L’Allemagne, moteur de la Zone Euro

Dans la semaine, avec un certain retour des craintes au sujet de la dette des pays européens et une aversion au risque continuait de peser sur l’euro, le dollar s’est vite déprécié. Côté statistiques, le PIB de la zone euro, bien que meilleur qu’attendu, a progressé de 1%. Il reste essentiellement tracté par le PIB allemand.

En effet, le PIB allemand a crû de 2.2% sur la période avril-juin par rapport à janvier-mars, une hausse sans précédent depuis la réunification du pays.La Grèce par exemple a connu un recul de son PIB de 1.5% sur le second trimestre 2010, relançant ainsi les inquiétudes au sujet de la capacité du pays à se sortir de la crise budgétaire dans laquelle elle est actuellement embourbée.

Par ailleurs, la balance commerciale de la zone euro s’est également révélée très satisfaisante, avec un excédent commercial de 2.4 milliards d’euros au mois de juin, contre seulement 1 milliard anticipé par les économistes.

Hier, au Japon, le Premier ministre Naoto Kan a déclaré qu’il allait surveiller de près la hausse soudaine du yen face au dollar et laissé entendre qu’il s’entretiendrait à ce sujet avec le gouverneur de la banque centrale du pays. En effet, sur fond de ralentissement de la croissance américaine, le yen retrouve son statut de monnaie de refuge par excellence, à tel point que la devise nippone a touché un plus haut depuis quinze ans face au dollar.

En outre, cette appréciation du yen face au dollar nuit aux exportations japonaises, moteur de la reprise économique dans l’archipel.

Aux Etats-Unis, ayant affaibli le moral des investisseurs, le rapport mensuel de la Fed publié mardi soir, a été l’événement central de la semaine sur le marché du Forex. En effet, la réserve Fédérale a annoncé son intention d’intensifier ses achats de bons du Trésor, afin de soutenir l’économie.

Côté statistiques, les Etats-Unis ont connu une baisse surprise de la productivité au second trimestre, une très forte progression du déficit commercial pour le mois de juin, et une hausse inférieure aux attentes des ventes au détail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *