Analyse GDF Suez

Actualités

Mardi 10 août 2010, le groupe GDF SUEZ a publié ses résultats du premier semestre 2010. Le Groupe qui est l’un des premiers fournisseurs de gaz naturel en Europe, a enregistré des résultats en croissance avec un EBITDA à 8.2 milliards d’euros en hausse de 4.3%, et un résultat net part du groupe à 3.6 milliards d’euros en croissance significative de 9.3%. Quant au chiffre d’affaires du Groupe, il a été stable par rapport au premier semestre 2009. Par ailleurs, le même jour, GDF SUEZ a annoncé l’acquisition de 70% du producteur britannique d’énergie International Power (IP).

Environnement

L’activité du groupe est solide et présente de bonnes perspectives, la société est diversifiée, fortement présente à l’international sur un secteur présentant des barrières à l’entrée fortes.

Avec le rapprochement au groupe International Power, le groupe GDF SUEZ a mis la main sur un parc de plus de 50 centrales électriques réparties dans 21 pays. Cela lui permet de disposer d’une capacité de production totale d’électricité de 107 gigawatts, passant devant l’allemand E.ON, l’italien Enel et les trois premières entreprises chinoises du secteur.

Selon les dernières nouvelles d’aujourd’hui, les autorités de Varsovie ont annoncé que le Groupe GDF SUEZ a déposé une offre sur le polonais Energa. Le français est en concurrence avec trois autres acteurs pour le rachat de 83% du capital de cette société de services collectifs, dont deux industriels, PGE et EPH, et un investisseur, le milliardaire Jan Kulczyk associé à Goldman Sachs.

Analyse Financière

Depuis cinq ans, le résultat net du Groupe est en forte progression. La dette nette s’établit à 33,5 milliards d’euros, en progression de 3,5 milliards d’euros par rapport à fin décembre 2009 en raison notamment des variations de périmètre (+ 2 milliards d’euros) et des variations de change (+ 1.6 milliard d’euros). Le taux d’endettement du Groupe s’élève ainsi à 48%. Quant au PER du Groupe, il est de l’ordre de 12 pour 2009. Sur un an, la tendance du titre GDF SUEZ est fortement baissière.

Gouvernance

Dans un monde où l’énergie et l’environnement sont au centre d’enjeux majeurs qui dépassent les seules considérations économiques et industrielles, GDF SUEZ place le développement durable au cœur de sa stratégie. Le Groupe s’inscrit dans une croissance responsable avec, pour objectifs majeurs : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d’approvisionnement, lutter contre les changements climatiques, et optimiser l’utilisation des ressources. Pour répondre à ces enjeux, GDF SUEZ a mis en place un plan d’investissement de 30 milliards d’euros nets sur la période 2008-2011. GDF SUEZ entend poursuivre une politique de dividende compétitive en précisant que le dividende 2010 et 2011 payable respectivement en 2011 et 2012 sera supérieur ou égal au dividende de l’année précédente. Enfin, selon GDF SUEZ, le Conseil d’administration, qui s’est réuni le 3 mai 2010, a décidé le principe d’un acompte sur dividende de 0.83 euro par action au titre de l’exercice 2010, qui sera versé le 15 novembre 2010.

Conclusion

Avec le rachat de 70% du britannique International Power (IP) , le Groupe GDF SUEZ a fait une opération logique, deux ans après la fusion entre Gaz de France et Suez, ce qui fait du groupe le deuxième producteur d’électricité au monde.

D’un point du vue graphique, le titre est haussier sur tous les horizons de temps : court, moyen et long terme, comme l’indiquent ses principales moyennes mobiles. Pour l’instant, le titre est orienté à la hausse. Depuis 22 juillet, le titre évolue au-dessus de sa moyenne mobile à 20, 50 et 100 jours. De notre côté, nous proposons l’achat de l’action GDF SUEZ avec un objectif de cours de 30 euros, soit un gain de 15.52% par action, par rapport à sa clôture du mercredi.

L’action GDF SUEZ a clôturé mardi en hausse de 2.41 euros à 25.970 euros, par rapport à sa clôture de la veille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *