Analyse Air Liquide: une décote injustifiée

La valeur de l’action oscille autour de 86 € le 01/06/2012. Cette valeur a considérablement chuté depuis 3 jours en passant de 97.39 € le 29/05/2012 à 86.74 € aujourd’hui (soit une baisse de 10.39 %).

Environnement
Air liquide est une société spécialisée en énergie leader dans les gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement. Elle utilise l’innovation et des solutions durables pour développer son industrie à travers le monde. Le nouveau programme d’entreprise (ALMA 2015) s’articule autour de cinq piliers : l’Energie, l’Environnement, la Santé, les Economies en développement et les Hautes Technologies.

Ces piliers leur est nécessaire pour conquérir de nouveau marché, améliorer leur attractivité et leur compétitivité. Son activité est repartie à 88.8% dans les gaz industriels et médicaux, 3.2% dans les matériels de soudage et de coupage, 3.1% dans des produits de chimie fine et de plongée et enfin les 4.9% concernent des activités d’ingénierie et de construction d’usine. L’entreprise embauche actuellement 46 200 personnes et est implantée partout dans le monde : 36.1% en Europe, 19.1% en France, 22.2% en Asie-Pacifique, 20.5% en Amériques et 2.5% en Afrique-Moyen Orient.

Le principal concurrent d’Air Liquide est Linde AG (Allemagne) avec un chiffre d’affaire d’environ 12 milliards d’€. Il existe d’autres concurrents plus petits comme Praxair Inc. (Etats-Unis), Air products and Chemicals (Etats-Unis) ou encore Taiyo Nippon Sanso (Japon).

Actualités
Le 16/05/2012, Air Liquide annonce la création d’une nouvelle unité d’extraction de gaz en Russie. Ce projet s’élève à 35 millions d’€ et devrait leur permettre d’extraite 200 tonnes par jour d’oxygène et d’azote. Cet investissement s’inscrit dans le projet ALMA car l’objectif est de mieux répondre à la demande des clients et de développer des places d’extraction déjà existante.

En effet, l’extraction actuelle produit 40 tonnes par jour et donc le projet augmente cette production de 400%. Le 31/06/2012, Air Liquide investit 100 millions d’euros en Rhénanie du Nord (Allemagne) en signant un contrat à long terme avec Bayer MaterialScience pour qu’elle lui fournisse de l’hydrogène et du monoxyde de carbone. Ces investissements massifs (135 millions d’€) en Mai confirment la volonté de Air Liquide de renforcer ses positions et d’accentuer son leadership.

Standard and Poor’s a confirmé le 06/05/2012 la note A pour la Société avec une perspective positive à court terme comme à long terme.

Analyse Financière
Le chiffre d’affaire en 2011 était de 14 456 900 milliers d’€ ce qui représente une hausse de 7.183% par rapport à 2010. Ce chiffre d’affaire est globalement en hausse depuis 2007 malgré une légère baisse durant l’année 2009 (récession). Le CA du premier trimestre 2012 s’élève 3 779 millions d’€, en hausse 4.5% en variation comparable. Les ventes de Gaz & Services sont les principaux facteurs de cette hausse notamment grâce au développement des pays émergeants qui utilisent de plus en plus le gaz pour leur production.

Le résultat net par action est bon (autour de 5 depuis 2007), la rentabilité financière apparait aussi dans le vert (autour de 15 depuis 2007) et le ratio d’endettement est aussi positif malgré une baisse régulière depuis 2007 : passage de 71.6 en 2007 à 52.77 en 2011 (baisse de 26.29%). Cette baisse du ratio d’endettement est principalement due aux nombreux investissements réalisés par la société pour se développer et il est donc probable qu’à moyen terme ce ratio reparte à la hausse.

Gouvernance
Benoît Potier, président directeur général, confirme la tendance de Air Liquide d’utiliser l’innovation comme moteur de développement jusqu’en 2015 notamment en axant cette politique sur les énergies renouvelables. Cette politique est aussi associée à des investissements massifs notamment en Allemagne (plus de 30 sites) et dans les pays émergeants (la concurrence devient forte). Les dividendes sont de 2.50 en 2011 et l’entreprise vient de faire un cadeau à ses actionnaires : une action gratuite pour 10 existantes.

Par ailleurs, le nombre des actionnaires de Air Liquide sont 4 fois supérieurs aux autres sociétés du CAC40 ce qui souligne la diversité du capital mais fragilise aussi l’entreprise (ex : Offre publique d’achat). L’action reste soumise aux variations du secteur de l’Automobile, à celui de l’Electronique et au cours du pétrole.

Conclusion
La tendance est à la hausse car l’action est sous-évaluée de 14.21% et l’objectif sur les 3 prochains mois est une action à 106.5 € soit un potentiel de gain d’environ 30€ par actions. Le PER est annoncé à la baisse pour les années 2012/2013 mais le rendement par actions est annoncé à la hausse : les dividendes étaient de 2.50 en 2011 et sont annoncés à 2.70 en 2012 et 2.90 en 2013.

Les indicateurs sont donc dans le vert et l’entreprise semble traverser la crise actuelle sans difficulté majeure : la tendance est donc à la conservation voir au renforcement des positions à court terme et plutôt à l’achat sur le long terme.

Rousseff Maxime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *