Les cambistes surveillent la paire Livre Sterling Dollar

Cours 1 GBP = 1.6076 USD

La Livre sterling s’échange actuellement à 1.6015$. Le taux spot était globalement haussier depuis ce matin. Cette variation invalide la baisse de la journée de jeudi mais suit la tendance à la hausse depuis le début de semaine.

Actualités
Ce vendredi, l’indice de Gestionnaires d’approvisionnements Fabriquant au Royaume-Uni, déterminant le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur des services, a été annoncé en baisse passant de 52.10 à 51.30 alors qu’il était attendu en légère hausse.

Jeudi, la confiance des consommateurs britanniques est passée de -21 à -25 ; l’indice des changements de prix mensuels moyen d’une maison, reflétant l’état du marché du logement, est passé de 0.30% à 0%.

Du côté américain, les chiffres du chômage ont été publiés en baisse par rapport à la semaine dernière, mais cette baisse est moins forte que prévue. Enfin, l’indice PMI de Chicago a été annoncé en forte hausse, contre toute attente. Il passe de 56.6 à 61.1 alors que le consensus l’attendait à 54.

Macroéconomie
Les indicateurs publiés au Royaume-Uni ont un effet néfaste sur la Livre sterling. En effet, le niveau d’activité dans le secteur des services est en recul et se rapproche du seuil des 50 points signifiant l’arrêt de l’expansion. La confiance des consommateurs dans l’économie britannique est très faible et continue de baisser. Ce dernier indice reflète l’état de l’économie tout entière car l’optimisme des ménages entraine une hausse de la consommation et ainsi une hausse de la croissance économique. La situation au Royaume–Uni est donc très mauvaise avec une confiance négative à -25 points.

Aux États-Unis, les chiffres du chômage sont à la baisse après la hausse de la semaine dernière. Les nouvelles demandes s’élève à 428K (contre 429K la semaine dernière) et les demande permanentes sont à 3702K (contre 3714K il y a une semaine). Le consensus tablait sur une baisse plus forte de ces deux indices.
La principale surprise a été la forte hausse de l’indice PMI du Chicago. Cet indice détermine la santé de l’environnement des entreprises de Chicago mais il reflète aussi l’état de santé des entreprises de tout le pays. L’activité des entreprises a donc été plus élevée que celle du mois précédent pour la production, les achats, l’emploi, les stocks, les commandes et les prix.
Ces indices ont permis une hausse du dollar par rapport à la Livre sterling dans la journée de jeudi mais ne semble pas continuer dans ce sens pour ce vendredi. En effet, la Livre a repris de la valeur face au dollar jusqu’à l’annonce de l’indice concernant le secteur des services proche de 50.

Risque et Analyse théorique
Le Royaume-Uni montre des signes de stagflation, situation où le pays connait une stagnation de sa croissance économique ainsi qu’une inflation élevée.

L’inflation britannique s’élève à 4.5%, en glissement annuel, en mai 2011. La croissance économique a diminué de 0.5% au cours du dernier trimestre 2010 puis a connu une hausse de 0.5% au premier trimestre 2011. Cette situation est également accompagnée d’un chômage élevé à 7.7% malgré un recul de 0.2% par rapport au quatrième trimestre 2010.

Théoriquement, une hausse des taux d’intérêt de la Banque d’Angleterre doit permettre de diminuer le taux inflation élevé mais cela nuirait à la croissance déjà faible. Inversement, pour relancer la croissance, la banque centrale peut abaisser son taux, mais cela entraînerait une hausse de l’inflation. Cette situation semble être une impasse surtout que le taux directeur est actuellement bas à 0.5%.

La monnaie britannique subit une perte de valeur par rapport aux autres monnaies, du fait de son instabilité économique.

Agenda de la semaine
Dans la journée de ce vendredi, aux États-Unis, le Michigan sentiment, qui mesure le niveau de confiance des consommateurs dans l’activité économique, devrait être annoncé en hausse passant de 71.8 à 72 points.

L’indicateur le plus attendu sera l’Indice de fabrication ISM, déterminant le niveau d’activité des directeurs d’achats dans le secteur manufacturier. Il est attendu en baisse, passant de 53.50 à 51.50, très proche du seuil des 50 points signifiant la fin de l’expansion.

Du côté britannique, il faudra attendre jeudi pour la publication du relèvement du taux d’intérêt par la banque centrale. Le taux est actuellement très bas, mais un rehaussement ne semble pas d’actualité car la reprise économique ne semble pas totalement ancrée.

Conclusion
La Livre sterling avait repris de la valeur face au dollar, dépassant la barre des 1.6050 $ dans la matinée. L’annonce de l’indice concernant le secteur des services a miné la devise britannique la faisant chuter à 1.601 en milieu de journée.

La confiance des consommateurs devrait être annoncée en hausse mais le secteur manufacturier américain devrait baisser de deux points. Le dollar devrait donc s’affaiblir légèrement d’ici la clôture du marché ce soir. La livre sterling ne devrait pas descendre en dessous des 1.60$ dans la journée.

Le début de semaine prochaine devrait être assez stable pour les devises avec peu d’indicateurs attendus. Les fortes variations sont à prévoir jeudi avec l’emploi américain et l’annonce de la banque centrale anglaise sur son taux d’intérêt.

Vanessa Dreyer et Colin Rousselot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *