Analyse Forex Livre sterling Dollar

Le 06/07/2011
1 livre sterling = 1,065 dollars

Le taux GBP/USD est négocié à 1.6065, en hausse de 0.03%. Cette paire trouverait un support à 1.5989, le plus bas du vendredi, et une résistance à 1.6140, le plus haut de lundi.

Actualité

Le secteur tertiaire de la Grande-Bretagne a progressé en juin, d’après les informations dévoilées ce mardi par des spécialistes. Dans son rapport, l’institut de recherches économiques Markit a fait savoir que son indice Markit/CIPS des directeurs des achats du domaine des services était effectivement monté à 53.9, contre 53.8 le mois dernier. En effet, la croissance des services de la Grande-Bretagne est restée soutenue, établissant un rythme solide au cours du mois de juin, le volume des nouvelles commandes continuant à augmenter. Cependant, le taux de croissance est resté inférieur à la tendance, contribuant ainsi à la stagnation de l’emploi dans le domaine. Suite à la diffusion de cette nouvelle, la livre sterling perdait du terrain face au dollar.
L’indice ISM manufacturier PMI aux Etats-Unis a augmenté ce mois-ci, avec un indice à 55,3 contre 53,5 le mois dernier.

Macroéconomie

La dégradation de la note portugaise a permis aux monnaies comme la livre sterling ou le yen de reprendre de la valeur face au dollar, aujourd’hui. Aussi, les prix des maisons en Grande-Bretagne ont augmenté en juin de manière nettement supérieure aux attentes, selon les informations dévoilées ce mercredi. Dans son rapport, la Halifax Bank of Scotland a, en effet, indiqué que son indice des prix des logements avait bondi de 1.2% au cours du mois, après avoir déjà connu une progression de 0.4% lors du mois précédent.

Analyse théorique et risque

Moody’s, qui a baissé aujourd’hui de quatre crans la note à long terme du Portugal (à Ba2), estime que le pays pourrait avoir besoin d’un deuxième plan d’aide avant de pouvoir retourner sur les marchés. Le Portugal est placé désormais dans la même catégorie spéculative que la Grèce. La décision de Moody’s a suscité une vive réaction du président de la Commission européenne, José Durao Barroso, qui a estimé qu’elle pourrait aggraver la crise de la dette dans la zone euro. Cependant, il semble que cette dégradation soit basée sur l’hypothèse que le pays va à nouveau avoir besoin d’aide. Loin de remplir systématiquement leur fonction de mécanisme contra-cyclique, les notes attribuées par les agences de notation ont trop souvent un fort effet pro-cyclique sur l’économie. En effet, elles amplifient les réactions et les anticipations des investisseurs au lieu de les atténuer. Ainsi, si les dégradations de notes des pays européens se poursuivent, l’euro sera en réel danger, et à plus long terme, son cours chutera notamment en faveur du billet vert.

Agenda

Le niveau de production industrielle britannique sera publié demain. Les analystes attendent une augmentation de –1,7% à 1,1%. En juin, les chiffres avaient atteints leur plus bas niveau depuis trois ans.
Nous connaitrons aussi le taux d’emploi non agricole américain qui détermine le changement du niveau des personnes employées durant le dernier mois, à l’exclusion de l’industrie agricole. Le consensus attend une hausse d’au moins 20 000 unités. Enfin, les revendications chômages, qui baissent moins que les prévisions depuis deux semaines, sont attendues comme chaque jeudi et perturbent toujours le dollar dans la journée.
Vendredi, l’Indice des Prix de Production au Royaume-Uni devrait augmenter (passant de -2% à 0% environ selon les prévisions), ce qui sera bénéfique pour la livre sterling.

Conclusion

La livre semble perdre du terrain en début d’après-midi suite à l’annonce de la hausse des prix des maisons en Grande–Bretagne. Cependant, les résultats plutôt corrects du début de semaine devraient redonner confiance dans la monnaie britannique.
De plus, la dégradation de la note du Portugal va inquiéter les marchés. Le dollar risque alors d’être secoué dans les jours à venir ce qui profiterait à la Livre qui pourrait dépasser les 1,6140 jeudi ou vendredi.

Paul Hirel
Vanessa Dreyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *