Analyse Forex Euro Dollar

Le 22/07/2011
1 euro = 1.4408 USD

Le taux spot EUR/USD est en baisse à 1.4408 $ en ce début de journée.

Actualités

Les dix-sept pays de la zone euro sont parvenus mercredi, à Bruxelles, à finaliser un accord sur la gouvernance de la zone euro qui a rassuré les marchés. En effet, les dirigeants européens ont mis en place, jeudi, un nouveau plan d’aide de près de 160 milliards d’euros pour sauver la Grèce et empêcher une contagion de la crise de la dette, au risque toutefois de provoquer un défaut de paiement du pays.
De plus, la mise en place progressive d’un Fond Monétaire européen pour aider les pays de la zone euro en difficulté est une bonne nouvelle pour les marchés. Il soulagera, en effet, la BCE qui intervenait seule sur le marché pour sauver les pays jusqu’à présent.
Dans ce contexte, les marchés d’actions européens progressent pour la quatrième séance d’affilée. Cependant, l’agence Fitch Ratings a annoncé en début d’après-midi qu’elle allait placer la note d’émetteur de la Grèce en défaut partiel.
Outre-Atlantique, les tensions liées au niveau de la dette américaine étaient propices à renforcer les préoccupations des investisseurs alors qu’un accord entre la Maison Blanche et le Congrès se fait attendre. Dans cette impasse, l’agence de notation Moody’s a proposé au pays de supprimer le plafond de sa dette extérieure tandis que l’agence Fitch Rating a prévenu qu’elle placerait la note de la dette souveraine américaine sous surveillance avec une perspective négative si aucune résolution n’était trouvée avant le 2 août prochain.

Macroéconomie

Aujourd’hui, les entrées de commandes industrielles dans la zone Euro sont en augmentation de 3.6%, en comparaison avec les 0.8% prévus. Aussi, le moral des industriels français s’est nettement dégradé en juillet, les chefs d’entreprises se montrant plus pessimistes sur leur activité. En effet, l’indicateur du climat des affaires dans l’industrie s’est replié de cinq points, tombant de 110 points en juin, à 105 points en juillet. Pour l’Allemagne, le rapport Ifo Institute for Economic Research a publié l’indice Ifo allemand du climat des affaires qui a baissé à 112.9, moins que les 114.5 du mois précédent.

Le nombre de personnes ayant déposé une demande d’allocations chômage aux Etats-Unis au cours de la semaine dernière a davantage augmenté que prévu, d’après les chiffres officiels dévoilés ce jeudi. En effet, les inscriptions ont grimpé de 10 000 vers 418 000 pour la semaine achevée le 15 juillet, alors que les experts pensaient le voir se situer à 408 000. Aussi, les ventes de maisons d’occasion aux Etats-Unis ont plongé sans prévenir à leur pire niveau des sept derniers mois en juin. Pour cause, le nombre des ventes immobilières d’occasion s’était effondré de 0.8%, se retrouvant à 4.77 millions contre 4.81 millions en mai.
Le consensus s’attendait pourtant à le voir gagner 1.9%, ce qui l’aurait mené à 4.92 millions.

Analyse théorique et risque

La mise en place du plan de sauvetage de la Grèce a redonné confiance aux investisseurs et l’euro en a profité pour monter jusqu’à 1,4439, son plus haut niveau de juillet. Cependant, les agences de notation risquent de considérer cette intervention comme un défaut partiel. Si cette perspective se confirme, l’euro pourra reperdre de la valeur dans les jours à venir.
De plus, la date butoir pour régler le plafond de la dette américaine arrive à grands pas et il n’y a toujours pas eu d’entente claire entre républicains et démocrates. Un défaut de paiement de la part de la première puissance mondiale serait un désastre pour l’économie et le dollar pourrait s’effondrer.

Agenda de la semaine

Il n’y aura aucune annonce macroéconomique majeure la semaine prochaine.

Conclusion

Les avancées des dirigeants européens sur la crise des dettes souveraines ont largement profité à la monnaie unique européenne qui gagne du terrain face à ses principales contreparties sur la semaine. En effet, l’euro était passé sous les 1,39 dollars pour revenir hier à 1,4439 dollars.
Malgré une baisse certaine à venir de l’euro face au billet vert (liée aux décisions des agences de notation concernant le cas grec), l’euro devrait se stabiliser au dessus des 1,42 USD. En effet, si aucune avancée sur le dossier américain n’est connue dans les prochains jours, le dollar aura du mal à reprendre de la valeur face à ses principales contreparties.

Paul Hirel
Vanessa Dreyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *