Bourse : Trois indicateurs techniques à connaître pour lire et comprendre les tendances des marchés

Honnêtement, savez-vous lire un graphique ? Pourriez-vous démontrer et expliquer à qui le veut, et encore mieux à vous-même, que le cours tend à la hausse ? A la baisse ? Si vous répondez oui, cet article ne vous sera pas de grande utilité. Pour le reste des traders qui le souhaitent, nous partageons avec vous trois indicateurs à connaître pour appréhender et comprendre les cours des marchés que vous tradiez sur les marchés traditionnels ou sur ceux des cryptomonnaies.

Les analystes et les professionnels agissent sur les marchés avec des outils. Véritables indicateurs techniques, ils permettent à ces derniers de prendre des décisions ; une fois découverts, se former sur ces indicateurs et les utiliser quotidiennement fera partie intégrante de votre routine en tant que traders.

Le monde évolue à grande vitesse et les actualités impactent les marchés. A l’heure où l’économie est incertaine et que la bourse reste l’un des investissements les plus prisés. Il est recommandé de se former avant de se lancer.

Définition d’un indicateur technique

Un indicateur technique se base sur une série de points de données qui résultent de l’évolution des prix d’un titre boursier. Chaque jour, selon les bourses, les pays et les heures d’ouverture, les exchanges offrent la possibilité à ses membres inscrits de négocier leurs titres grâce à la présence des volumes de titres, des positions ouvertes ou des « Futures ». Ces données sont intrinsèquement liées aux indicateurs.

Les indicateurs techniques restent fiables car ils sont corrélés et ils évoluent en simultané avec les mouvements des marchés et se combinent aisément avec d’autres outils d’analyse.

Enfin, retenons que ces indicateurs restent des outils et non une source de vérité scientifiquement prouvée. Les utiliser, d’un titre à un autre, révélera certaines incohérences. Ainsi, ils resteront de « bons » guides dans les routines analytiques quant à nos prises de  décisions finales.

01. Bandes de Bollinger

Cet indicateur portant le nom de son créateur John Bollinger, analyste financier et écrivain, permet de déterminer le moment opportun pour prendre une position. En effet, lorsque les conditions sont requises, il suffira d’acheter ou de vendre après un déclenchement situé à l’extérieur de ces bandes.

02. RSI

L’indice RSI, Relative Strength Index, est un indicateur de momentum, créé par J. Welles Wilder en 1978, qui mesure l’ampleur des récentes variations de prix pour évaluer les conditions de surachat ou de survente du prix d’une action. Sa valeur est comprise entre 0 et 100. Sur cette échelle si l’indicateur dépasse le niveau de 50, le titre est positif. A contrario, si ce dernier est inférieur à 50, le signal est négatif. Ainsi, l’investisseur pourra interpréter les tendances du marché et observer si le titre est « overbought » (suracheté) ou « oversold » (survendu.)

03. Retracements de Fibonacci

Très utilisés par les traders, les retracements de Fibonacci permettent de tracer des lignes de soutien pour observer des niveaux de résistance et ainsi placer des ordres stop-loss et placer des objectifs d’ordres. Pour effectuer un retracement de Fibonacci, il suffit de relier deux points, les plus extrêmes du graphique, puis de diviser la distance verticale par les ratios clés de Fibonacci que sont 23,6%, 38,2%, 50%, 61,8% et 100%. Cela a pour but de déterminer la tendance du marché sur une période donnée.

Ces trois indicateurs présentés sont populaires et ils sont donc importants à connaître pour appréhender les tendances. Toutefois, il est bon de les coupler à d’autres indicateurs et de la sorte faire sa propre analyse pour prendre les décisions les plus adaptées à votre routine financière.

Source image mise en avant : © Maxim Hopman, Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.