Les prêts privés s’accélèrent en Zone Euro

Recommandation: Négatif
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 27/08/2010 : 1 EUR = 1.27 USD

Macroéconomie
Dans un marché où les cambistes attendent le discours du président de la Réserve Fédérale Américaine (Fed), qui devrait vraisemblablement influer le cours des marchés, la monnaie unique se maintenait un peu face au billet vert, ce matin. Depuis ce midi, le cross EUR/USD semble avoir une tendance haussière, en dépassant sa clôture de la veille.

A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.2717 avec une baisse de -0.02% par rapport à sa clôture de la veille, 1.2719.

Actualités
Dans la zone euro, l’Allemagne a publié hier son sondage GFK sur la confiance des consommateurs pour le mois de septembre, le baromètre affichant 4.1 points, contre 4.0 en juillet, une progression qui montre que le moral des consommateurs en Allemagne continue à progresser. En outre, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé hier que la croissance des prêts accordés au secteur privé dans la zone euro s’est accélérée en juillet. Ces prêts ont progressé de 0.9% en glissement annuel, un rythme supérieur à la hausse de 0.5% anticipée par les analystes.

Par ailleurs, l’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a abaissé la note de dette de l’Irlande, à AA- contre AA auparavant. Cette dégradation de l’Irlande a surpris les marchés, car le pays a été longtemps considéré comme un bon élève. Mais le problème réside dans ses banques, qui restent très malades. Le pays se situe désormais juste derrière la Grèce au classement des pays jugés les plus risqués.

Outre-Atlantique, selon le Département au Travail des Etats-Unis, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 21 août ont atteint 473 000 aux Etats-Unis, contre 490.000 attendu par le consensus, soit une baisse de 31 000 par rapport au chiffre révisé de la semaine précédente (504 000). Sur le marché du Forex, cette baisse a joué en faveur de l’euro hier. En effet, la monnaie unique était considérée comme un actif spéculatif, et profitait d’un regain d’optimisme chez les cambistes qui ont préféré son achat.

Malgré cette baisse, le marché immobilier américain continue de sombrer, en effet, les ventes de maisons existantes ont chuté de 27.2%, et les ventes de maisons neuves ont chuté -12.4%, soit à leur plus bas niveau.

Risque
Avec les ventes de logements anciens et neufs qui ont chuté, le marché immobilier américain semble de nouveau plongé dans la crise. Sur le plan mondial, cette évolution du marché immobilier est révélatrice des difficultés de la première économie mondiale. Par ailleurs, cette situation affecte la consommation américaine, qui est étroitement imbriqué à l’immobilier, car la valeur du bien immobilier sert de garantie d’emprunt aux ménages. Pour l’instant, la communauté financière est dans l’attente de la publication du PIB américain du deuxième trimestre 2010.

Géopolitique
Aujourd’hui, les prix du pétrole renforçaient en début d’échanges européens le rebond entamé deux jours plus tôt, tout en ralentissant leur progression dans un marché prudent avant la publication de chiffres du Produit intérieur brut (PIB) américain du deuxième trimestre. Ce rebond des prix représente probablement une reprise technique après les fortes pertes essuyées en début de semaine, le baril s’étant effondré de plus de 10 dollars en l’espace de trois semaines.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 73.42 dollars, soit en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de la veille.

Analyse Théorique
D’un point de vue graphique, la tendance du cross EUR/USD à court terme reste assez incertaine, en données horaires. Toutefois, elle est baissière en données journalières, depuis 6 août. En outre, depuis une semaine, la paire évolue en sous de sa moyenne mobile à 50 jours. Enfin, le cross EUR/USD semble se rapprocher du seuil de 1.2750.

Sur le marché Forex, le nouveau canal de fluctuation du jour devrait être de 1.2600-1.2764.

Agenda

Dans l’agenda d’aujourd’hui, les cambistes suivront de près, aux Etats-Unis, la publication du PIB prévisionnel attendu par le consensus des analystes à 1.5%, à 14h30, puis l’indice de confiance de l’Université du Michigan du mois d’août, à 15h55. Enfin, les cambistes suivront à 16h00, l’évènement marquant de la journée, le discours du gouverneur de la Fed, Ben Bernanke.

Conclusion
Après un regain d’optimisme généré par les chiffres rassurants des inscriptions hebdomadaires au chômage US, qui a permis à la monnaie unique de regagner le seuil symbolique des 1.27, un seuil qui faisait obstacle à la hausse de l’euro depuis plusieurs jours. La tendance du cross EUR/USD semble assez incertaine.

Dans un marché où la communauté financière est dans l’attente de plusieurs indicateurs économiques assez importants, dont l’estimation du PIB américain au deuxième trimestre 2010, et du discours du président de la Fed, Ben Bernanke, nous émettons un avis négatif pour les heures à venir et proposons aux cambistes de rester hors du marché.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.2706 avec une baisse de 0.10% par rapport à sa clôture de la veille 1.2719.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *