Italie et Espagne en berne

Cours 1 USD = 1.354 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.354$. Le cours est sur une tendance haussière, en début de semaine dernière il valait moins de 1.32$.

Actualités
Dans la journée de vendredi, l’agence de notation Fitch a annoncé la dégradation des notes souveraines de l’Italie, du fait de son déficit, et de l’Espagne. Les perspectives de ces deux pays sont négatives, un nouvel abaissement pourrait donc être possible dans les prochaines semaines. Le Portugal voit sa note inchangée, mais il reste sous une surveillance négative. Enfin, l’agence de notation Moody’s étudie la possibilité d’une dégradation de la note de la Belgique. Fitch était la dernière des trois grandes agences à ne pas avoir dégradé la note de l’Italie.

Dimanche, la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président français, Nicolas Sarkozy, se sont réunis à Berlin et se sont prononcés en faveur d’une recapitalisation des banques européennes. En effet, certaines banques connaissent des perturbations du fait de la crise, à l’image de Dexia, banque franco-belge, qui devrait être démantelée dans les prochains jours. Les banques françaises seraient prêtes à accepter une recapitalisation à hauteur de 10-15 milliards d’euros. Le président français a annoncé vouloir voir l’Europe résoudre ses problèmes concernant la stabilité financière d’ici le sommet du G20 à Cannes prévu le 3 et 4 novembre.

Concernant les indicateurs économiques, les chiffres publiés ce matin en Europe sont positifs. La balance commerciale allemande est passée de 10.6 à 13.8Mds, la production industrielle française a augmentée de 0.50% et celle de l’Italie de 4.30%.

En fin de semaine dernière, les chiffres du chômage américain ont été annoncés, le taux de chômage stagne à 9.10%, les créations d’emplois non agricoles ont quasiment doublées passant de 57K à 103K. Les nouvelles revendications chômage stagnent à 400K tandis que les demandes d’indemnisations de chômage permanent ont connu une légère amélioration, de 3752K à 3700K.

Macroéconomie
Le taux de change euro dollar a connu une baisse dans la journée de vendredi du fait de la dégradation de la note de l’Italie et de l’Espagne. En effet après une semaine globalement haussière pour l’euro, la tendance s’est inversée. Les chiffres du chômage américain ont également permis au dollar de reprendre de la valeur, notamment face à l’euro.

Mais durant le week-end, la réunion Franco-allemande à Berlin a permis de rassurer les marchés et les investisseurs quant à la situation des banques européennes et à la capacité de trouver une solution sur la stabilité financière de l’Europe. En effet, une recapitalisation des banques européennes est envisageable grâce notamment au Fond Européen de Stabilité Financière (FESF).

La stabilité des banques et leur capacité de financement est le moteur de l’économie. En les recapitalisant, les dirigeants européens espèrent une hausse des octrois de crédits à l’économie, ce qui permettrait un regain de croissance.

Risque
La note de l’Italie est désormais abaissée par les trois grandes agences de notation. Tout comme l’Espagne et le Portugal, la perspective de la note est négative. Un prochain abaissement de la note d’un de ces pays est donc possible dans les prochaines semaines.

De plus, la situation de la Grèce est toujours compliquée ; la décision de l’accord du versement d’une nouvelle tranche d’aide de 8Mds € devrait être fait dans le courant du mois d’octobre.

Agenda de la semaine
Mardi matin et mercredi soir, les investisseurs suivront de près les interventions du président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, qui devrait réagir à la situation grecque ainsi qu’à l’abaissement des notes de l’Italie et de l’Espagne.

L’indice des prix à la consommation (IPC) français sera annoncé mercredi matin, il est attendu en légère baisse, passant de 0.50% le mois dernier à 0.30%. L’IPC allemand devrait, quant à lui stagner à 0.10% par rapport au mois précédent.

Enfin jeudi, le solde de la balance commerciale et les revendications chômage seront publiés aux États-Unis. Du côté européen, les ministres de l’eurogroupe vont se réunir afin de discuter du soutien de la Grèce.

Conclusion
Après une tendance globalement à la hausse durant la semaine dernière, le taux euro dollar a connu une baisse vendredi du fait de la dégradation des notes de l’Espagne et de l’Italie. Le taux est reparti à la hausse ce lundi grâce à la publication de bons indicateurs du côté européen, mais surtout suite à la réunion entre la France et l’Allemagne concernant la recapitalisation des banques. Les investisseurs ont été rassurés et se sont à nouveau tournés vers la monnaie unique européenne.

Dans les prochains jours, l’euro devrait profiter de ce regain de confiance et continuer de prendre de la valeur face au dollar.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *