Actions coordonnées des grandes banques centrales

Cours 1 USD = 77.675 JPY

Le taux spot USD/JPY est actuellement de 77.675 ¥. La tendance était globalement haussière jusqu’au mercredi 28, dépassant les 78¥, elle s’est ensuite rétractée. Depuis ce matin le dollar prend de la valeur face au yen.

Actualités

Mercredi, la Banque centrale européenne (BCE), la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque du Canada, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon et la Banque Nationale Suisse se sont entendues sur une action coordonnée pour soulager le système financier. Elles ont décidé de faciliter les échanges de devises entre elles jusqu’en février 2013. L’objectif est d’augmenter la capacité de prêt aux établissements bancaires afin de relancer la croissance économique. Certaines de ces banques vont également poursuivre leurs opérations de refinancement sur trois mois jusqu’à nouvel ordre.
Le rapport mensuel du ministère japonais des finances a indiqué que le montant de la dernière intervention de change du 30 octobre a été d’un montant de 9 091.6 milliards de yens (86 Mds €). Les analystes l’avait à ce moment évalué à 7 500 Mds ¥.
La production industrielle du Japon pour les deux dernières semaines a augmenté après un fort recul, il passe de -3.30 % à +2.40 % alors que les analystes l’attendait à 1.10 %. Les ventes au détail ont également progressé passant de -1.1 % à 1.9 %. Le taux de chômage du pays, annoncé mardi, a connu une augmentation plus forte que prévue, il passe de 4.1 % à 4.5 % alors qu’il était attendu à 4.2 %.
Aux États-Unis, le taux d’emplois non agricoles, annoncé mercredi, a connu une forte hausse passant de 110 K à 230 K surprenant tous les spécialistes. L’indice PMI de Chicago a continué sont augmentation de 58.4 à 62.6 et les ventes de logements en attentes ont progressé de -4.60 % le mois dernier à 10.40 %. En contrepartie, la productivité non agricole a légèrement reculée, passant de 3.10 % à 2.30 %.

Macroéconomie

Le chiffre du chômage en hausse au Japon et les bons indicateurs américains n’ont pas entraîné une augmentation de la valeur du dollar face au yen ces derniers jours. En revanche, l’annonce d’une hausse des liquidités dans l’économie mondiale, suite à la concertation des six Banques centrales, a relancé le goût du risque des investisseurs. Ces derniers se détournent du yen, considéré comme valeur refuge, et vont vers le dollar ou encore l’euro.
Les six banques centrales souhaitent relancer la croissance économique par l’octroi de crédit aux entreprises et aux ménages. En effet, la consommation privée est une hausse de la demande de biens à laquelle il faut répondre par la production, ce qui participe à la croissance économique.
Les pays comme le Japon ou les États-Unis ont commencé à voir la crise européenne devenir mondiale et s’approcher d’eux. Cette action concertée permet un léger recul de cette crise. Il faudra néanmoins résoudre la crise européenne, dont la crise de la dette, afin de stabiliser l’économie mondiale.

Risque

Le 20 novembre le Japon parlait d’une nouvelle intervention sur le marché des changes en cas de niveau trop faible du yen. Depuis le yen s’est affaiblit et se maintient autour de 77.5 ¥. La dernière intervention a été massive : plus de 9 000 Mds de yens vendus contre des dollars.
La possibilité d’une intervention de change n’est pas à exclure si le yen se rapproche une nouvelle fois des 75 ¥. La tendance est actuellement à la hausse du dollar du fait d’un retour au risque de la part des investisseurs.

Agenda de la semaine

Dans la journée de ce jeudi, sont attendus en baisse les chiffres du chômage américain après la hausse de la semaine dernière. Les nouvelles demandes devraient passer de 393 K à 390 K et les demandes d’indemnisations permanentes de 3691 K à 3650 K. L’indice de fabrication ISM est attendu en hausse, passant de 50.8 à 51.5.
Vendredi, le taux de chômage des États-Unis devrait rester constant à 9%. Le taux d’emplois non agricoles est attendu en hausse de 80K à 120K.
Du côté japonais, les dépenses en capital des entreprises privées devraient s’améliorer, elles sont attendues à -3.60 % contre -7.80 % précédemment. La base monétaire devrait, quant à elle, rester stable à 17.7 %.

Conclusion

La tendance haussière actuelle du taux de change dollar yen est liée à la décision des grandes banques centrales de faciliter les échanges de devises et d’ajouter de la liquidité dans le système financier. Les investisseurs ont réagi en se tournant vers des valeurs plus risquées. Le yen, valeur refuge, est donc délaissé au profit du dollar et de l’euro.
D’ici vendredi soir, le dollar devrait continuer de profiter de cette hausse du fait aussi de bons indicateurs économiques attendus aux États-Unis. Le cours devrait à nouveau dépasser les 78¥

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *