Bouygues doit faire face à un marché de plus en plus concurrentiel

Le 20/06/2012, le CAC 40 a clôturé à la hausse à 3126.64 points mais les variations du 21/06/2012 semblent à la baisse.  L’action BNP Paribas a ouvert à 20.395 € et est à la baisse depuis l’ouverture. Cette baisse rompt avec la tendance haussière du début de semaine. Cette valeur reste loin de celle de Mars avec une action coté à 23.75  € soit une baisse de 13.24% sur 3 mois et une baisse de 32.48% sur 1 an.

Environnement
Bouygues est un groupe industriel diversifié dans plusieurs domaines : construction, immobilier, aménagement, médias, télécom et énergie. L’entreprise est propriétaire du groupe TF1, de Bouygues Telecom et l’actionnaire majoritaire d’Alstom. Bouygues a aussi réalisé le Stade de France, le tunnel sous la manche ou encore le pont de Normandie : la force de cette entreprise est donc sa diversification d’activité. Son chiffre d’affaire se décompose à 74.6% dans la construction (construction et aménagement d’infrastructure principalement) et 25.4% dans la télécommunication et les médias. Bouygues est dirigé par Martin Bouygues, président directeur général, et reste une entreprise très nationale avec 69.1% de son activité en France, 13.6% en Europe et 17.3% dans le monde. Elle embauche plus de 134 000 employés à travers le monde (présente dans 80 pays).

Par son caractère hybride, Bouygues a de nombreux concurrents aussi bien en construction qu’en télécommunication : Orange, SFR, Free, Vinci, groupe M6,… Le marché de Bouygues est donc fortement concurrentiel hormis le marché de la construction que Bouygues et Vinci se partagent en France et à l’étranger.

Actualités
Bouygues a subi en ce début d’année la concurrence féroce de l’arrivé de Free sur le marché des télécommunications. Free a forcé la concurrence a abaissé fortement les prix sur le marché et a fait perdre de nombreux clients aux géants (Orange, SFR et Bouygues Telecom). Néanmoins, le magazine Capital démontre que Free reste en retard sur les services proposés aux consommateurs des nouveaux forfaits notamment sur la navigation internet et le service après-vente.

Le 06/06/2012, Bouygues a annoncé avoir remporté un contrat de 1.25 milliards d’€ en Chine pour la création d’un pont entre Hong-Kong et les villes de Zhuhai et Macao. De plus, l’entreprise fait partie des favorites pour construire la centrale nucléaire de Hinkley Point avec un contrat chiffré à environ 2.5 milliards d’€.

Analyse Financière
Le chiffre d’affaire en 2011 s’établissait 32.706 milliards d’€ soit une hausse 1.5 milliards par rapport à 2010. Le premier trimestre 2012 confirme cette tendance avec un chiffre d’affaire 6.985 milliards d’€ soit une hausse de 4% par rapport au premier trimestre de 2011. Ces bons résultats sont principalement due à Alstom qui a participé pour 58 millions d’€ au résultat net de l’entreprise contre 23 millions en 2011. Le résultat net en 2011 est plus faible qu’en 2010 mais surtout reste nettement inférieur aux résultats de crise (baisse de 22,34%). Le total des actifs est aussi en légère baisse ainsi que les capitaux propres par rapport à l’année 2010 et ces résultats devraient sensiblement être équivalent sur l’année 2012.

Le ratio d’endettement est néanmoins toujours positif et s’établit à 39.59 en 2011 soit une très forte hausse par rapport aux années précédentes. La marge opérationnelle et la rentabilité financière sont aussi dans le vert même si ces indicateurs ont déjà été plus hauts par le passé.

Gouvernance
La politique de Bouygues est aujourd’hui davantage basée sur le développement de la construction que sur la télécommunication. En effet, le contrat en Chine et en Angleterre montre la volonté de Bouygues d’axer sa politique sur les grands travaux et donc d’élargir ses parts de marché dans ce domaine. Les rendements sont annoncés constant pour les années 2012 et 2013 et les dividendes sont annoncés constant pour les années à venir. Il faudra néanmoins surveiller l’évolution de Free qui attire aujourd’hui de plus en plus de client même si la part des télécommunications chez Bouygues reste minoritaire.

Conclusion
Le PER de l’action devrait être constant jusqu’à 2013 autour de 6.51. La juste valeur est estimée à 43 € et est donc sous cotée de 107.98%. L’objectif sur les 3 prochains mois est une action autour de 24.10 € soit un potentiel de gain d’environ 16.34% ce qui semble réalisable mais attention l’incertitude sur le marché aujourd’hui est plus forte avec Free.

Maxime Rousseff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *