâce aux nouveaux chiffres européens qui ont progressé, notamment l’indice des prix, la paire EUR/USD est en légère progression, depuis ce matin.

Pour les heures à  venir, nous émettons un avis neutre et proposons aux cambistes de rester hors du marché, dans l’attente de prochains signes techniques clairs. Cependant, on prendra soin de noter qu’un franchissement des 1.2932 raviverait la tension à l’achat tandis qu’une rupture des 1.2734 relancerait la pression vendeuse.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.2834 avec une hausse de 0.65% par rapport à sa clôture de la veille 1.2829.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *