Le FMI va aider l’Italie

Cours 1 EUR = 1.3375 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.3375 $. Après une tendance largement baissière au cours de la semaine dernière, l’euro reprend de la valeur depuis l’ouverture du marché ce lundi matin.

Actualités
Le journal italien « La Stampa » a annoncé un futur plan d’aide à l’Italie par le FMI. Ce plan pourrait être d’une valeur variant de 400 à 600 milliards d’euros à des taux entre 4 % et 6 %. Les taux d’emprunt à cinq ans de l’Italie ont dépassé, ce week-end, le seuil des 7 %.

Le FMI a immédiatement démenti ces informations. Toutefois, le FMI s’est doté mardi d’un nouvel instrument de prêt mieux adapté à d’éventuels besoins de l’Italie, la Ligne de précaution et de liquidité (LPL) prévue pour être utilisée en urgence, à la différence de la Ligne de crédit de précaution qu’elle remplace.
La mise en place d’un plan de stabilité dans la zone euro au début de l’année 2012 a été annoncée ce matin. Les grandes lignes de ce pacte seront dévoilées avant le sommet du Conseil européen le 8 décembre.
Théoriquement, le FMI peut ainsi désormais mettre à disposition de Rome 45,5 milliards d’euros sur six mois, sans passer par la procédure plus lourde et longue qui encadre les prêts à trois autres membres de la zone euro, la Grèce, l’Irlande et le Portugal.

L’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé la note de la Belgique vendredi, elle passe de AA+ à AA. De son côté, Moody’s affirme que les notes de tous les pays européens sont menacées.

Macroéconomie
L’euro reprend fortement de la valeur face au dollar depuis ce matin. L’abaissement de la note de la Belgique et l’annonce de la part de Moody’s d’un risque sur toutes les notes européennes n’inquiètent pas les marchés. La possible intervention du FMI en Italie et la mise en place d’un pacte de stabilité démontrent la volonté de la zone euro de sortir de la crise.

Le recours au FMI pour aider l’Italie est un revers pour le Fonds européen de stabilité financière (FESF), qui ne semble pas pouvoir aider entièrement les pays membres. Bien que cette information ait été démentie par le FMI, la zone euro profite de ce regain d’espoir, les investisseurs reviennent vers la monnaie européenne. Cette dernière reprend de la valeur face au yen, au franc suisse et à la Livre Sterling. L’euro a atteint vendredi son plus bas niveau face au dollar depuis le 4 octobre, à 1.3212 $.

Risque
L’intégralité des pays de la zone euro sont sous la menace d’un abaissement de leur note souveraine. Dans les prochains jours, la note d’une grande puissance européenne pourrait être dégradée entraînant une forte chute de la valeur de l’euro.

En revanche, une intervention du FMI en Italie conduirait à une hausse de l’euro. Mais cette hausse ne serait pas durable, la zone euro doit réussir à convaincre les investisseurs de sa capacité à sortir de la crise.

Agenda de la semaine

Dans les prochains jours, les cambistes suivront les interventions des protagonistes du pacte de stabilité européen, dont les grandes lignes doivent être annoncées, les annonces du FMI concernant un plan d’aide à l’Italie et l’état des notes souveraines des pays européens.

Ce lundi sont attendus l’indice des prix à la consommation et le climat de confiance des consommateurs en Allemagne. Aux États-Unis, le chiffre des ventes de logements neufs sera annoncé, il devrait rester stable à 313K.
La confiance des consommateurs américains est attendue en forte hausse mardi, passant de 39 à 43 en un mois.
Mercredi les investisseurs suivront le discours du président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, ainsi que le taux de chômage de la zone euro, attendu stable à 10.20% et l’indice des prix à la consommation à 3%. Le chiffre du chômage allemand est, quant à lui, attendu en baisse.

Conclusion
Le taux de change euro dollar suit une tendance actuellement haussière, mais la volatilité est très forte en ce moment entre ces deux monnaie. La forte hausse de ce lundi, due à une possible intervention du FMI en Italie et à un pacte de stabilité en Europe, pourrait vite se retourner avec une nouvelle information.

La zone euro n’est pas sortie de la crise et est sujette à de nombreuses spéculations. Les investisseurs suivent au gré des annonces ou rumeurs.

Dans les prochains jours, le taux de change devrait inverser la tendance actuellement haussière. Il devrait osciller entre 1.33 $ et 1.34 $.

Colin Rousselot

1 comment for “Le FMI va aider l’Italie

  1. Djebbar
    28 décembre 2011 at 13h28

    Comment peut-on faire confiance à l’agence Moody’s qui distribue des certificats de conformité à des entreprises algériennes installées en Algérie (ISO9001, ISO14001 et OHSAS18001) suite à des audits baclés qui ne tiennent compte nullement de la réalité de ces entreprises qui sont en réalité très défaillantes dans tous les domaines. Moody’s est une agence complaisante qui cours derrière le gain facile sans se soucier des conditions de travail que les algériens subissent au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *