EDF : l’électricité se met au vert

Le CAC 40 est le 18/07/2012 à 3196,45 points soit une hausse de 0.61% depuis l’ouverture. La bourse de Paris est donc à la stabilisation haussière (+1.26% sur 1 semaine) autour des 3200 points depuis une semaine. Dans ce contexte, l’action EDF est cotée à 17.41 € soit une hausse de 0.69% depuis l’ouverture et l’action clôture en hausse depuis 1 semaine (+2.81%). L’action a augmenté de 12.54% depuis 3 mois et apparait en légère baisse sur 6 mois (-1.25%).

Environnement

L’entreprise EDF est connue pour être le numéro 1 français de la production, la commercialisation et la distribution d’électricité. C’est une ancienne entreprise publique qui a été privatisé en 2004 même si l’Etat reste l’actionnaire majoritaire à 84.44%. L’entreprise établit sa politique sur la recherche et développement et sur l’environnement notamment en soutenant la Cité du design de Saint-Etienne et en s’engageant pour la protection de l’environnement à travers les partenariats et les associations. Son chiffre d’affaire est à 73.8% dans la production et vente d’électricité et de gaz naturel, 20.5% dans la gestion des réseaux de distribution d’électricité basse et moyenne tension et enfin, 5.7% dans les prestations de services énergétiques. L’objectif principal d’EDF est de diversifier au maximum sa production d’électricité afin de répondre au mieux à la demande tout en proposant les prix les plus faibles possibles. EDF reste très implantée en Europe et principalement en France avec 59.9% de son activité en France, 13.1% au Royaume-Uni, 10% en Italie et 17% dans le reste du monde. Elle embauchait 151 804 fin 2011. EDF n’a pas de grandes concurrences en France à l’heure actuelle car elle profite de son image de marque d’ancienne entreprise publique et donc malgré son ouverture à la concurrence, EDF reste loin devant la concurrence.

Actualités

L’actualité d’EDF est relativement dense en ce mois de Juillet 2012 et il faudra attendre les résultats du second trimestre le 27 Juillet 2012. Le 28/06/2012, EDF lance son offre publique d’achat sur le solde des actions d’Edison et confirme le même jour le renforcement de la sécurité de ses activités nucléaires. En effet, l’incertitude plane concernant la sécurité des centrales nucléaires et EDF comme Areva se sont engagés à renforcer leurs plateformes. Le 09/07/2012, Dalkia, filiale d’EDF, a remporté un contrat de chauffage en Roumanie pour les 20 prochaines années.

EDF est aujourd’hui au cœur de l’actualité financière avec l’affaire EnBW (numéro quatre allemand de l’énergie). En effet, un ancien chef régional de Bade-Wurtemberg a été mis en examen alors qu’il avait supervisé une transaction jugée litigieuse impliquant EDF. Dans ce contexte, EDF doit débourser 840 millions d’euros pour dédommager le litige avec l’Etat régional du Bade-Wurtemberg ce qui risque de plomber les résultats 2012 et surtout qui semble excessive vis-à-vis du litige en question. Cette affaire a même affecté le patron de Morgan Stanley, Dirk Notheis, en Allemagne qui a dû quitter ses fonctions. Dans le même temps, EDF a été dégradé par le Crédit Suisse qui a peur de la politique énergétique de l’énergie : poursuite du nucléaire ?

Analyse Financière

Le chiffre d’affaire au premier semestre 2012 est de 20,835 milliards d’euros soit une hausse de 6.30 % par rapport à 2011. Ces résultats devraient être en baisse au second trimestre à cause de l’affaire avec le gouvernement allemand qui pourrait plomber les résultats 2012 de l’entreprise. La marge opérationnelle, la rentabilité financière et le ratio d’endettement sont dans le vert. En effet, il est à noter que le ratio d’endettement est de 262.13 ce qui est élevé pour une entreprise française surtout dans le climat d’incertitude dans lequel est l’économie française. La trésorerie et équivalents de trésorerie est à 5,731 milliards d’euros fin 2011 ce qui est là encore un bon indicateur de la santé de l’entreprise. Les capitaux propres sont en légère baisse mais reste nettement au-dessus des années 2007 et 2008. Néanmoins le fait que les capitaux propres et la trésorerie soient en hausses, démontre l’incertitude de l’économie et le fait qu’EDF doit essayer de s’assurer contre tous les types de situations.

Gouvernance

Le Président Directeur Général est Monsieur Proglio Henri et sa volonté est de toujours améliorer l’efficacité de la production d’électricité. Le bénéfice par action était de 1.82 € en 2011 et devrait augmenter pour 2012 et 2013 avec des dividendes qui sont annoncés constant pour les années à venir. Il faudra cependant surveiller l’affaire avec le gouvernement de Bade-Wurtemberg qui a déjà fait beaucoup de dégât en Allemagne et qui pourrait avoir des conséquences en France sur la direction.

Conclusion

L’objectif à 3 mois est d’une action à 20 € soit un potentiel de gain de 14.68% ce qui semble réalisable vu la santé de l’entreprise à l’heure actuelle. Morningstar considère que la juste valeur de l’action est de 22 euros et donc l’action semble sous côté. Cette information est confirmée par le PER (autour de 9) relativement faible pour une entreprise de ce type. La tendance est donc au renforcement des positions.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *