En attendant les résultats des tests de résistance

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 21/07/2010 : 1 EUR = 1.2813 USD

Macroéconomie
La monnaie européenne est toujours pénalisée par les craintes des cambistes a propos des résultats des stress test, malgré les propos rassurant de Dominique Strauss-Kahn. Après avoir franchi la barre des 1.3000, avec un pic à 1.3028 hier matin, la monnaie européenne repartait à la baisse, marquant un creux à 1.2802 en début d’après-midi.

A 14h le taux spot EUR/USD est à 1.2810 avec une variation négative de 0.55%.

Actualités
Les indicateurs économiques ne sont pas tous au vert, loin de là comme en témoignent aujourd’hui encore la baisse des commandes à l’industrie en France ou la hausse des prix à la production en Allemagne.

En France, selon l’Insee, les commandes dans l’industrie, hors matériels de transport, ont affiché un recul de 1.2% en mai dernier après une hausse de 0.7% en avril. Les commandes en provenance de l’étranger sont en revanche restées stables.

En Allemagne, les prix à la production ont augmenté de 0.6% en juin par rapport à mai, selon des statistiques publiées mardi par Destatis. En rythme séquentiel en mai, les prix à la production étaient déjà en progression de 0.3%. Sur un an, la progression est de 1.7%. Bien que cette annonce ait surpris le marché Forex, elle n’a pas eu d’impact sur la paire EUR/USD.

Cependant, les émissions obligataires de l’Espagne et de la Grèce sont de véritables succès et l’Irlande, autre pays qui éveille les inquiétudes, s’en sort plutôt bien.

Risque
L’approche des résultats des stress tests des banques européennes prévus ce vendredi ainsi que l’audition de Ben Bernanke ce mercredi ,ont accentué les craintes des investisseurs. Si les résultats des fameux stress tests se révèlent décevants et si les banques de la zone Euro semblent avoir des difficultés à lever des fonds, l’Euro, qui progresse depuis près d’un mois et demi, perdra alors rapidement son soutien. Nous pensons qu’une dynamique baissière à court terme pourrait se manifester en direction des 1.2778.

Géopolitique
Ce matin, les cours du pétrole continuaient de progresser sensiblement, portés par l’anticipation d’une baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, les opérateurs gardant par ailleurs un oeil sur la formation d’une dépression tropicale au large des Caraïbes.

Au début de l’après-midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s’échangeait à 76.71 dollars, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de mardi soir.

Cette semaine et selon le consensus actuel, les stocks de pétrole brut américains tels que les publiera cet après-midi l’Energy Information Agency (EIA) devraient encore reculer de l’ordre d’un million de barils. Il s’agirait alors que la quatrième semaine de baisse consécutive.

Par ailleurs, avant la publication à 16H30 du rapport hebdomadaire du département américain de l’Energie (DoE), les investisseurs semblent se positionner sur l’état des stocks aux Etats-Unis.

Analyse Théorique
D’un point de vue graphique, la dynamique reste baissière à moyen terme et nous remarquons que la tendance devient de plus en plus incertaine en données horaires. Au niveau des seuils importants, on pourra repérer une zone de support autour de 1.2850. A court terme, les seuils symboliques des 1.2900 et 1.2950 devraient faire office de résistances.

Cependant, si le taux spot EUR/USD dépassait le seuil de 1.31, il continuerait dans la direction de 1.35.

Agenda
Dans l’attente du résultat des tests de résistance effectués sur les banques de la zone euro, l’agenda macroéconomique se résumera à une seule publication ce mercredi, avec les stocks pétroliers aux États-Unis à 16h30.

Pour demain, les cambistes seront très attentifs à la publication américaine des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine achevée le 17 juillet (14h30), ainsi qu’à l’intervention très important du président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, devant la commission bancaire de la chambre des Représentants (15h30).

Conclusion
La prochaine étape cruciale pour l’euro est la publication des résultats des tests de résistance vendredi. En effet, les interprétations qui seront faites vendredi auront une grande influence sur le marché Forex.

Pour les heures à venir, nous pensons qu’il est délicat de s’engager, nous émettons donc un avis neutre, et recommandons de rester à l’écart du marché dans l’attente de signaux plus clairs. Toutefois, nous ferons très attention au témoignage de Ben Bernanke devant le Congrès US, à 16h. En effet, les investisseurs resteront très attentifs à tout commentaire confirmant ou invalidant les récentes craintes de récession en double creux aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *