L’Europe fait l’actualité

Cours 1 EUR = 1.3863 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement à 1.3863$. Après une tendance haussière durant la semaine dernière, passant de 1.373 à plus de 1.39 ce matin, le taux connaît une légère baisse.

Actualités
Le Week-end a été marqué par les réunions des leaders européens afin de discuter d’une sortie de crise de la zone euro. Les réunions vont se poursuivre jusqu’à mercredi soir où les chefs d’État et de gouvernement doivent de retrouver à Bruxelles.

Les principaux points de négociations durant ces sommets sont la décote sur la dette grecque de 50% à 60%, une recapitalisation des banques européennes à hauteur de 108 Mds€ afin de répondre à un risque de contagion de la crise de la dette grecque et une augmentation de la capacité d’intervention du fonds européen de stabilité financière (FESF), qui est actuellement de 440 Mds€.

Malgré un rapprochement des idées des Français et des Allemands, aucune solution n’a pour le moment été trouvée. Les résultats définitifs sont attendus pour mercredi.

Du côté des indicateurs économiques, le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur manufacturier, mesuré par le PMI, en Allemagne a reculé de 50.3 à 48.9. Le PMI français a lui connu une hausse durant les deux dernières semaines, passant de 48.2 à 49 alors qu’une baisse était attendue. Les nouvelles commandes industrielles passées avec les fabricants sont reparties à la hausse pour la zone euro, allant de -1.60% pour le mois de septembre à 1.90%.

Vendredi, l’indice IFO du climat des affaires allemandes a connu un recul moins fort que prévu, il est passé de 107.4 à 106.4.

Aux États-Unis, les revendications chômage annoncées jeudi dernier, ont augmentée repassant au-dessus du seuil des 3700K. Les ventes de maisons existantes ont, quant à elle, diminué par rapport au moins dernier, de 5.06M à 4.91M.

Macroéconomie
Le taux EUR/USD a connu une hausse durant la semaine dernière du fait de la confiance des investisseurs dans le sommet européen de ce week-end. Les différentes fuites concernant l’augmentation du FESF et la recapitalisation des banques ont rassuré les cambistes qui sont revenus vers l’euro, le faisant monter à son plus au niveau depuis le 8 septembre.

A l’ouverture du marché ce matin, le taux a continué sa hausse avant de se rétracter. Le sommet n’est pas encore terminé et les annonces finales se feront mercredi soir, après la dernière réunion. Les investisseurs sont donc déçus par la lenteur de l’action. Conjugué à la baisse du PMI allemand, l’euro connait un léger recul.

Risque
Les cambistes vont rester dans l’attente des annonces de sortie de crise de la zone euro au moins jusqu’à mercredi. Un autre sommet est très attendu : la réunion du G20 à Cannes le 3 novembre prochains. Le risque de déception sur les mesures annoncées est grand. L’euro pourrait connaître un fort ralentissement en cas de mesures insuffisantes. Les agences de notation suivront de près ces réunions et notamment les sujets concernant les banques européennes, certains pays sont toujours sous la menace d’un abaissement de leur note souveraine.
Le dollar, comme d’autres devises, reste dans l’attente des conclusions de ces sommets.

Agenda de la semaine
Les deux dates importantes des prochains jours sont donc le sommet des dirigeants européen à Bruxelles mercredi et la réunion du G20 le 3 novembre prochain à Cannes. La situation de la grise grecque et donc de la zone euro sont les principaux sujet, mais l’économie mondiale sera également concernée.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, effectuera un discours dans la journée de mardi. Ce même jour, le climat de confiance des consommateurs allemand dans l’économie est attendu en légère baisse, tandis que celui des États-Unis devrait augmenter.

Mercredi, les commandes principales de biens durables et les ventes de logement neufs devraient augmenter aux États-Unis.

Enfin jeudi, l’indice des prix à la consommation est attendu en stagnation à 0.10% en Allemagne. En Amérique, le PIB devrait être annoncé en nette hausse de 1.30% à 2.40%, alors que les chiffres du chômage sont attendus en baisse.

Conclusion
En attendant la fin des réunions entre les dirigeants européens, l’euro connaît des variations, notamment face au dollar. Après la hausse, il actuellement en baisse. La volatilité est élevée, les investisseurs régissent fortement à toutes les informations.

En cas de résolutions européennes trop faibles, l’euro pourrait connaître un fort recul. En effet, le risque de déception est fort et les conséquences pourraient être importantes du fait que les investisseurs sont actuellement rivés sur l’Europe.

Les États-Unis connaissent une période relativement calme et la croissance semble repartir nettement à la hausse.
Le taux spot EUR/USD devrait donc connaître de nouvelles fluctuations en fonction des résultats des différents sommets.

Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *