Plan d’épargne en action (PEA)

Un PEA (plan d’épargne en action) est une enveloppe fiscale qui permet de réduire les impôts sur les valeurs mobilières, sous réserve d’un investissement suffisamment long. Celui-ci a été créé par l’état afin d’encourager l’actionnariat populaire.

En détail
Le PEA permet donc une exonération de prélèvements fiscaux, sur les plus-values et sur les dividendes. En réalité, pour calculer les prélèvements sur le PEA qui ne sont donc que sociaux et représentent 12,1% des plus values, on tient compte de la totalité de la plus value réalisés par le PEA autrement dit les dividendes et les plus value en cas de reventes d’actions. Cependant, des conditions sont à respecter pour bénéficier de cet avantage.

Déjà, on ne peut verser plus de 132 000 euros dans un PEA. De plus, seules les actions des entreprises ayant un siège social en Europe peuvent être achetées. On ne doit pas retirer de l’argent de son PEA avant 8 ans sous peine de le clôturer immédiatement. On ne peut ni bénéficier d’effet de levier, ni de la vente à découvert, autrement dit, on ne peut que acheter des obligations des actions des parts d’OPCVM et des trackers et les revendre ensuite. Toutes les opérations sur produits dérivés sont donc inéligibles dans le cadre du PEA.

L’imposition des plus values et des dividendes se calcule en fonction de la durée du PEA. Si je retire mon argent du PEA entre 0 et 2 ans on me taxera à 33,5% au total. Entre 2 et 5 ans l’imposition sera de 30,1%. Cependant, l’imposition s’effectue qu’à partir de 25 730 euros. Entre 5 et 8 ans, aucuns prélèvements fiscaux ne seront prélever, il ne restera que les prélèvements sociaux (qui sont de 12,1% actuellement). Après 8 ans on a le droit de prélever de l’argent du PEA sans provoquer sa clôture. De cette façon on obtient un compte titre dont le maximum sur lequel on peut déposer est de 132 000 euros et dont les prélèvements ne sont que sociaux.

1 comment for “Plan d’épargne en action (PEA)

  1. Vanessa
    3 octobre 2014 at 7h58

    Les conditions fiscales sont un facteur qui peuvent favoriser ou non les investissements. En effet, les conditions fiscales déterminent les dividendes qui seront partagées aux actionnaires. Je pense que c’est une bonne idée d’avoir posé la balise de la durée. Sans cela, beaucoup d’investissements se seraient créés sans pour autant avoir beaucoup d’impact sur l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *