Ça va mieux au Japon, mais la confiance baisse aux USA

Cours 1 USD = 81.055

Le dollar américain s’échange actuellement à 81.055 yens. Le taux spot est globalement stable depuis ce matin, mais il suit une tendance légèrement haussière depuis lundi matin où le taux était de 80.12 yens.

Actualités
Dans la matinée de ce mercredi, la production industrielle japonaise a été annoncée en hausse de 5.70%. Le mois dernier, cette augmentation avait été de 1.60%. Les ventes aux détails se sont également améliorées mais restent négatives passant de -4.80% à -1.30%.

Du côté américain, la confiance des consommateurs a été annoncée en baisse, allant de 61.70 à 58.50.
Le président de la Fed de Dallas et membre du Federal Open Market Committee (FOMC), Richard Fisher, a déclaré qu’il ne serait « pas inimaginable » de voir le PIB américain croître de 4%, durant le second semestre de l’année, du fait de la baisse des prix de l’énergie et de l’alimentation.

Macroéconomie
Les indicateurs publiés au Japon ont été annoncés plus haut que prévu par les cambistes. En effet, la production industrielle, qui réagit rapidement à la volatilité du cycle économique, était attendue à près de 5% par le consensus et a été de 5.7%. Cet indicateur rassemble les productions des usines, des mines et des services publics. Une augmentation est un bon signe pour l’économie et pour la monnaie nationale.

Les ventes au détail étaient attendues en baisse de 2.20% alors que cette baisse n’a été que de 1.30%. Ces ventes au détail sont en chute depuis le mois d’avril où la baisse avait été de 8.30%. Cela est certainement dû à la triple catastrophe du mois de mars (séisme, tsunami, nucléaire), mais cette baisse est de moins en moins forte.

La confiance des consommateurs américains est en baisse pour le deuxième mois consécutif et atteint son plus bas niveau depuis janvier : 58.50. Lorsque les consommateurs sont optimistes, ils ont tendance à acheter davantage de biens et de services, ce qui stimule l’économie.

La combinaison des bons indicateurs nippons et la baisse de la confiance des américains n’a, néanmoins, pas permis une hausse de la valeur du Yen.

En effet, le principal outil de la politique monétaire américaine, le FOMC, a annoncé par le biais de son président que la croissance américaine pourrait atteindre les 4% pour le deuxième semestre 2011. La croissance est actuellement à 1.9% en rythme annuel, mais la baisse des prix de l’énergie et de l’alimentation pourrait permettre une hausse plus forte (d’après le FOMC).

Cette annonce a permis de rassurer les marchés sur la santé de l’économie américaine après la menace par les agences Moody’s et Fitch de dégrader la note des États-Unis en cas de non hausse du plafond d’endettement.

Le billet vert a donc pris de la valeur, notamment face au Yen.

Risque
Début juin, les deux agences de notation Moody’s et Fitch avaient menacé d’abaisser la note AAA des États-Unis si le plafond d’endettement de l’état américain n’était pas relevé au 2 août. L’annonce d’un PIB à 4% pour le second semestre a sans doute rassuré les agences, car une hausse de la croissance économique permet de réduire la dette de l’état. Néanmoins, si les conditions de plafonnement de la dette ne sont pas respectées d’ici début août, la note souveraine pourrait réellement être remise en cause.

Le dollar souffrirait de cet abaissement de la note ainsi que son statut de valeur refuge.

Agenda de la semaine
Dans la journée de ce mercredi, les ventes de logements américains en attente devraient être publiées en hausse de 0.8% après la forte baisse (11.6%) du mois dernier. L’immobilier reflète généralement bien l’état de l’économie d’un pays et donc la valeur de sa monnaie.

Les chiffres du chômage seront annoncés jeudi aux États-Unis. Le consensus attend une baisse pour les nouvelles revendications chômage passant de 429K à 420K ainsi que pour le chômage permanent, allant de 3697K à 3690K.

Le PMI de Chicago, qui reflète la santé de l’environnement économique de Chicago, mais également celui des États-Unis, devrait être annoncé en baisse de deux points pour atteindre 54. L’indice de lecture se rapproche du seuil de 50 qui indique l’expansion du secteur.

Enfin vendredi, avant la clôture du marché, l’indice de fabrication ISM, qui détermine le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur manufacturier, devrait lui aussi se rapprocher de la barre des 50. Il est attendu à 51.3, soit une baisse de deux points.

Du côté japonais, le taux de chômage sera annoncé vendredi. Il est attendu en légère hausse à 4.80%. Le Tokyo Consumer Price Index (CPI), qui mesure les changements dans les prix des biens et services, achetés par les consommateurs à Tokyo, à l’exclusion des aliments, est attendu également en hausse passant de 0.10% à 0.20%. L’Indice trimestriel des Grands fabricants Tankan, qui détermine les conditions générales d’affaires de grands fabricants, devrait être annoncé négatif à -7 pour la première fois depuis mars 2010.

Conclusion
Le taux spot USD/JPY est globalement haussier depuis le début de la semaine. Malgré une baisse de la confiance des ménages américains et de bons indicateurs japonais, le yen n’arrive pas à reprendre de la valeur. L’annonce d’une croissance à 4% a sans doute joué en faveur du billet vert.

L’immobilier et le chômage américains devraient être annoncés en amélioration, combinés aux indicateurs moyens attendus au Japon, le dollar devrait reprendre à nouveaux de la valeur d’ici la clôture du marché vendredi soir. Le seuil des 82 yens devrait être atteint d’ici vendredi.

Vanessa Dreyer et Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *