La tendance pourrait s’inverser

Cours 1 EUR = 1.3907 USD

La valeur du taux spot EUR/USD est actuellement de 1.3907$. Depuis le début du mois d’octobre la tendance est haussière, le taux avait alors chuté à 1.3281$. La journée de vendredi a été marquée par une hausse notable, l’euro est passé de 1.377$ à 1.387$.

Actualités
La ministre des finances du G20 se sont réunis samedi à Paris afin de rassurer les marchés et éviter une rechute en récession de l’économie mondiale. Ils ont, entre autres, discuté de la recapitalisation des banques. La piste de l’aide par le fond monétaire international (FMI) a été écartée et l’intervention des états est pour le moment exclue des possibilités. Les ministres des finances souhaitent une recapitalisation des banques par les créanciers privés, par leurs actionnaires, en premier lieu.
La directrice de FMI, Christine Lagarde, souhaite également une recapitalisation privée plutôt que publique. Elle a également indiqué que l’institution financière dispose actuellement des ressources suffisantes pour répondre aux besoins de financement des pays en difficulté, alors que les plusieurs membres du G20 demandent une hausse du fond, les Etats-Unis y sont toutefois opposés.
Du côté des indicateurs économiques, l’indice des prix à la consommation (IPC) européen stagne à 3% pour la première quinzaine de septembre, tandis que l’IPC hors alimentation et énergie passe de 1.20% à 1.60% sur la même période.

Aux États-Unis, les ventes au détail sont passées de 0.30% à 1.10% pour le mois de septembre ; les ventes au détail hors automobiles augmente elles aussi, alors qu’une baisse était attendue. Le sentiment des consommateurs mesuré pas le Michigan Index est sorti en baisse vendredi. Il passe de 59.4 à 57.5 alors que le consensus prévoyait une hausse. La balance du Budget Fédéral a connu une amélioration notable au cours du mois de septembre, elle est passée de -134.2 Mds$ à -64.6Mds$.

Macroéconomie
Malgré les bons chiffres de l’économie américaine concernant notamment les ventes au détail, le Budget Fédéral ou encore le chômage, le taux de change euro dollar progresse en faveur de la monnaie européenne. En effet, les cambistes ont anticipé, en fin de semaine dernière, les effets bénéfiques de la réunion à Paris des ministres du G20.

La réunion du G20 samedi, actuellement présidé par la France, a permis de confirmer la prochaine recapitalisation des banques européennes, le principe de décote supplémentaire de la dette grecque pour les détenteurs privés et le renforcement du Fond européen de stabilité financière (FESF).
La création d’une liste d’une cinquantaine de banques « dangereuses », du fait des dégâts que leur faillite provoquerait dans l’économie mondiale, est en préparation. Ces banques seraient donc dans l’obligation d’augmenter leurs capitaux propres pour faire face à toute éventualité.

Le sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne se tiendra à Bruxelles le 23 octobre. Ce sommet devrait apporter une réponse « décisive » à la crise, selon le ministre français des finances, François Baroin.

Le 3 et 4 novembre prochains, se tiendra à Cannes le sommet des chefs d’états du G20.

Risque
La tendance est actuellement haussière pour le taux spot euro dollar, mais la volatilité devrait s’accentuer dans les prochains jours. Les différentes déclarations et annonces précédents les sommets de l’UE et du G20 pourront entraîner de fortes réactions sur le marché de change.
L’euro est néanmoins toujours sous sa moyenne mobile à 50 jours, mais s’en rapproche rapidement. Le seuil des 1.40$ pourrait être franchi en cas de hausse de confiance des cambistes suite à des annonces concernant la crise en Europe.

Agenda de la semaine
Les deux principales dates concernant la situation économique mondiale et notamment européenne sont le sommet de Bruxelles du 24 octobre entre les dirigeants des pays de l’UE, puis la réunion du G20 à Cannes le 3 et 4 novembre.

Durant et d’ici à ces réunions, de nombreuses annonces et décisions majeures devrait être faites. L’objectif est de sauver la Grèce et de rassurer les marchés.

Dans la journée de ce lundi, les indices de santé du secteur manufacturier et production industrielle devraient être publiés en hausse aux États-Unis. Les cambistes suivront également les déclarations du président de la Fed, Ben Bernanke, mardi soir. L’indice des prix à la consommation est attendu mercredi en stagnation à 0.30%.

Du côté européen, le sentiment des investisseurs institutionnels allemands, mesuré par le ZEW, est attendu en baisse.

Conclusion
Après avoir connu deux semaines de hausse face au dollar, l’euro pourrait voir la tendance s’inverser. De bons indicateurs sont attendus aux États-Unis dans les prochains jours, contrairement à l’Europe.
De plus la situation économique européenne est instable, la volatilité du taux de change devrait donc être forte à quelques jours du sommet européen et de celui G20.

Le taux de change devrait continuer à profiter de la tendance haussière et atteindre les 1.40$, en dépassant sa moyenne mobile à 50 jours. Il devrait osciller autour de cette valeur jusqu’au premier sommet important lundi prochain.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *