Le moral des analystes et investisseurs ZEW diminue

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/JPY
Cours au 17/08/2010 : 1 EUR = 109.70 JPY

Macroéconomie

Ce matin, invalidant la clôture baissière de la veille, la monnaie unique a franchi le seuil de 109.50 yens. Cet après-midi, l’euro poursuivait sa hausse face au yen.

Vers 14h00, la paire EUR/JPY est à 109.76 avec une variation positive de 0.29% par rapport à sa clôture de la veille.

Actualités

Hier, les investisseurs apprenaient que le taux d’inflation dans la zone euro a atteint 1.7% en juillet, soit exactement le même chiffre que lors de la première estimation, d’après Eurostat.

Ce matin, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé que les comptes courants de la zone euro ont enregistré un déficit de 4.6 milliards d’euros en juin après un solde négatif de 7.4 milliards d’euros le mois précédent. Au sein de cette balance des paiements courants, la balance commerciale ressort en excédent de 5.6 milliards d’euros après un solde positif de 400 millions d’euros.

En Allemagne, selon l’enquête mensuelle de l’institut d’études économiques ZEW, publiée ce matin à 11h00, le moral des analystes et investisseurs allemands a dégringolé en août, reflétant la crainte de voir la première économie européenne affectée par un ralentissement économique mondial. Son indice est tombé à 14.0 contre 21.2 en juillet, soit au plus bas depuis avril 2009, et enregistre son quatrième mois consécutif de recul. En outre, l’Allemagne a annoncé hier, un PIB en hausse de 2.2% au deuxième trimestre 2010.

En Irlande, le gouvernement placé aujourd’hui avec succès 1.5 milliard d’euros d’obligations, avec une demande qui a dépassé largement l’offre, une opération qui était attendue avec nervosité par les marchés, sur fond de tension des taux de la dette du pays ces dernières semaines.

Au Japon, le PIB du Japon a progressé de 0.1% au deuxième trimestre 2010, un sensible ralentissement par rapport aux deux trimestres précédents. Ce ralentissement est dû principalement à un essoufflement de la progression des exportations et de la consommation. Sur un an, le taux de croissance se situe à 0.4%, indique lundi le gouvernement, bien en-dessous des prévisions moyennes du marché (2.3%).

Dans un contexte où la vigueur du yen pénalise dangereusement les exportatrices de l’archipel alors que le pays est miné par une profonde déflation, le gouvernement japonais a indiqué aujourd’hui qu’il allait étudier la possibilité de proroger des mesures exceptionnelles de soutien économique ou d’en instaurer de nouvelles afin d’éviter une fin brutale de la reprise à cause de la cherté du yen et des pressions déflationnistes.

Risque

Un yen qui s’apprécie face à l’euro et au dollar, handicape les exportations, limite les investissements étrangers, et au final, met en danger la croissance japonaise. Par conséquent, Tokyo pourrait intervenir en cas de hausse trop marquée du yen. Par ailleurs, ce matin, le Premier ministre Naoto Kan a repoussé à lundi prochain une réunion avec le gouverneur de la Banque du Japon Masaaki Shirakawa pour discuter de la vigueur du yen.

Géopolitique

Aujourd’hui, les prix du pétrole rebondissaient nettement en début d’échanges européens, soutenus par un affaiblissement du dollar, dans un marché peu actif toujours inquiet des perspectives de reprise économique après des indicateurs macroéconomiques mitigés.

Vers 14h30, le baril de Brent à New York pour livraison en septembre s’échangeait à 75.95 dollars, avec une hausse de 1.00 dollar.

Analyse Théorique

D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/JPY reste haussière en données horaires. Cependant à moyen terme, la tendance de la paire EUR/JPY reste encore baissière. Ce qui montre la forte appréciation du yen. Sur le marché Forex, les points stratégiques à surveiller pour la paire sont 109.10 et 110.27. Actuellement, le cross EUR/JPY évolue autour de 109.50.

Agenda

Les chiffres macroéconomiques européens qu’attendaient les investisseurs sont sortis ce matin. Cet après-midi, il n’y a pas de statistiques attendues. Par contre, au Japon, les indicateurs avancés de juin et commandes de machines-outils en juillet seront suivis mercredi et jeudi.

Conclusion

Avec le PIB du Japon qui a quasiment stagné au deuxième trimestre et des statistiques mitigées en Europe, la devise européenne se redresse par rapport à la devise nippone, malgré la baisse inattendue de l’indice ZEW. Pour les heures à venir, nous émettons un avis neutre et nous proposons aux cambistes de rester à l’écart du marché pour l’instant, dans l’attente de prochains signes clairs.

A 14h30 le spot EUR/JPY est à 109.79 contre 109.4380, sa clôture de la veille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *