La Grèce pose problème

Cours 1 EUR = 1.301 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.301 $. La tendance est globalement haussière depuis le 16 janvier, l’euro valait alors 1.265 $. Elle est montée a 1.304 dans la journée d’hier et suit depuis ce matin une tendance à la baisse.

Actualités

La Grèce est au cœur de l’actualité depuis plusieurs jours. Elle est en négociation avec ses créanciers au sujet de l’effacement de 100 milliards d’euros de sa dette, prévu lors d’un sommet en octobre dernier. Les négociations se sont compliquées lundi, les ministres européens des finances demandent une contribution plus forte du secteur privé. M. Dallara, chef du lobby des banques et représentant du secteur privé, a réaffirmé son refus d’aller au-delà de 50 % de décote sur une base volontaire. Il a par ailleurs appelé la Grèce et ces partenaires à honorer l’accord du mois d’octobre.
Aux États-Unis, la Fed effectuera un discours ce mercredi concernant sa politique monétaire. Le Federal open market committee (FOMC), outil de la politique monétaire de la Fed, termine une réunion de deux jours. La trajectoire de son taux directeur, actuellement à 0.25%, devrait être définie pour les prochains mois. Les investisseurs attendent donc ce communiqué afin de réagir sur le marché des changes.
Du côté des indicateurs, l’indice du climat des affaires en Allemagne a augmenté au-delà des attentes atteignant 108.3. La demande courante du pays reste stable à 116 et les perspectives des affaires pour les six prochains mois dépassent la barre des 100. Mardi, le PMI manufacturier allemand a progressé à 50.9 et le PMI manufacturier français a enregistré une baisse à 48.5.

Macroéconomie

L’euro connait des fluctuations mais semble se maintenir au-dessus des 1.30 dollars pour la première fois depuis le 27 décembre. Les variations sont principalement dues à la situation économique en Europe et particulièrement en Grèce. Dans un accord pour aider la Grèce en octobre dernier, une décote de 50 % de la dette du pays et un effacement de 100 milliards d’euros de celle-ci avaient été prévus. Depuis mardi les négociations entre le gouvernement et les créanciers privés se compliquent. Les investisseurs restent donc prudents sur le marché en attendant un accord.
De plus la banque fédérale américaine doit indiquer dans la journée sa politique monétaire et son taux d’intérêt directeur pour les prochains mois. Cela rajoute à l’expectative des investisseurs.
De son côté l’Allemagne continue d’afficher de bons indicateurs en signe de bonne santé de son économie. Le niveau d’activité dans le secteur manufacturier a dépassé la barre des 50 indiquant une expansion.

Risque

La situation de la Grèce reste préoccupante, un accord avec les créanciers est nécessaire à la sortie de crise de ce pays. Si aucun accord n’est trouvé dans les prochains jours, le risque de faillite de la Grèce augmentera avec celui d’un défaut de paiement. La zone euro entière serait affectée et les investisseurs délaisseraient l’euro au profit de valeurs plus sûres comme le dollar et bien sûr le yen.

Agenda de la semaine

Ce mercredi, le président de la BCE, Mario Draghi, et la Fed feront des déclarations attendues par les cambistes. Le taux d’intérêt directeur de la Fed devrait rester à 0.25 %. Les cambistes suivront également les négociations et accords entre la Grèce et ses créanciers.
Dans la journée de jeudi, le climat de confiance des consommateurs allemands devrait rester stable à 5.6 et la confiance des consommateurs français passer de 80 à 81 points.
Du côté américain, les commandes de biens durables devraient connaître une augmentation passant de 0.3 % à 0.9 %. Les revendications chômage en forte baisse la semaine dernière sont attendues en légère hausse cette semaine. Enfin, les ventes de logements neuf dans le pays devraient augmenter passant de 315 K à 320 K.

Conclusion

Le taux de change euro dollar est actuellement au-dessus des 1.30 $, mais les marchés sont dans l’attente d’un accord entre la Grèce et ses créanciers et également des déclarations de la Fed concernant sa politique monétaire.
La tendance haussière de ces derniers jours pourrait rapidement s’inverser, l’euro repasserait alors sous la barre des 1.30 $.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *