Mauvais chiffres du PIB américain

Recommandation: Neutre
Taux Spot: EUR/USD
Cours au 02/08/2010 : 1 EUR = 1.3081 USD

Macroéconomie

Aujourd’hui, la monnaie unique poursuivait sa progression face au billet vert toujours pénalisé par des craintes d’un ralentissement de la reprise aux Etats-Unis, sur un marché anxieux au début d’une semaine chargée en indicateurs et décisions de politique monétaire.

A 14h00, la paire EUR/USD est à 1.3072 avec une hausse de 0.20% par rapport à sa clôture de la veille, 1.3046.

Actualités

Au Etats-Unis, au niveau des marchés d’actions, l’indice boursier S&P 500, basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses américaines, a décliné de près de 1% vendredi suite aux mauvais chiffres du PIB américain. En effet, le PIB a augmenté de 2.4% en rythme annuel mais la consommation privée a diminué plus fortement que prévu. Heureusement, un indice PMI pour Chicago meilleur que prévu a permis de réduire certaines craintes ce qui a eu pour effet de limiter la baisse des indices américains.

Dans la zone euro, les résultats définitifs de l’enquête mensuelle Markit sont publiés aujourd’hui, la croissance du secteur manufacturier s’est légèrement accélérée en juillet, notamment grâce au dynamisme du secteur en Allemagne, même si les différents pays de la zone affichent des performances contrastées.

L’indice PMI définitif des directeurs d’achat de Markit s’est établi à 56.7 soit un peu au-dessus de la première estimation de 56.5 publiée il y a deux semaines et du chiffre de 55.6 publié en juin. Pour la France, le ralentissement de la croissance du secteur manufacturier s’est bien poursuivi en juillet, mais le taux d’expansion reste suffisamment élevé pour soutenir la reprise du secteur.

Risque

Sur le marché Forex, une hausse de l’indice ISM américain pourrait faire baisser la paire EUR/USD, et le billet vert en serait apprécié. Pour l’instant, nous pensons que l’indice ISM industriel aux Etats-Unis pourrait, soit se tasser encore, mais aussi montrer un douzième mois consécutif de croissance de la production manufacturière.

Géopolitique

Après l’annonce de stocks plus importants que prévu aux Etats-Unis, et un produit intérieur brut (PIB) américain décevant, les prix du pétrole progressaient nettement aujourd’hui, en début d’échanges européens, soutenus par la glissade de la monnaie américaine et la bonne tenue des places boursières, susceptibles de conforter les investisseurs. Les prix de l’or noir  essaient toujours de s’approcher du seuil de 80 dollars le baril.

Par ailleurs, il faut préciser que les prix du baril sont portés par l’affaiblissement de la monnaie américaine, qui rend plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d’autres devises.

Vers 14h30 le baril de Brent à New York s’échangeait à 79.83 dollars, avec une hausse de 1.11% par rapport à la clôture de la veille 78.95.

Analyse Théorique

D’un point de vue graphique, la tendance du taux spot EUR/USD reste haussière et la paire EUR/USD se situe au-dessus de sa clôture de la veille 1.3046, mais se bloque souvent sous le seuil de 1.3100, qui va être une résistance cruciale à dépasser. Enfin, la courbe du cross EUR/USD reste  encore sur sa courbe de moyenne mobile à 50 jours. Sur le marché Forex, le canal de fluctuation sera de 1.2700-1.3200.

Agenda

Aujourd’hui, les investisseurs attendaient la publication de l’indice PMI des directeurs d’achat dans le secteur manufacturier en zone euro qui a légèrement progressé en juillet. Cet après-midi, aux Etats-Unis, seront annoncés les dépenses de construction pour juin et l’indice ISM du secteur manufacturier pour le mois de juillet. En outre, les cambistes s’intéresseront tout particulièrement au discours du Président de la Fed à 16h15.

Cette semaine, les cambistes seront très attentifs aux publications macroéconomiques qui permettront de jauger précisément la santé de l’économie US. En effet, les cambistes suivront avec attention la publication du rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux Etats-Unis, indicateur majeur pour évaluer la vigueur de la reprise de la première économie mondiale, qui sera publié vendredi.

Enfin, jeudi à 13h45, la BCE rendra sa décision de politique monétaire.

Conclusion

Soutenue par les publications de chiffres économiques encourageants pour la zone européenne, ainsi que par un regain pour le risque de la part des investisseurs, la monnaie unique continuait à gagner du terrain face au billet vert.

Pour les heures à  venir, nous émettons un avis neutre et proposons aux cambistes de rester hors du marché, dans l’attente de prochains signes techniques clairs. Cependant, on prendra soin de noter qu’un franchissement des 1.3100 raviverait la tension à l’achat tandis qu’une rupture des 1.3027 relancerait la pression vendeuse.

Vers 14h30 le spot EUR/USD est à 1.3081 avec une variation de +0.27% par rapport à sa clôture de la veille 1.3046.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *