L’euro reste stable malgré de mauvais indicateurs

Recommandation : Neutre
Taux Spot : EUR/USD
Cours au 13/08/12 : 1 EUR = 1.2288 USD

Dans la journée du vendredi 3 aout, l’Euro a pris fortement de la valeur face au dollar, il est passé de 1.218 $ à 1.238 $. Au cours de la semaine dernière, la tendance était légèrement décroissante pour la monnaie unique mais avec une faible volatilité.

Actualités

La fin de semaine dernière a été marquée par la publication d’indicateurs économiques en Chine. Les exportations n’ont progressé que de 1 % sur un an en juillet, après le bon du mois de juin, ce qui les porte à 176.9 milliards de dollars ; alors que les importations ont bondi de 4.7 % à 151.8 milliards de dollars. L’excédent de la balance commerciale se réduit, de plus la production industrielle et les ventes au détail de la deuxième puissance mondiale ont ralenti au mois de juillet.
En Europe, c’est l’Allemagne qui connait des difficultés avec une production industrielle au mois de juin qui chute plus fortement que prévue de 0.9 % et une baisse des commandes industrielles de 1.7 %. La publication du PIB allemand et de l’indice du climat économique (ZEW), dans la journée de mardi, seront suivis de près par les cambistes.
Aux États-Unis, l’économie se porte mieux avec une amélioration significative du solde de la balance commerciale qui passe de -48 milliards de dollars à -42.9 milliards ; les chiffres du chômage sont également encourageant avec un repli du nombre de nouvelles revendications à 361 K.
Les taux des rendements à dix ans de l’Espagne et de l’Italie se sont desserrés au cours de la semaine passée mais restent à des niveaux très élevés. Le taux italien est à 5.90 % alors que le taux espagnol reste sous la barre des 7 % à 6.90 %. Du côté grec, la perspective de la note du pays a été abaissée la semaine dernière par Standard & Poor’s de « stable » à « négative ».

Macroéconomie

L’Euro reste dans une position attentiste en ce moment du fait du faible nombre d’acteurs économique en cette période estivale et du manque d’annonce phare depuis l’intervention de la Banque Centrale Européenne et de la Reserve Fédérale du début du mois d’aout. Depuis ce moment, les cambistes prévoient une intervention des banques centrales pour relancer l’économie des zones concernées. La BCE devrait abaisser son taux d’intérêt directeur à 0.50 % et pourrait également relancer son programme de rachat d’obligation (SMP).
Ces mesures sont positives pour l’économie mais pourrait pénaliser la valeur de l’euro du fait d’une forte injection de monnaie dans le circuit.
Les cambistes sont donc actuellement divisés entre les mauvais indicateurs économiques mondiaux, qui devraient les pousser vers des valeurs plus sûres, et la perspective de politiques monétaires qui devrait relancer l’économie en septembre.

Risque

La BCE a d’ors et déjà abaissé les perspectives de croissance de la zone euro pour 2013 à 0.6 % contre 1 % précédemment du fait de 0.3 % de contraction probable pour cette année. Les publications de la croissance de l’Allemagne, de la France et de toute la zone euro dans la journée de mardi seront donc scrutées par les investisseurs. Le PIB français est attendu à -0.1 % contre 0 % au premier trimestre, celui de l’Allemagne à 0.2 % contre 0.5 % et celui de la zone à -0.2 % contre 0 %.
Le ralentissement économique de la zone semble déjà bien entamé, une baisse plus importante aurait un impact néfaste pour la valeur de la monnaie unique.

Agenda de la semaine

Outre les indicateurs de croissance et du climat économique allemands, les cambistes pourront suivre l’indice des prix à la consommation en France attendu en recul de 0.2 % et la production industrielle de la zone euro prévue à -0.7 % perdant 1.3 point.
Du côté américain, les ventes au détail devraient progresser de 0.8 point à 0.4 %, l’indice des prix à la production et l’indice des prix à la consommation progresserait tous deux de 0.2 %.

Conclusion

La volatilité est faible et cette période de vacances pour beaucoup et l’Euro reste donc globalement stable à 1.23 $. Les indicateurs sont globalement néfastes pour la monnaie unique mais les perspectives d’intervention de la BCE l’empêchent de chuter.
Le spot EUR/USD devrait rester stable dans les prochains jours, au-dessus du seuil des 1.22 $.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *