Analyse Veolia

Cours de l’action : 19,49 euros

Actualités

Le 13 juin 2011, Fitch Ratings a confirmé la note ‘A-‘ de défaut émetteur (IDR) de long-terme de Veolia Environnement, assortie d’une perspective stable. Elle justifie ses décisions notamment par l’amélioration de l’environnement économique. La notation prend également en compte le niveau élevé de diversification géographique, opérationnelle et contractuelle. Selon Fitch, le groupe poursuit une stratégie de croissance, basée sur son expertise en matière de développement durable.
Début mai, Veolia Propreté a été retenu par le Comté du Hertfordshire pour un contrat de valorisation des déchets résiduels, via sa filiale Veolia Environmental Services. Le groupe, qui se chargera du traitement et de l’élimination des déchets résiduels, a signé un contrat d’une durée de 25 ans. La technologie de récupération de l’énergie, mise en œuvre lors de la valorisation des 352.000 tonnes de déchets résiduels, permettra de produire environ 26 MW pour le réseau national d’électricité, soit l’équivalent d’une alimentation en électricité d’environ 50.000 foyers.

Environnement

Veolia Environnement est le seul Groupe mondial capable de décliner la gamme complète des services à l’environnement, que ce soit dans l’Eau (gestion du cycle de l’eau), la Propreté (collecte, gestion, traitement et valorisation des déchets), les Services Énergétiques (climatisation, chaud-froid) et le Transport de voyageurs et de biens.
Veolia Eau s’est vu attribuer un contrat de 81 millions d’euros pour la conception, la construction et l’exploitation pour 5 ans d’une unité de dessalement d’eau de mer au Koweit sur la station d’Az Zour sud. Aux Etats-Unis, Veolia Eau a également signé un contrat de conception et construction d’une usine de traitement des eaux usées de mines en Virginie Occidentale et d’une station de traitement d’eau produite pour un champ pétrolifère en Californie, ainsi que son exploitation pendant 12 ans. Ces deux contrats représentent un montant cumulé estimé de 150 millions de dollars…

Analyse financière

Veolia Environnement a réalisé, au premier trimestre 2011, un chiffre d’affaire de 8,159 milliards d’euros, en hausse de 11,3% (+3,4% à périmètre et change constants). Le numéro un mondial des services à l’environnement a bénéficié de la forte croissance de la Propreté sous l’effet combiné d’une reprise des volumes et de la poursuite de la hausse des prix des matières premières recyclées. En revanche, l’activité a été pénalisée par la légère décroissance dans l’eau, principalement due à la réduction de la contribution des grands contrats de construction.

La capacité d’autofinancement opérationnelle est en progression de 2%. Selon Veolia, le programme d’économies de coûts est en ligne avec l’objectif annuel de 250 millions, à 60 millions au cours du premier trimestre 2011. Le résultat opérationnel récurrent affiche un léger recul, à 636,1 millions, soit -2,6%. Il intègre 3 millions de plus-values à comparer à 37 millions un an plus tôt. Aussi, l’endettement financier net s’est réduit à 14,5 milliards d’euros au 31 mars 2011, en baisse de plus de 700 millions par rapport au 31 décembre 2010. Veolia a confirmé ses objectifs 2011, à savoir une croissance de son résultat opérationnel récurrent de 4% à 8%. Enfin, le groupe mise également sur une hausse de son résultat net ainsi que sur des cessions supérieures à 1,3 milliard d’euros.

Gouvernance

Le groupe à un capital fort dilapidé et est donc fortement sensible à une tentative d’OPA qui pourrait faire monter le titre.
Veolia Environnement est une entreprise qui redistribue beaucoup car le rendement de l’action avoisine les 6% et, depuis 3 ans, le dividende est de 1,210 euros. Cette année, le dernier versement était le 23 mai 2011.

Conclusion

Le bénéfice net devrait prendre 8% en 2011 et 16% en 2012. Le PER, qui correspond au prix de l’action sur le bénéfice par action, a régressé de 12% en 2010 et on attend des baisses de même ampleur pour les deux années à venir. Le bénéfice net de Veolia devrait donc augmenter significativement pour les prochaines années.
Au niveau des grandes entreprises comme EDF ou GDF Suez (présentes dans le service aux collectivités), Veolia a le plus fort potentiel de hausse de l’action sur l’année avec une prévision d’environ +30%. Aujourd’hui, l’action est cotée à 19,49 euros. Malgré les bons résultats de la firme au premier semestre 2011, l’action déclinait depuis fin février après avoir atteint son maximum à plus de 24 euros. Cependant, même si à court terme nous restons sur une position baissière, l’action devrait reprendre de la valeur rapidement pour dépasser les 20 euros aux vues des prévisions intéressantes. Notre conseil est donc à l’observation.

Paul Hirel
Vanessa Dreyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *