Analyse EADS

Actualités

Vendredi 30 juillet 2010, leader européen et numéro deux mondial de l’industrie aéronautique, spatiale et de la défense, EADS, a publié ses résultats du premier semestre 2010. Le résultat net s’est élevé à 185 millions d’euros, contre 378 millions d’euros au premier semestre 2009, avec un chiffre d’affaires du premier semestre 2010 qui s’est établi à 20.3 milliards d’euros, contre 20.2 milliards d’euros au premier semestre 2009. A 30.8 milliards d’euros, les prises de commandes du groupe ont nettement progressé par rapport à la même période de l’exercice précédent (17.2 milliards d’euros un an auparavant), en raison de l’augmentation des commandes d’avions commerciaux.

Aujourd’hui, EADS North America, filiale nord-américaine de European Aeronautic Defence & Space Co. NV , a annoncé avoir reçu une commande de la part des garde-côtes des Etats-Unis, portant sur trois avions militaires Airbus CN235. Ce contrat, dont la valeur est estimée à 117 millions de dollars, est assorti d’options portant sur six appareils supplémentaires au cours des quatre prochaines années.

Vendredi 12 novembre 2010, le Groupe dévoilera ses résultats du troisième trimestre 2010.

Environnement

Pour revenir aux performances financières qui sont en baisse par rapport aux années précédentes, le Groupe EADS explique que les coûts du programme A380 continuent d’augmenter. Quant aux livraisons chez Airbus Commercial (250 avions) et Eurocopter (249 hélicoptères), elles sont globalement restées stables au premier semestre 2010, tout en se maintenant à un niveau élevé.

Le concurrent du Groupe EADS et le premier constructeur aéronautique mondial Boeing, a présenté des résultats en baisse au deuxième trimestre 2010, mais supérieurs aux attentes. Le groupe d’aéronautique et de défense a réalisé un bénéfice net de 787 millions de dollars (bien supérieur à celui d’EADS) à comparer avec 998 millions de dollars, un an plus tôt.

Par ailleurs, l’actuel dépréciation de l’euro face au dollar est un avantage pour le Groupe EADS. En effet, avec la chute du cross EUR/USD, l’avionneur, qui est désavantagé par une structure de coûts majoritairement libellée en euros pour des ventes facturées en dollars, est certain d’améliorer sa compétitivité face à son grand rival américain Boeing.

Enfin, vendredi 6 août 2010, Airbus a livré 48 avions et reçu 155 commandes en juillet, rappelons que Airbus est filiale de EADS.

Analyse Financière

D’après les données financières du Groupe, le résultat opérationnel avant éléments non récurrents ressort en baisse de 54% à 406 millions d’euros, contre 888 millions d’euros, ce qui reflète une détérioration de sa couverture de devises, de plus faibles volumes et une augmentation des dépenses de recherche et développement. Le chiffre d’affaires du premier semestre a progressé de 1%, à 20.3 milliards d’euros. Même si le Groupe a des résultats nets négatifs en 2007 et 2009, le chiffre d’affaires annuel du Groupe est en progression stable sur cinq ans. Néanmoins, la trésorerie nette de 8.9 milliards d’euros continue d’assurer une base solide aux besoins opérationnels du groupe ainsi qu’à sa croissance future.

Gouvernance

Le chiffre d’affaires par famille de produits et services du Groupe EADS se répartit en trois principaux groupes, à savoir : les avions, les systèmes de défense et de sécurité, enfin les équipements spatiaux. Pour sa stratégie du futur, le Groupe souhaite avoir un meilleur équilibre entre l’aviation commerciale et les autres activités du Groupe. En effet, l’aviation commerciale est par nature une activité gourmande en capitaux et très cyclique, qui se double d’une grande sensibilité aux fluctuations des taux de change du dollar. Quant à la politique de dividende, le Groupe augmentait la valeur de son dividende attribué à ses actionnaires. Rappelons qu’au mois de mars 2010, de manière tout à fait exceptionnelle, compte tenu de l’importance des pertes constatées en 2009, le Conseil d’administration d’EADS avait proposé à l’Assemblée générale des actionnaires de ne pas verser de dividende au titre de l’exercice.

Conclusion

Avec des nouveaux contrats obtenus, la principale filiale du groupe, Airbus, a bien résisté à la crise du transport aérien, en préservant sa place de leader mondial dans l’aéronautique civile et en battant son record de livraisons d’avions. De plus, l’actuel affaiblissement du cours de l’euro comparé à celui du dollar influe positivement sur la structure des coûts d’EADS, en effet le groupe en a profité pour relever ses prévisions de résultats.

D’un point du vue graphique, la tendance annuelle est haussière depuis mars 2009. Le titre évolue au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours. De notre côté, nous proposons l’achat de l’action EADS avec un objectif de cours de 21 euros, soit un gain de 13.36% par action, par rapport à sa clôture du lundi.

L’action EADS a clôturé lundi en hausse de +3.52% à 18.525 euros, par rapport à sa clôture de la veille 17.895.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *