Essilor International : attention à la décote

Le CAC 40 est le 18/07/2012 à 3229,87 points soit une hausse de 1.67% depuis l’ouverture. La bourse de Paris est donc à la stabilisation haussière (+2.30% sur 1 semaine) autour des 3200 points depuis une semaine. Dans ce contexte, l’action d’Essilor International est cotée à 72.02 € soit une hausse de 0.10% depuis l’ouverture et l’action clôture en baisse depuis 1 semaine (-1.68%). L’action a augmenté de 8.45% depuis 3 mois et apparait en forte hausse sur 6 mois (+26.28%).

Environnement

Essilor International vient de la fusion des sociétés des Essel et Silor en 1972 et fête donc ses 40 ans de cette fusion. L’entreprise est spécialisée dans le domaine de l’optique-lunetterie et s’est donc démarquée de ses concurrentes par ses nombreuses innovations : verre progressif, verre en matière plastique, traitements des verres, vision de haute performance et correction visuelle. L’entreprise fournit donc les opticiens comme Afflelou, option 2000 ou encore Krys. Son actionnariat est majoritairement public (90.4%) avec seulement 8.22% de l’activité possédée par les salariés et 2.51% par un groupe d’autocontrôle. Son chiffre d’affaire est à 90.8% dans les verres correcteurs, 4.9% dans les équipements de laboratoires de prescription et 4.3% dans les lunettes pré montées. L’entreprise est présente dans le monde entier avec 19 sites implantés dont 3 en France, 6 en Asie, 4 en Chine, 2 aux Etats-Unis, 2 en Amérique du Sud et elle possède plus de 390 laboratoires. Elle embauchait, fin 2011, 48 700 personnes.

L’entreprise n’est pas concurrentes des sociétés qu’elle fournit mais plutôt des laboratoires médicaux tel que Audika, Orpea, Generale de Santé, Thermes de Saujon,… Néanmoins, elle est aujourd’hui la première entreprise mondiale dans la conception, dans la fabrication et dans la commercialisation.

Actualités

L’actualité de l’entreprise est relativement faible sur le premier semestre 2012. Deux actualités semblent cependant importantes. Le 04/06/2012, elle annonce qu’elle intègre l’Euro Stoxx 50 qui est un indice qui regroupe les 50 plus grandes sociétés cotées de la zone euro. Cette adhésion montre la force de l’entreprise et sa réputation au sein de l’Europe. De plus, une étude montre que les entreprises, face à l’incertitude des investisseurs, ne peuvent être valorisées qu’à la hauteur de leurs fonds propres. Cette étude confirme donc le mauvais climat économie actuelle en France. Dans ce contexte, Essilor Internationale apparait fortement sur côté mais est depuis 1 an une valeur refuge sur les marchés financiers (hausse de 29.01% sur 1 an).

Analyse Financière

Le chiffre d’affaire de l’entreprise est de 1,2699 milliards d’euros au premier semestre 2012 soit une hausse de 23.56% par rapport à l’année 2011. Cette hausse du chiffre d’affaire semble confirmer la hausse du chiffre d’affaire depuis 2007 qui voit chaque année son chiffre augmenté de manière significative. Le résultat net est aussi en hausse sur l’année 2011 et s’établit à 518 181 milliers d’euros soit une hausse de 9.77% par rapport à 2010 ce qui est relativement conséquent. La trésorerie et équivalents de trésorerie est en baisse 2011 même si elle reste dans le vert alors que les capitaux propres sont en hausse et s’établissent à 3,457 milliards d’euros fin 2011. Le bilan est aussi en hausse avec un total d’actif estimé à 6,158 milliards d’euros. La marge opérationnelle (16.3), la rentabilité financière (14.99) et le ratio d’endettement (14.98) sont dans le vert, et sont stabilisés. Il faut tout de même souligner la très forte hausse du ratio d’endettement depuis 2007 (-11.97) : la santé financière de l’entreprise est donc excellente.

Gouvernance

Le groupe souhaite partir à la conquête du milieu gamme aussi bien dans les pays développés que dans les pays à fort potentiel de croissance (Brésil, Chine, Inde,…). En effet l’entreprise semble en recul par rapport à ses concurrentes sur cette catégorie. De plus, Essilor Internationale veut développer ses partenariats à travers le monde en multipliant les campagnes de marketing afin de renforcer son réseau mondial. Enfin, la société aimerait apporter son aide dans les pays dans le besoin où l’accès aux soins visuels est difficile.
L’objectif à 3 mois a été réalisé pour l’entreprise qui souhaitait une action à 69.80 et a donc même été dépassé avec une action actuellement à 72.02 € et qui tend davantage vers une hausse à 75 € que vers une baisse. Les bénéfices par action sont, dans ce cadre, annoncés à la hausse pour 2012 (2.80 €) et pour 2013 (3.12 €) ainsi que les dividendes même si ils devraient rester relativement faibles pour les années à venir (autour de 1 €).

Conclusion

Les indicateurs sont dans le vert mais l’action est surévaluée et donc même s’il est difficile d’établir l’activité de l’entreprise à moyen terme, il est possible que l’action retrouve des valeurs plus logiques. En effet, Morningstar anticipe une juste valeur à 58 € soit une perte potentielle de 19.85%. Cette information est confirmée par un PER relativement élevé (autour de 25) pour une action. Néanmoins, le fort avantage concurrentiel de l’entreprise sur ses concurrents et les bons indicateurs favorisent une conservation du titre.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *