Est-ce que le Bitcoin est une monnaie ?

La question se pose.

Raisonnons par l’absurde dans un premier temps. Prenons le cas où le Bitcoin peut être considéré comme une monnaie pour commencer. Comment pouvez-vous croire que les banques centrales vont se laisser faire ? Je voudrais vraiment savoir ce qui vous fait croire qu’une banque centrale puisse renoncer à son seul pouvoir, la monnaie ? Encore mieux, comment pouvez-vous croire qu’une monnaie risquée, non régulée et donc hautement néfaste à votre bien-être en tant qu’agent économique puisse être bénéfique pour vous à long terme.

On me répondra que tout ce qui naît doit mourir. Évidemment, c’est la vie. L’homme est venu sur terre, a troqué pendant des millénaires. Puis il inventa la monnaie et l’a aussi utilisé pendant des milliers d’années aussi. Puis on a inventé les banques centrales pour réguler tout ça. Puis on a lié la crédibilité d’une monnaie à celle de sa banque centrale émettrice. Mais un jour il arrivera qu’un banque centrale perde cette crédibilité, que les gens ne croient plus en leur monnaie (le Zimbabwe utilise bien l’Euro à ce jour). Donc oui, un jour cela arrivera, mais ce n’est pas dit que les agents se reporteront sur une crypto-monnaie non assurée par un Etat émetteur et/ou garant ! Car, pendant qu’une ne l’est pas, il y a plusieurs monnaies crédibles en circulation actuellement. C’est une forme de diversification macroéconomique assez intéressante d’ailleurs.

Voyons maintenant pourquoi le Bitcoin n’est pas une véritable monnaie. Rappelons qu’une monnaie se définie par ses 3 fonctions: une fonction d’unité de compte, une fonction d’intermédiaire des échanges, et enfin une fonction de réserve des valeurs. Concernant la fonction d’intermédiaire des échanges, les crypto-monnaies la remplisse à merveille. Concernant la fonction d’unité de compte, l’objectif n’est pas rempli à proprement parlé car cette unité change trop vite. Cette instabilité dans « le compte » de l’unité d’échange rend les crypto-monnaies non adéquates à cette fonctionnalité. D’ailleurs, aucun produit dans notre vie de tous les jours, ni même dans des cas spécifiques, n’est exprimé en Bitcoin ou dans une autre crypto-monnaie. Donc pour le moment, cette fonction n’est clairement pas rempli tant pour des motifs d’affichage de prix inexistant que l’impossibilité de cet affichage due en partie à l’impossibilité d’exprime en unité de crypto-monnaie le dit « compte ». Concernant la fonction de réserve de valeur, c’est pareil, d’autant que s’ajoute le problème de l’épargne: une épargne risquée et sans assurance de revenus, aussi minime soit-elle, ne permet pas (encore) aux crypto-monnaies d’être une « monnaie » au sens théorique du terme.

La stabilité de la monnaie est une nature essentielle à ces trois fonctions de la monnaie, et sans une garantie suffisamment crédible, aucune monnaie, crypto ou non, ne peut se prévaloir de remplir ses fonctions.

Concernant les anciens, qui vont me dire que l’Or remplirait très bien cette propriété, il faut leur rappeler que c’est terminé. Nous ne sommes plus à l’époque de l’étalon-or. Donc pas besoin pour une monnaie d’être associée à des réserves de change, d’or ou d’actifs pour avoir de la valeur. La crédibilité et la stabilité associée à cette crédibilité ont permis de nous extraire de ces contraintes

En résumé le bitcoin, ainsi que les autres crypto-monnaies, ne sont pas des monnaies. Peut-être même pas des actifs ou des matières premières d’ailleurs… Je vous laisse débattre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *