Analyse Forex Dollar Yen

Le 04/07/11
1 USD = 80,74 yens

Le taux de change USD/JPY est en baisse à 80.75yens soit un recul de -0.09% en ce début de journée. Le dollar américain a franchi le seuil des 81.00 yens durant la séance asiatique infirmant ainsi la clôture haussière de la veille.

Actualités

L’indice ISM manufacturier PMI aux Etats-Unis a augmenté contre toute attente le mois dernier, passant de 53,5 à 55,3. Aussi, le département d’état au travail des Etats-Unis a annoncé que le chiffre de demandes d’allocations chômage avait décliné de 1 000 unités la semaine dernière pour en totaliser 428 000 après être monté à 429 000. Cependant, les experts s’attendaient à une baisse de 9000 unités.
Au Japon, le taux de chômage est passé de 4,8% à 4,5% alors que l’on prévoyait une hausse de cet indicateur. Aussi, l’inflation de base des prix à la consommation dans la zone du grand Tokyo est restée inchangée contre toute attente le mois dernier, suivant les données officielles publiées ce jeudi. Toujours dans l’archipel, le rapport du Bureau des Statistiques a publié l’indice de base CPI de Tokyo. Ce rapport est resté inchangé avec un taux annuel corrigé des variations saisonnières de 0.1%, alors que les analystes avaient anticipé une augmentation de 0.2%. Enfin, les livraisons ont grimpé de 5,3% et les stocks se sont reconstitués de 5,1%. La production est toutefois restée inférieure à 5,9% par rapport au même mois de l’an passé.

Macroéconomie

La production industrielle au Japon a vigoureusement rebondi de 5,7% en mai, deux mois après son plongeon causé par le séisme et le tsunami du 11 mars. Cependant, les entreprises restent prudentes avant des restrictions d’électricité prévues cet été. Cette progression mensuelle est la deuxième plus forte jamais enregistrée dans l’archipel, a expliqué mercredi le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti).
En mars, cet indice avait enregistré une chute sans précédent de 15,5%, en raison des dégâts infligés aux usines, de la désorganisation des circuits logistiques et des problèmes d’approvisionnement en énergie. En effet, la remontée de mai a été favorisée par l’industrie automobile, qui a partiellement redémarré ses chaînes d’assemblage. A partir de cet été, les constructeurs japonais pensent accélérer les cadences et le premier d’entre eux, Toyota, prévoit d’embaucher de 3 000 à 4.000 ouvriers sous contrats temporaires pour rattraper son retard. Le redémarrage de l’industrie de la troisième puissance économique mondiale est particulièrement notable dans les régions touchées par le séisme, signe que les efforts de reconstruction commencent à porter leurs fruits.

Analyse théorique et risque

Le dollar. est tombé à son plus bas niveau journalier face à un yen globalement renforcé ce lundi. Néanmoins, l’agence de notation Standard & Poor’s a déclaré que le plan de recul des échéances grecques pourrait constituer un défaut de paiement ce qui pourrait favoriser le dollar. La théorie de l’anticipation auto-réalisatrice prend ici toute sa valeur. En effet, une anticipation auto-réalisatrice qualifie une situation où les comportements des agents économiques, fondées sur un ou plusieurs événements, sont suffisants pour engendrer l’événement lui-même. Ainsi, la croyance qu’une crise est susceptible de survenir peut engendrer cette crise, validant ainsi à posteriori la ou les anticipations des différents acteurs. C’est pourquoi, une peur généralisée concernant l’effondrement potentiel de l’euro pourrait entrainer des actions spéculatives qui conduiraient à la réalisation de cette anticipation. Le dollar deviendra alors la monnaie de premier choix.

Agenda

Aux Etats-Unis, le taux d’emploi non agricole sera connu jeudi. Il est attendu en hausse de 22 000 unités pour atteindre les 60K. Il y aura également les chiffres concernant le chômage avec une amélioration par rapport à la semaine dernière où les résultats ont été décevants. Enfin, nous aurons des informations importantes sur le niveau de consommation des américains avec l’indice des ventes de chaines de magasins (annuel).
Il n’y aura pas d’annonce macroéconomique majeure au Japon cette semaine et les marchés américains demeureront inactifs ce lundi en raison de la fête de l’indépendance.

Conclusion

Le taux spot USD/JPN montre de l’hésitation. En effet, il est haussier sur le court terme mais reste en baisse sur un horizon de moyen terme. Sa tendance long terme (moyenne mobile 100 jours) est négative. Les résultats encourageants de l’économie nippone ont permis un regain à 80,80 dollars.
De plus, la vigueur de la reprise américaine continue d’inquiéter les cambistes, qui devraient rester sur leurs gardes jusqu’à la diffusion, vendredi, du rapport sur l’emploi et le chômage. Enfin, le marché du travail, particulièrement touché par la crise, peine toujours à se redresser.

Paul Hirel
Vanessa Dreyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *