Analyse Forex Euro Dollar

Le 11/07/11
Cours 1 EUR = 1.4151 USD

Le taux spot EUR/USD est actuellement de 1.4151$. Il connait une baisse depuis l’ouverture du marché, où le taux était de 1.421$. Cette baisse a commencé lundi dernier : le taux était alors à plus de 1.45$.

Actualités

Les taux de la dette italienne à 10 ans sont montés à plus de 5% suite à un scandale politico-judiciaire mêlant le ministre des finances, Giulo Tremonti.
L’agence de notation Moody’s a abaissé mardi la note souveraine du Portugal de quatre crans jusqu’à Ba2. Elle a ensuite diminué les notes de quatre banques portugaises, jeudi. De trois crans pour les banque publique Caixa Geral de Depositos (CGD) et BES passant ainsi à Ba1 et de quatre niveaux pour les banques privées Millennium BCP et Banif, passant de Baa1 à Ba2. Ces banques sont considérées dans la catégorie « spéculative ».
Au sujet de la Grèce, la situation n’est pas stabilisée. Les principaux responsables économiques de l’Union Européenne (BCE, Eurogroupe, Commission européenne) se réunissent ce lundi afin de « coordonner leurs positions » sur le deuxième plan d’aide à la Grèce.
Du côté américain, l’endettement des États-Unis est actuellement à 14 294 Mds $ avec un plafond de 14 300 Mds $. Le pays fait face à une crise qui pourrait conduire à un défaut de paiement en cas de non relèvement de ce plafond. Le président, M. Obama, souhaite un accord sous dix jours afin de résoudre le problème.
Les chiffres de l’emploi et du chômage, publiés vendredi, ont été plus mauvais qu’attendus. Les créations d’emploi ont été de seulement 18 000 alors que le consensus tablait sur 89 000 et le taux de chômage est passé de 9.10% à 9.20%. Dans le même temps, le salaire horaire moyen n’a pas augmenté alors qu’une hausse de 0.20% était attendue.

Macroéconomie

Les États-Unis font face à un risque important de défaut de leur dette. Le déficit budgétaire devrait, cette année, dépasser les 1 600 Mds $ faisant passer la dette au-dessus du plafond limite. La solution n’est pas facile à trouver car elle reflète l’opposition entre républicain et démocrate sur la nécessité de réduire les dépenses publiques.
Malgré cette crise de la dette et les mauvais chiffres du chômage américain annoncés vendredi, le dollar ne perd pas de valeur face à l’euro. En effet, les investisseurs craignent une contagion de la crise grecque, notamment au Portugal et à l’Italie.
L’euro continue donc de perdre de la valeur face au dollar depuis une semaine. La monnaie unique a perdu plus de 3% depuis lundi dernier.

Risque

Les investisseurs suivent actuellement avec attention la situation européenne, les réunions de ce lundi vont conditionner le nouveau plan d’aide de près de 100 Mds d’euros. Les accords de ces réunions pourraient bien rassurer les marchés quant à la situation européenne, notamment en cas de participation d’acteurs privés sur la base du volontariat comme le souhaitent l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande.
L’autre risque majeur concerne les États-Unis. En effet, les responsables du Trésor américain ont soulevé l’hypothèse d’une nouvelle récession en cas de non résolution de la crise de la dette avant le 2 août. Le président Barack Obama souhaite une solution sous dix jours.
Si l’endettement américain dépasse le plafond des 14 300 Mds $, la situation risque d’être très critique.

Agenda de la semaine

Mardi, les indices des prix à la consommation en France et en Allemagne seront dévoilés, ils sont attendus en stagnation à 0.10 %.
La balance commerciale américaine est attendue en baisse, passant de -43.7Mds $ à -44Mds $.
En fin de journée, le procès verbal du Comité fédéral des marchés ouverts (FOMC), qui fournit des détails à propos de sa position sur la politique monétaire, sera très attendu par les cambistes.
Mercredi, la production industrielle européenne devrait être annoncée en hausse passant de 0.20% à 0.40%.
Du côté américain, l’indice des prix à l’importation est attendu en baisse de 0.60% après une hausse de 0.20% le mois dernier. La situation du budget sera également dévoilée, le consensus prévoit une baisse de 8 Mds $ jusqu’à -65.5 Mds $. Le témoignage du directeur de la Fed sera très suivi en fin de journée.
Enfin, jeudi les chiffres du chômage américain seront dévoilés.

Conclusion

Le taux spot EUR/USD connait depuis une semaine une forte baisse. La situation de certains pays européens a fait fuir les investisseurs entraînant la baisse de la valeur de l’euro. Les mauvais indicateurs du côté américain, notamment sur l’emploi et le chômage, ainsi que la crise de la dette n’ont pas permis à l’euro de reprendre de la valeur.
Les réunions européennes de ce lundi vont sans doute permettre de rassurer les marchés. De plus, les indicateurs attendus cette semaine en Europe sont dans l’ensemble positif alors que ceux prévus outre-Atlantique sont négatifs.
On peut donc attendre une légère reprise de l’euro dans les prochains jours, ou au moins une stagnation à 1.41 $.

Colin Rousselot
Vanessa Dreyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *