La Fed soutient l’économie US

Recommandation: Négatif
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 11/08/2010 : 1 EUR = 1.30 USD

Macroéconomie

La seconde baisse des marchés boursiers depuis le début de la semaine a profité provisoirement au dollar. En effet, la parité EUR/USD a reculé de 1.3234 à 1.3075, s’éloignant rapidement du plus haut enregistré le 6 août à 1.3333.

A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.3015 avec une baisse de -1.21% par rapport à sa clôture de la veille, 1.3175.

Actualités

Soutenu par l’annonce par la banque centrale américaine (Fed) qu’elle reprenait certaines mesures de soutien à l’économie, le billet vert progresse face à la monnaie unique.

En effet, hier soir, la Fed a annoncé  une nouvelle initiative, de portée limitée mais symboliquement marquante, destinée à contrer le ralentissement de la reprise économique, en annonçant qu’elle réinvestirait en bons du Trésor le produit du remboursement de certains des titres obligataires qu’elle détient.

Par ailleurs, sans surprise, la Fed a laissé ses taux inchangés. Le taux de référence reste entre 0 et 0.25%.

Dans la zone euro, les ventes de logements en Espagne ont augmenté en juin pour le sixième mois d’affilée, un signe positif dans un pays frappé depuis 2008 par l’éclatement de sa bulle immobilière, selon les chiffres publiés mardi par l’Institut national de la statistique (Ine). Les ventes de logements ont connu une hausse de 7% en juin par rapport au même mois l’année dernière.

En France, après une hausse en mai, la production de l’ensemble de l’industrie a baissé de 1.7%. Toutefois, elle s’est accrue de 0.8% au second trimestre. Une reprise fragile, après les bons chiffres du mois de mai, où la production industrielle dans son ensemble s’était accrue de 1.9%, juin n’apporte pas de bonnes nouvelles.

Enfin, en Allemagne et au Portugal, les prix à la consommation ont augmenté. En effet, pour l’Allemagne, ils ont augmenté de 0.3% en juillet d’un mois sur l’autre et de 1.2% sur un an, alors que pour le Portugal,  ils ont augmenté de 1.8% en juillet sur un an, après une hausse de 1.2% en juin.

Risque

Avec certaines mesures de soutien qui ont été prises par Fed pour l’économie américaine, et des chiffres macroéconomiques peu encourageants pour la zone euro, la monnaie unique commence à se déprécier face au billet vert. Pour l’instant, après les commentaires de la Fed, le dollar est très recherché en tant que devise refuge par les cambistes, qui estiment que la reprise économique aux Etats-Unis serait plus modeste qu’attendu.

Géopolitique

Aujourd’hui, les cours de l’or noir poursuivaient leur recul en début d’échanges européens, pâtissant du renchérissement du dollar, sur un marché toujours inquiet sur la santé de l’économie américaine et que les annonces de la Réserve fédérale (Fed) n’ont pas suffi à rasséréner.

Il faut préciser que le renchérissement de la monnaie américaine face à l’euro rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d’autres devises.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 79.31 dollars, soit en baisse de 1.15 dollars par rapport à la clôture de la veille.

Analyse Théorique

D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/USD reste fortement baissière en données horaires, alors qu’en données journalières, elle reste toujours haussière depuis le début du mois de juin, malgré un retournement qui commence à être identifiable graphiquement.

Sur le marché Forex, le canal de fluctuation devrait être de 1.3050-1.3200.

Agenda

A l’agenda d’aujourd’hui, les investisseurs suivront attentivement la publication de la balance commerciale des États-Unis pour le mois de juin, qui sera dévoilée à 14h30 par le Département au Commerce. Ils suivront ensuite, à 16h30, les rapports hebdomadaires des stocks de pétrole brut, puis à 20h00, le budget américain pour le mois de juillet.

Dans la zone euro, les investisseurs suivront la publication du bulletin mensuel de la Banque centrale européenne, qui sera annoncée à 10h00, puis à 11h00, la production industrielle en juin sera suivie également.

Conclusion

Aujourd’hui, l’euro évoluait sous le seuil de 1.31, les cambistes cherchant la sécurité auprès de valeurs sûres sur fond de craintes accrues sur la reprise mondiale, au lendemain de l’annonce de nouvelles mesures de soutien par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Pour les heures à  venir, nous émettons un avis négatif et proposons aux cambistes de rester hors du marché, dans l’attente de prochains signes techniques clairs, à savoir : les statistiques américaines, notamment la balance commerciale américaine.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.3022 avec une baisse de 1.16% par rapport à sa clôture de la veille 1.3175.

L’euro s’installait mercredi sous le seuil de 1,31 dollar, les cambistes cherchant la sécurité auprès de valeurs sûres sur fond de craintes accrues sur la reprise mondiale, au lendemain de l’annonce de nouvelles mesures de soutien par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *