En attendant la Fed…

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 09/08/2010 : 1 EUR = 1.3250 USD

Macroéconomie

A la veille de la réunion mensuelle de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur fond de craintes d’un ralentissement marqué de la reprise aux Etats-Unis, la monnaie unique se stabilisait face au dollar ce matin. Cependant, cet après-midi, l’Euro était en légère baisse face au billet vert.

A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.3243 avec une baisse de -0.31% par rapport à sa clôture de la veille, 1.3284.

Actualités

Aux Etats-Unis, la publication vendredi de chiffres mensuels de l’emploi décevants aux Etats-Unis avait accru la pression sur le billet vert, l’entraînant à son niveau le plus faible depuis trois mois face à l’euro et en plus de huit mois face au yen.

En effet, l’économie américaine a détruit 131 000 emplois non-agricoles en juillet, soit près du double du chiffre attendu, en raison de la fin des contrats intérimaires liés au recensement et d’une baisse de la population active, alors que le secteur privé a recruté moins que prévu. Par ailleurs, le taux de chômage est resté inchangé en juillet à 9.5%.

Dans la zone euro, l’Allemagne a dégagé un excédent commercial de 12.3 milliards d’euros en juin, contre 12 milliards anticipé par le consensus. Un bon résultat dû aux marchés émergents, gros consommateurs de machines et voitures allemandes.

En outre, selon sa dernière note de conjoncture parue ce matin, la Banque de France prévoit une croissance de l’économie de 0.3% au troisième trimestre. L’estimation pour le second trimestre est pour le moment de 0.4%, un chiffre qui confirmerait une accélération de l’activité après une croissance de 0.1% au premier trimestre.

Risque

La situation économique des Etats-Unis reste encore assez contrastée comme en témoignent certains indicateurs macroéconomiques : un chômage élevé et un marché immobilier qui reste affaibli grevant la consommation. Par ailleurs, avec l’économie américaine qui ralentit et les statistiques de la zone euro qui dépassent les attentes, le dollar reste en baisse face à l’euro.

Géopolitique

Aujourd’hui, les prix du pétrole rebondissaient en début d’échanges européens, se reprenant après avoir souffert vendredi de mauvais chiffres sur l’emploi aux Etats-Unis, soutenus par la faiblesse du dollar et à la veille d’une réunion très attendue de la Réserve fédérale américaine (Fed).

En effet, les cours du baril se ressaisissaient après avoir enregistré vendredi une nette baisse dans le sillage de la publication des chiffres mensuels de l’emploi américain, plus mauvais que prévu et de nature à alimenter les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance des Etats-Unis.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 80.92 dollars, soit en hausse de 22 cents par rapport à la clôture de la veille.

Analyse Théorique

D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/USD est toujours haussière, tant en données horaires que journalières. Le taux spot EUR/USD varie toujours au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours. Toutefois, à court terme, la situation reste  incertaine, et le seuil symbolique de 1.33  fait obstacle à la hausse de la monnaie unique.

Sur le marché Forex, le canal de fluctuation sera de 1.3250-1.3365.

Agenda

En l’absence d’indicateurs américains aujourd’hui, les investisseurs suivront demain la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Par ailleurs, quelques autres chiffres américains seront également suivis de près par les investisseurs, à savoir : le coût de la main d’œuvre au deuxième trimestre 2010 (14h30) et les stocks du commerce en gros de juin (16h00).

Conclusion

Malgré la hausse de l’excédant commercial allemand en juin, qui semble avoir soutenu la paire EUR/USD sur le marché Forex, la monnaie unique reste toutefois bridée par le seuil de résistance des 1.33 dollars pour l’instant.

Pour les heures à  venir, nous émettons un avis neutre et proposons aux cambistes de rester hors du marché, dans l’attente de prochains signes techniques clairs. Cependant, on prendra soin de noter qu’un franchissement des 1.3335 raviverait la tension à l’achat tandis qu’une rupture des 1.3250 relancerait la pression vendeuse.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.3251 avec une baisse de 0.25 % par rapport à sa clôture de la veille 1.3284.

La publication vendredi de chiffres mensuels de l’emploi décevants aux Etats-Unis avait accru la pression sur le billet vert, l’entraînant à son niveau le plus faible depuis trois mois face à l’euro et en plus de huit mois face au yen.

En effet, les Etats-Unis ont perdu en juillet 131.000 emplois de plus qu’ils en ont créés et le taux de chômage est resté stable, à 9,5%, en raison d’une baisse de la population active.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *