Analyse Crédit Agricole

Actualités
Jeudi 26 août 2010, numéro un de la banque de proximité en France et l’un des premiers groupes bancaires européens, Crédit Agricole SA, a publié ses résultats et son chiffre d’affaires du premier semestre 2010, qui ont surpris les marchés, sur le plan du produit net bancaire et du résultat brut d’exploitation. En effet, le Groupe a affiché un résultat net de 379 millions d’euros au deuxième trimestre, en hausse de 88.6% sur un an, et largement au-dessus des prévisions. Crédit Agricole SA a même réalisé un produit net bancaire (PNB) record au deuxième trimestre de 5.469 milliards d’euros, une hausse de +20.0% par rapport au deuxième trimestre 2009, et un résultat brut d’exploitation record également de 2.064 milliards d’euros, une hausse de +31.2% par rapport au deuxième trimestre 2009.

Sur l’ensemble du premier semestre 2010, le produit net bancaire atteint un niveau record historique de 10.3 milliards d’euros, soit une progression de 19.4% sur le premier semestre 2009, traduisant le dynamisme commercial de l’ensemble des métiers et leur bonne résistance dans un contexte économique toujours fragile.

Mercredi 10 novembre, le Groupe dévoilera ses résultats du troisième trimestre 2010.

Environnement
Rappelons que lundi 2 août 2010, Crédit Agricole SA annonçait que Crédit Agricole Luxembourg, filiale du Groupe spécialisée dans la gestion privée, venait de conclure un accord portant sur l’acquisition de la majorité des actions de Dresdner Van Moer Courtens (DVMC), société de bourse belge spécialisée dans l’activité de gestion privée, sous réserve notamment de l’obtention de l’approbation des autorités de contrôle. Le même jour, le Groupe Bank of Afriaca et Crédit Agricole SA annonçaient la conclusion d’un accord portant sur l’acquisition par Bank of Afriaca du capital de Banque Indosuez Mer Rouge, la filiale bancaire de Crédit Agricole à Djibouti.

Enfin, selon le communiqué de presse du Groupe, l’activité de banque de détail se porte mieux. Les Caisses régionales affichent un résultat net en progression de 53,6% sur un an au premier semestre. Par ailleurs, le groupe précise que les dépréciations liées à sa filiale grecque Emporiki ont atteint 445 millions d’euros au premier semestre, dont 418 millions pour le seul deuxième trimestre.

Analyse Financière
D’après les données financières du Groupe, le ratio Tier 1 s’élève à 10.1% pour le deuxième trimestre 2010, ce qui indique les engagements sont suffisamment couverts par les fonds propres. Le produit net bancaire du Groupe est en hausse sur les cinq années passés. Dans son ensemble, le produit net bancaire de la banque de financement et d’investissement enregistre une forte hausse de 27.3 % au premier semestre 2010 par rapport au premier semestre 2009, résultant d’un vigoureux développement de Crédit Agricole SA.

Pour le deuxième trimestre 2010, le ratio résultat net/produit net bancaire du Groupe vaut 16.40%, c’est un très bon chiffre. Enfin, le Groupe a confirmé sa solidité financière. Le ratio Tier 1 a atteint 9.7 %, contre 9.2 % à fin juin 2009, le ratio Core Tier 1 s’établissant pour sa part à 9.1 % contre 8.6 % à fin juin 2009. Par ailleurs, le Groupe précise que l’agence de notation Filtrations a affirmé la notation AA- avec perspective stable le 23 juillet dernier.

Gouvernance
Le PNB par activité se répartit en quatre principaux groupes, à savoir : banque de détail, banque de financement, d’investissement et de marché, gestion d’actifs, assurance et banque privée et prestations de services financiers spécialisés.

En matière de refinancement, le Groupe a traversé sans heurts la crise de liquidité du marché de mai-juin. Il a pu renouveler l’intégralité de sa dette court terme sur les marchés et bénéficie d’un excédent structurel en ressources USD. N’ayant pas eu recours aux facilités des banques centrales, il dispose de 150 milliards d’euros de réserves disponibles à fin juillet. Il a ainsi confirmé la robustesse de ses règles internes de gestion de la liquidité. Quant à la nouvelle stratégie de la banque, elle sera dévoilée le 15 décembre 2010 pour l’ensemble du groupe Crédit Agricole et déclinée à partir du premier mars sur le plan opérationnel pour CASA.

Le dividende versé par le Groupe ne progresse pas, en effet, le Groupe avait versé un dividende de 0.45 euro par action en 2009 contre un dividende de 0.55 euro par action en 2001. Par contre, le Groupe a versé des dividendes chaque année depuis 2001.

Conclusion
En plus de son portefeuille d’activités relativement équilibré, Crédit Agricole SA a réalisé un bon deuxième trimestre, en affichant des résultats qui ont dépassé les prévisions des analystes. D’un point du vue graphique, la tendance est baissière en données journalières, depuis 9 août, date à laquelle, la valeur boursière du titre avait un plus haut de 11.26 euros. Mais par rapport au début du mois de juillet, le titre a quasiment augmenté deux euros. Le titre évolue au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours. De notre côté, nous proposons l’achat du titre de la société Crédit Agricole SA , avec un objectif de cours de 13 euros, soit un gain de 27.82% par action, par rapport à sa clôture du jeudi.

L’action a clôturé jeudi en hausse de 2.73% à 10.170 euros, par rapport à sa clôture de la veille 9.900 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *