Le chômage augmente aux USA

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 06/06/2010: 1 EUR = 1.2586 USD

Macroéconomie
Après sa récente remontée face au Dollar, le taux spot EUR/USD évolue actuellement entre le support des 1.25 et la résistance des 1.26. L’analyse macroéconomique conclut à une continuation de la hausse déjà entamée depuis le début de la semaine.

Actualités
La récente publication du rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux États-Unis a affiché une perte de 125.000 emplois nets en juin, confirmant ainsi les craintes des investisseurs. Quant au taux de chômage, il est ressorti à 9,5% alors que le consensus anticipait 9.8%. Cette semaine, dans le sens d’un durcissement de la politique monétaire, la Banque centrale européenne (BCE) devrait laisser son taux inchangé.

Par ailleurs, la première estimation du PIB de la zone euro pour le premier trimestre 2010 et, pour la seule Allemagne, la balance commerciale et la production industrielle pour le mois de mai permettrons de jauger l’impact d’un euro affaibli sur les échanges de la plus grande économie de la zone.

Risque
La crise en zone euro ne cesse de faire douter les marchés forex quant à la solidité du système bancaire européen. Les craintes sur les dettes publiques sont venues amplifier les inquiétudes sur la solidité des bilans. Pour mieux voir l’évolution EUR/USD, les investisseurs attendent les résultats sur la santé des banques européennes qui sera dévoilée autour du 23 juillet.

Géopolitique
Le marché pétrolier avait été accablé par une accumulation d’indicateurs suggérant que la reprise économique était moins vigoureuse qu’attendu aux États-Unis, et en Europe. Malgré cela, après cinq séances consécutives de baisse, le cours du pétrole retrouvait de la vigueur mardi matin. Reflétant ainsi la confiance des investisseurs dans l’économie mondiale, le marché action est utilisé par les opérateurs du marché pétrolier comme jauge des perspectives de consommation d’énergie. La dépréciation du billet vert renforce le pouvoir d’achat des investisseurs non-américains pour le pétrole vendu en dollars. Par ailleurs, elle incite les opérateurs à acheter des matières premières pour protéger leur portefeuille contre l’inflation.

En Asie, les cours du brut étaient en baisse mardi, à leur plus bas niveau en un mois, dans un marché toujours déprimé par les mauvais chiffres du chômage américains et les craintes sur la reprise. Dans un marché qui n’a pas résisté face à des chiffres du chômage américain, le baril du pétrole revient un peu au-dessus de 72 dollars, mais avec une baisse de 8,6% sur la semaine.

Analyse Théorique
A cette heure, l’euro s’échange à 1,2584 dollar l’euro, en hausse de 0,32% par rapport à a veille. Il renoue ainsi avec des niveaux qu’il n’avait plus connu depuis mi-mai. Hier, la monnaie unique évoluait dans un range compris entre 1,2514 et 1,2560 ce qui est plutôt un bon niveau comparé au niveau atteint il y a quelques semaines.

Par ailleurs, les ventes de détail en Europe et les indices des directeurs d’achat des services se sont avérées conformes aux attentes et ils n’ont pas provoqué d’importantes fluctuations, dans un marché tronqué par l’absence des Américains. La parité EUR/USD a évolué entre 1.2481 et 1.2557.

Agenda
Aujourd’hui, les investisseurs forex porteront leur attention sur la publication de l’indice ISM non manufacturier outre-Atlantique qui est attendue par les experts à 55,3. Les cambistes attendent les décisions qui seront prises par la Banque Centrale Européenne (BCE), et l’annonce des résultats du commerce extérieur du mois de mars en France. De l’autre côté, ce vendredi, les statistiques du marché du travail du mois d’avril devraient tombées également.

Conclusion
En données journalières, la tendance de l’EUR/USD est haussière, mais nous proposons d’être très attentif aux statistiques attendues cette semaine. Nous émettons un avis négatif pour les heures à venir et nous proposons aux cambistes de rester à l’écart du marché pour l’instant. On restera également attentifs aux nouvelles statistiques qui sortiront cette semaine pour donner un avis sur l’évolution de l’EUR/USD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *